Offscreen 2012 : la programmation est dévoilée

Offscreen 2012 : la programmation est dévoiléeÇa y est, la programmation du fabuleux festival offscreen est enfin dévoilée dans son intégralité. Et c'est fête !

Rappelons qu'Offscreen est un festival spécialisé dans les cinéphilies de traverse, les films déviants, le ciné de genre, les opus poétiques, les raretés et bizarreries, bref, tout ce qui fait le miel de Sueurs Froides.

Atout du festival, la programmation met un point d'honneur à projeter, chaque fois que possible (certains seront cependant proposés en d'autres formats), les films en copie 35mm, un « plus » appréciable pour les amateurs, même si les copies d'œuvres vintage sont parfois (mais rarement) agonisantes.

Et que nous réserve donc cette 5e édition ? Que du bonheur pelliculé. Jugez donc.
- Le festival ouvre avec un de ses - et de nos - chouchous : l'extraordinaire et irremplaçable Guy Maddin, dont sera donc présenté le nouvel opus : KEYHOLE. Rappelons que le cinéma NOVA, hébergeant le festival, a toujours suivi l'esthète canadien pour presque tous ses films. En complément, on découvrira le dernier court des frères Kay, MASKA, adaptation de rien moins que Stanislas Lew
- Offscreenings présente une sélection d'avant-premières ou d'inédits (du moins en Belgique) « sortant des conventions ». Ceux qui l'ont raté à l'Etrange festival pourront donc s'offrir en séance de rattrapage GUILTY OF ROMANCE, peut-être le meilleur Sono Sion depuis STRANGE CIRCUS. De même des anciens travaux de Daniele Ciprì et Franco Maresco, projetés eux aussi à l'Etrange festival 2011 (et dans un passé lointain, au BIFFF), avec L'ONCLE DE BROOKLIN et TOTO QUI VÉCUT DEUX FOIS. THE ROOM nous est, quant à lui, présenté comme le nanar cosmique des années 2000. La poilade Z du festival ? Enfin le semi-documentaire DAVID WANTS TO FLY est un conte hallucinatoire sur les sectes où l'on croisera l'ombre de David Lynch.
- La pièce de résistance du festival explose dans l'abondante thématique « Home sweet home » qui nous offrira pas moins d'une trentaine de déclinaisons de la maison inquiétante, hantée, violée... Si on ne peut ici détailler chaque film, on ne résistera pas non plus au plaisir de livrer quelques titres : INFERNO (Dario Argento), le très bizarre et donc immanquable HAUSU, EVID DEAD II, LE LOCATAIRE, POLTERGEIST, LES CHIENS DE PAILLE, BEETLEJUICE... ne sont que quelques-uns des classiques émaillant cette théma.
- Honneur à l'Italie avec un des maitres de la série B, j'ai nommé Umberto Lenzi. On entend déjà crier « hourrah » dans l'assistance. Au programme : L'AVION DE L'APOCALYPSE, SPASMO, ORGASMO, CANNIBAL FEROX (et ses crochets dans les seins, brrrrrrrr), ROMA A MANO ARMATA ... et MILANO ODIA : LA POLIZIA NON PUO' SPARARE avec le soundtrack de Morricone joué en direct par le groupe italien Calibro 35 !
- Honneur à l'Italie avec un des maitres de la série B [bis donc], j'ai également nommé Ruggero Deodato. L'assistance exulte et courra donc voir UOMINI SI NASCE POLIZIOTTI SI MUORE, LA MAISON AU FOND DU PARC, LES BARBARIANS... et CANNIBAL HOLOCAUST auquel s'adjoindra un documentaire de 40 minutes sur la production de ce moment de gloire du cinéma déviant.
- Et pour ceux qui en veulent encore : le concert du B-movie orchestra, la masterclass et la rétro des films d'animation de Suzan Pitt, une conférence sur les films cultes, le cineketjes (pour les enfants), les courts métrages... et l'ambiance à la cool de festival le plus B de Bruxelles.

A l'instar des éditions précédentes, Sueurs Froides couvrira Offscreen pour vous parler des immanquables.

Où : à Bruxelles, avec des décentralisations à Anvers, Gand, Amsterdam, Rotterdam, Birmingham et Hannovre
Quand : du 7 au 25 mars 2012

Retrouvez nos chroniques du Festival Offscreen 2012.


Lien vers le site

Bookmark and Share

News postée par Philippe Delvaux le 17/02/2012
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €
News

Splatter... à l'italienne
Splatter... à l'italienneSPLATTER, en 1989, fut pour l'Italie et pour la bande dessinée l'équivalent de notre collection Gore. Tout est...

Un métier de Seigneur : Legione 3
Un métier de Seigneur : Legione 3Si les collections d'espionnage populaires et leurs innombrables séries se sont éteintes depuis belle lurette ...