Offscreen : 2016 féminin et psychotique

Offscreen : 2016 féminin et psychotiqueÇa y est, la programmation du festival Offscreen 2016 est disponible. Le festival bruxellois (mais pas que) axé sur les cinématographies autres, les séries B ou Z, les jaillissements poétiques et un réel esprit de découverte déploie de nouveaux ses fastes tout au long du mois de mars.

Cette année, nombre de lignes programmatiques réduisent la voilure au profit d'une seule d'entre elles : une très riche thématique centrée sur les femmes psychotiques, qui ont innervé tant et tant d'œuvres d'un septième art encore et toujours majoritairement conçu par des hommes.

Sous la bannière « Driving miss crazy », on retrouvera donc pêle-mêle : TROUBLE EVERY DAY (Béatrice Dalle, tu fais peur !), POSSESSION (L'occasion de rendre hommage à feu Andrzej Zulawski, qui aurait dû venir au festival !), 3 WOMEN (Robert Altman), A LIZARD IN A WOMAN'S SKIN (LE VENIN DE LA PEUR, pour ceux qui se sont rué sur le superbe Blu Ray d'Exctasy of films. Ben ici, vous vous en régalerez sur grand écran), SHOCK (le dernier Mario Bava), OUT OF THE BLUE (jadis programmé par ARTE), REPULSION, WHATEVER HAPPENED TO BABY JANE, SINGAPORE SLING (de feu Nikolaidis, dont on aimerait revoir les autres œuvres), SAVE, MADEMOISELLE, LEAVE HER TO HEAVEN, THE MAFU CAGE, FATAL ATTRACTION, DER FAN, SEANCE ON A WET AFTERNOON, PRETTY POISON, MARNIE (de tonton Hitchcock), SISTERS (de tonton Hitch... euuuuh de Brian de Palma), MAY (les débuts de Lucky Mc Kee), MAIS NE NOUS DÉLIVREZ PAS DU MAL (un très bon Joël Seria), MRS 45 (Ferrara à son époque rageuse), THE BABY (avant que youporn ne démocratise les fantasmes d'infantilisation), LE JOURNAL INTIME D'UNE NYMPHOMANE (pour célébrer la sortie chez Artus de l'imposante somme d'Alain Petit sur Jess Franco ?) et encore quelques autres qu'on vous laisse découvrir sur le programme. Gargantuesque, non ?

Hormis ce copieux programme, on retrouve quand même nos traditionnels Offscreenings, soit la crème du nouveau cinéma un peu étrange avec au menu 2016 du Sklomisowski décidemment revenu en état de grâce (11 MINUTES), du Lucile Hadzihalilovic à qui revient l'honneur de l'ouverture (pour son EVOLUTION) mais à qui sera aussi rendu hommage par la reprogrammation de INNOCENCE ainsi que de ses courts métrages. Guy Maddin est un habitué... son très riche FORBIDDEN ROOM sera ici accompagné du précieux documentaire THE 1000 EYES OF DR MADDIN. Et pour les amateurs d'étrangeté, un documentaire sur le chien de Laurie Anderson, de la SF située en Afrique (CRUMBS), de l'hommage au ciné porno de papa (A LA RECHERCHE DE L'ULTRA SEX), le western cannibale qui cartonne (BONE TOMAHAWK) et enfin, en clôture, le nouveau Ben Wheatley (HIGH RISE).

Pour en revenir au cinéma érotico-porno, on pourra aussi voir le docu THAT'S SEXPLOITATION de Frank Henenlotter, à qui hommage sera rendu (BASKET CASE, BRAIN DAMAGE, FRANKENHOOKER et son tout nouveau CHASING BANKSY) en même temps qu'une mini thema « Grindhouse » centrée sur les films jadis distribués dans les ciné crapoteux et mal famés de la 42e rue de New York (I DRINK YOUR BLOOD, LET ME DIE A WOMAN et CORRUPTION seront de la partie de même, on ne rigole pas, qu'un symposium).

Et par un raccord sauvage cher au ciné bis, parlons un instant, mais un instants seulement, de nos têtes blondes (ou de ceux qui les prendront comme prétexte pour se faire encore plus de pellicule) qui pourront voir ou revoir, outre les traditionnels Cineketje, BYE BYE BIRDY ou LABYRINTH (Bowie oblige).

Terre de surréalisme, la Belgique a aussi versé jadis dans le bis éhonté. Redécouvrons donc LA PLUS LONGUE NUIT DU DIABLE et ET MA SŒUR NE PENSE QU'À ÇA (réalisé par Henri Xhonneux, plus connu pour TÉLÉCHAT ou le cultissime MARQUIS).

En séance spéciale, reprogrammation du grand portnawak THE ROOM (déjà proposé il y a quelques années). Rattrapage pour ceux qui n'y était pas de ce Z absolu, tellement mauvais qu'il a engendré un culte digne du ROCKY HORROR PICTURE SHOW, ou le spectacle est dans la salle, avec lancer de petites cuillères et autres joyeuseté. On l'a fait, c'est fun.

Principalement basé à Bruxelles, Offscreen offre une série de décentralisations à Gand, Liège, Mons Anvers...

Offscreen se déroule du 2 au 20 mars 2016 (avec une dernière cartouche pour le B-Z du 27 mars)

Retrouvez nos chroniques d'Offscreen 2016 dans la rubrique dossiers


Lien vers le site

Bookmark and Share

News postée par Philippe Delvaux le 18/02/2016
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €
News

Intervention de Val le Blond dans Culture Prohibée au sujet de Frank Henenlotter
Intervention de Val le Blond dans Culture Prohibée au sujet de Frank HenenlotterÀ l'occasion de la sortie cet été chez Carlotta de la trilogie Basket Case et de Frankenhooker, Val le Blond e...

Contribution à la pérénité du Sadie Master Festival
Contribution à la pérénité du Sadie Master FestivalVous voulez des DVD géniaux (distribués par Oh My Gore ! et Zeno Pictures), des jolies affiches du festival en...