Le Second Hope - La lettre du Capitaine Kerrigan

Le Second Hope - La lettre du Capitaine KerriganNouvelle écrite par Frédéric FONTAINE

2468, la Terre est devenue inhabitable.
Un meurtre sur le dernier bastion flottant de l'humanité, le second hope, risque de provoquer une guerre finale.
Le capitaine Kerrigan, second chef et amateur d'art, tente de résoudre cette affaire. Mais la vision d'horreur qu'il va découvrir va définitivement faire basculer la survie des derniers humains.
Voici la lettre qu'il a laissée...

Il s'agit là de l'accroche de la nouvelle Le Second Hope. Frédéric Fontaine propose d'acheter sa nouvelle 2,99 €. Avec l'argent récolté, il espère réunir les fonds pour en faire un roman. Quand le fan de Science-Fiction découvre l'accroche, il lui est difficile de résister. Et bien lui en prend ! Bien qu'il soit hors de question de dévoiler l'intrigue, on peut tout de même dire que la Terre est dévastée et que les derniers représentants de l'humanité sont bien mal partis. Tout est survie, suspicion, horreur... Pour le fan, la nouvelle fait écho à un autre roman, un film, un passage, une idée. Cependant, dans un genre tant exploité, il est difficile d'être original, et le veut-on vraiment finalement ? En tout cas, on ne s'en lasse pas et c'est suffisamment bien fait pour qu'on ait envie d'en savoir plus sur le monde que Frédéric nous propose. On est entraîné à vive allure et la dernière page nous laisse sur une fin/faim dévorante. On trépigne d'envie de lire la suite.
En ce qui concerne le texte proprement dit, il manque un peu de maturité dans la mesure où il est parfois maladroit et malheureusement truffé de fautes d'orthographe. On peut néanmoins espérer que la mise sur les rails d'un roman sera travaillée aux petits oignons, il ne s'agit là que d'une préquelle après tout.
Ensuite, l'idée d'un partage sur le net de la nouvelle en téléchargement payant est très intéressante. Cependant, quand on se lance dans une telle entreprise, il ne s'agit plus de prospérer entre amis bienveillants. L'auteur s'offre à tous et chacun est exigeant. Certains pourraient se sentir frustrés par la longueur de la nouvelle mais Frédéric Fontaine travaille son idée et il va certainement prochainement clarifier ses objectifs, ce qu'il projette et ce qu'il attend des lecteurs.
On souhaite à Frédéric Fontaine de la sueur et du travail et on espère surtout qu'il persévèrera pour notre plus grand plaisir.


Lien vers le site

Bookmark and Share

News postée par Angélique Boloré le 01/03/2009
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €
News

Splatter... à l'italienne
Splatter... à l'italienneSPLATTER, en 1989, fut pour l'Italie et pour la bande dessinée l'équivalent de notre collection Gore. Tout est...

Un métier de Seigneur : Legione 3
Un métier de Seigneur : Legione 3Si les collections d'espionnage populaires et leurs innombrables séries se sont éteintes depuis belle lurette ...