Le retour des damnés

Le retour des damnés« La danse devint générale ; il s'agissait en fait d'une mêlée désordonnée de mouvements obscènes ; des flexions et des contorsions qui s'efforçaient de mimer les comportements sexuels dans ce qu'ils avaient de plus vulgaire, sacrilège et bestial... Tous les participants se déshabillèrent, comme possédés par un raptus général, rendu plus obsessionnel encore par le rythme du
tambour. Quelques corps plus tout jeunes aux ventres proéminents et flasques apparurent dans la complète décadence de la peau tombante et viciée par les
ans. Mais personne ne semblait se soucier de cette faute de goût esthétique, qui fit se retourner l'estomac de Jerry.

La belle Lamia aussi s'était levée, nue, et son corps splendide s'agitait en de sensuelles contorsions devant le regard excité du journaliste, lequel sentait son
sang bouillir dans ses veines, malgré quelques aspects peu ragoûtants de la scène qui se déroulait devant ses yeux.

Les quatre chandelles étaient allumées. Sur la caisse de bois déjà remarquée par Jerry reposait le long couteau. »

Sin'Art démarre la collection Hantik Books dédiée à la littérature populaire avec Le Retour des Damnés de Mario Pinzauti.

Le Retour des Damnés est une série B littéraire unique en son genre qui évoque de façon magistrale mais délicieusement bis la légende de la Comtesse
Bathory. Mario Pinzauti, petit maître de l'épouvante à l'italienne, entraîne le lecteur dans un déluge de perversions sanglantes à travers des descriptions
tant érotiques qu'horrifiques.

Sorti en anglais sous le titre The Wild Beast of Csejthe (Mario Pinzuti signait alors son roman sous le pseudonyme d'Harry Small), Le Retour des Damnés
a été traduit en français par Patryck Ficini à partir de la version originale.

Passionné de littérature populaire, de cinéma de genre et de fumetti (la BD italienne), Patryck Ficini est également responsable de la rubrique « Chroniques
Infernales » dédiée aux séries B littéraires sur www.sueursfroides.fr. Il a également participé au Gore Dissection d'une Collection de David Didelot, édité
chez Artus Films. Il est en outre l'auteur de la traduction de L'Isola d'Alda Tedorani qui est sortie aux Éditions de l'Antre.

Afin de coller à l'ambiance de la littérature populaire des années 50 et 60, Mario Melis, dessinatrice, peintre et photographe, s'est chargée de la réalisation de la couverture ainsi que des nombreuses illustrations qui parsèment les pages de cette édition.


Lien vers le site

Bookmark and Share

News postée par Sophie Schweitzer le 22/02/2016
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €
News

Une table ronde pour le cinéma de genre en France
Une table ronde pour le cinéma de genre en FranceLors de la semaine Art et Média de l'université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, une table ronde dédiée à la situati...

5e édition du festival Toute la mémoire du monde
5e édition du festival Toute la mémoire du mondeLe festival Toute la Mémoire du Monde, organisé par la Cinémathèque Française, se tient chaque année sur Paris...