BIFFF 2018: la prog’ est dévoilée

BIFFF 2018: la prog’ est dévoiléeSous le beau visuel créé cette année par René Follet, cette 36e édition du Brussels International Fantasy, Fantastic, Thriller and Science-Fiction Film Festival (BIFFF) a précédé l'annonce de sa programmation de celle d'une masterclass du tout juste oscarisé Guillermo Del Toro. Et badaboum, le serveur du BIFFF de s'effondrer sous les assauts du public. Sold out direct ! Et le BIFFF, - qui avait accompagné le début de carrière de Del Toro - de reproposer CRONOS (le 12/4) et tant qu'à faire, Del Toro sera sacré Chevalier de l'ordre du Corbeau. Et ce 15 mars, le rideau s'ouvre sur le menu des festivités de la machine de guerre festivalière bruxelloise.

Les habitués sont en terrain connu (Nuit du fantastique, Body painting, Make up contest, animations théâtrales, Game Madness, Festiv'Art, Marché du Film, Boulevard du polar...) : pas de grandes nouveautés, juste quelques ajustements (la parade des zombis se réduit au profit des zombiffflympics, le Bal des Vampires se tient - enfin - au Bozar même, les films 3D disparaissent... mais voici poindre la réalité virtuelle...).
Et la programmation ?

Le film étant (encore) inédit en Belgique, le BIFFF ouvre sur le nouveau Pascal Laugier (Pascal, ton MARTYRS reste l'expérience la plus traumatisante de ces 20 dernières années !), GHOSTLAND. Mais le BIFFF offre toujours le choix et les rétifs se dirigeront vers la seconde ouverture, dévolue au MARROWBONE... que nous avons déjà chroniqué sur Sueurs Froides.

Une mini rétro est consacrée à Kim Jee-Woon et permettra de rattraper ou de revoir THE GOOD, THE BAD & THE UGLY, DEUX SŒURS (jadis primé au BIFFF) et l'insurpassable I SAW THE DEVIL (jadis primé au BIFFF bis... et tellement marquant qu'il fut doublement chroniqué sur Sueurs Froides). Un autre mini focus mexicain accompagne Del Toro et nous permettra de découvrir EL HABITANTE, BELZEBUTH et TIGERS ARE NOT AFRAID. Le Mad in Belgium nous OFFRE EX FUNERIS, JOANNE, MEMENTO MORI et (cherchez la référence) CA TOURNE PRÈS DE CHEZ VOUS.

En clôture, choisis ton camps camarade : la comédie noire THE GRINGO ou le manga MAQUIA (tiens, c'est le seul manga de cette édition).

Et sinon, vous pouvez d'ores et déjà vous faire votre avis, nous avons déjà recensé AJIN : DEMI-HUMAIN, AVANT QUE NOUS NE DISPARAISSIONS (le Kurosawa, en salle en France), COLD SKIN (le Xavier Gens), l'excellent film belge DOUBLEPLUSUNGOOD (de Marco Laguna, chanteur de La Muerte), GAME OF DEATH, KILLING GOD (MATAR A DIOS), le bien barré MON MON MONSTERS ou encore TRAGEDY GIRLS.

Les fans hardcore attendent toujours avec autant de passion les films de minuit. Au hasard, cette année, le gros rouge qui tâche (et interdit au moins de 18 ans) devraient nous venir de TRAUMA (Lucio Rojas) ou de TASTE OF LIFE.

Si vous suivez vos réal favoris, jetez un œil sur GINTAMA (par le réal de HENTAÏ KAMEN), JUNGLE (de Greg Mc Lean qui livra ROGUE et WOLF CREEK), DOWNRAGE (de Kitamura, un habitué du BIFFF), HUMAN, SPACE, TIME AND HUMAN (le Kim Ki Duk qui a scandalisé Berlin... et qui est chez lui au BIFFF), MUSE (de Jaume « REC » Balaguero), VERONICA (de Paco « REC » Plaza... ah ben les deux réal' de REC sont de retour... mais séparément), THE LODGERS (Brian O'Malley, primé au BIFFF avec LET US PREY), THE THOUSAND FACES OF DUNJA (Yuen Woo-Ping avec du Tsui Hark dedans), PARRALEL (Isaac Ezban qui nous avait donné le merveilleux THE SIMILARS), PARTY HARD, DIE YOUNG (Dominique Hartl avait provoqué une tornade de rire avec son ATTACK OF THE LEDERHOSENZOMBIES), INUYASHIKI (Shinsuke Sato, Grand prix au BIFFF avec I AM A HERO), SHOCK WAVE (Herman Yau) BAAHUBALI 2 (si vous avez fini de digérer le premier volet), RETURN TO NUKE 'EM HIGH VOL II (si si, Loyd Kaufman est toujours actif et viendra foutre le boxon au BIFFF vu qu'il préside le jury international)...

Et comme d'habitude, toujours plein de Coréen ou d'Espagnols et... Mais en fait, là on vous parle des zones de confort du fantastique, des trucs connus, à la mode. Alors qu'en fait, le but d'un festival, c'est de découvrir la pépite inattendue, le film sorti de nulle part mais qui vous emporte. Après plus de 25 éditions du festival en ce qui nous concerne, on peut vous l'affirmer : jetez-vous dans l'inconnu, prenez des risques, testez ce film dont personne ne vous parle. Au pire, il sera nul... mais s'il en vaut la peine, c'est VOUS qui en serez le découvreur.

Alors.... vennnnnnnnnez

Quand : du 3 au 15 avril 2018
Où : Bruxelles, Bozar
Sueurs Froides couvrira le BIFFF 2018.


Lien vers le site

Bookmark and Share

News postée par Philippe Delvaux le 15/03/2018
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €
News

BIFFF Palmarès 2018
BIFFF Palmarès 2018Et voilà, le BIFFF, c'est terminé. Et le verdict est tombé. Sont donc primés ... PRIX DE LA CRITIQUE : DH...

Fanzine Black Lagoon
Fanzine Black LagoonUn an après le premier numéro, Black Lagoon revient avec la même volonté de donner dans le Monster Magazine ! ...