Absinthes et Démons

Détective Ténèbres


ORIGINE
Belgique
Absinthes et Démons Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
2011
AUTEUR

Dubois Ambre

Critique Littéraire Absinthes et Démons
Les détectives de l'occulte (ou de l'étrange) ont fondé un véritable sous-genre du fantastique et de l'épouvante. Depuis Carnacki, John Silence ou Jules de Grandin, on sait qu'il s'agit d'enquêteurs, privés ou non, spécialisés dans les affaires surnarturelles. Qu'il s'agisse de « fantastique expliqué » ou bien réel, ce sont leurs capacités déductives (ou d'hommes d'action) et leurs connaissances occultes qui vont leur permettre de faire éclater la vérité dans leur combat contre l'au-delà. Si on les rattache souvent au passé, du fait de leurs célèbres et novateurs ancêtres (on lira avec un immense plaisir les recueils consacrés par François Ducos aux moins connus d'entre-eux chez Terre de Brume), il n'en est pas moins vrai que Mulder et Scully ou Dylan Dog sont bel et bien des détectives de l'occulte. Un héros comme le superbe Commandeur, de Michel Honaker en est lui-même très proche.

Des auteurs actuels n'en traitent pas moins encore souvent le genre sur un mode rétro : KRINE, de Stéphane Tamaillon, dont nous avons dit grand bien ici, ou les GENTLEMEN DE L'ETRANGE de Estelle Valls de Gomis. Le charme du passé et le respect de la tradition, en quelque sorte. On peut aussi citer les nouvelles aventures de Harry Dickson ou Carnacki par Gérard Dôle.

Pour ce troisème livre, c'est, époque victorienne oblige, dans cette voie surannée que s'inscrit Ambre Dubois, que nous suivons ici depuis les débuts de son excellent cycle vampirique.

ABSINTHES ET DEMONS est une oeuvre profondément originale dans un sous-genre qu'on pourrait croire balisé depuis plus d'un siècle.

Déjà, notons combien il est intéressant de découvrir comment l'un de nos auteurs favoris oublie un peu les personnages qui l'ont fait connaître du public (ses chers vampires londoniens) pour en créer d'autres, en l'occurence peut-être plus fascinants encore.

Lord Jorian Nermeryl est un dandy décadent, porté sur les plaisirs de la vie, mais c'est aussi un détective brillant, un peu magicien, que les braves ( ?) gens appellent lorsqu'ils ont maille à partir avec des puissances qui les dépassent. L'aristocrate est assisté d'une femme-corneille au caractère jaloux. En fait envoyé du diable, il se paie en âmes humaines, qu'il est chargé de collecter pour son Sombre Maître. Et c'est bien là, dans ce renversement des valeurs, dans l'amoralité même du personnage, que tient l'originalité de la nouvelle création de Ambre Dubois, aux Editions du Riez. Pour une fois, notre détective de l'occulte (confronté comme il se doit à des créatures des ténèbres) n'est pas un bon samaritain luttant farouchement contre les forces du mal. Non, Lord Nermeryl a des secrets inavouables et sert en fait, si l'on veut, ses propres intérêts. Preneur d'âmes, porté sur le sexe (sur tous les sexes), le dandy satanique, proche de l'idée que l'on peut se faire d'un démon ou d'un vampire psychique (on y revient), n'hésite pas à s'allier aux monstres qu'il est censé combattre : un vampire, par exemple (quans il ne tombe pas amoureux purement et simplement d'une vampiresse). Lord Nermeryl, tout en s'efforçant de ne pas trahir ses engagements, fait le mal à l'occasion comme d'autres écrivent de la poésie. Comme l'un des Beaux-Arts, en esthète à la moralité élastique.

Même si les vampires sont évidemment présents, on découvre aussi l'incarnation de l'hiver (LA DAME DES GLACES), un émule émouvant du Fantôme de l'Opéra (L'ORGUE) ou un dieu païen vindicatif (DECHEANCE DIVINE). Ambre Dubois parvient pleinement à renouveler son fantastique à travers 9 nouvelles sensuelles, un genre qu'elle maîtrise aussi brillamment que le roman.

« Admirant pour la première fois sa compagne au corps offert, (Jorian) laissa ses doigts courir le long de ses courbes, savoura le grain satiné de sa peau et la rondeur de ses seins. (...) Avec un soupir d'aise, il recueillit avec douceur l'âme de la jeune fille. » (P. 67)

Patryck Ficini
20/11/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Trois autres Romans Erotiques de la Brigandine
Massacre à Odessa
Heca-Tomb
Johnny Metal et le Dé de Jade
Wake the Dead
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Vous aimez Absinthes et Démons ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €