Les vampires sont éternels

Comme l'excellent ROBERT MC CAMMON l'avait fait avec L'HEURE DU LOUP pour le mythe du loup-garou, DESCENDANCE de GRAHAM MASTERTON plonge les vampires dans la guerre secrète menée par les services d'espionnage. Là aussi, une bonne partie de l'intrigue se déroule pendant la seconde guerre mondiale. Après les avoir écrasés dans le génial LA FORTERESSE NOIRE, de FP WILSON, Les vampires collaborent ici avec les Nazis (mais l'idée, fascinante, n'est qu'esquissée). Chez MC CAMMON, la créature, le loup-garou en l'occurence, était au contraire un gentil, qui luttait au service des alliés. Ici, on suit les aventures de JAMES FALCON, un chasseur de vampires suréquipé et très pro. Plutôt qu'à JAMES BOND, finalement, on pense aux aventures du JOHN SINCLAIR allemand. Si JASON DARK était aussi bon écrivain que GRAHAM MASTERTON, cela donnerait des oeuvres très similaires à ce DESCENDANCE. Comme d'habitude avec MASTERTON, qui abandonne ici ses démons favoris, les monstres sont très violents et leurs carnages effrayants. Dommage cependant qu'on n'en voit pas la moitié et que l'on se contente de découvrir les cadavres avec les enquêteurs, comme dans n'importe quel psycho-thriller vaguement barbare. Bon sang, on est dans un roman d'horreur, après tout ! L'intrigue progresse lentement, les idées originales sont rares et seule l'écriture souvent magnifique de MASTERTON (avec le spécialiste FRANCOIS TRUCHAUD à la traduction !) donne envie de passer à la page suivante. Contrairement à d'autres romans de l'auteur, l'humour est présent mais jamais envahissant. Toute la fin est même émouvante, aussi belle que mélancolique. DESCENDANCE se laisse donc lire, même si on a connu le maître britannique infiniment plus inspiré et agressif.


Lien vers le site

Bookmark and Share

News postée par Patryck Ficini le 11/05/2008
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €
News

Programmation de la 23e édition de l'Etrange Festival
Programmation de la 23e édition de l'Etrange FestivalLe festival le plus barré de la capitale revient pour une nouvelle édition toujours aussi enthousiasmante. L...

Splatter... à l'italienne
Splatter... à l'italienneSPLATTER, en 1989, fut pour l'Italie et pour la bande dessinée l'équivalent de notre collection Gore. Tout est...