Ace Attorney


ORIGINE
Japon
Ace Attorney Affiche

ANNEE
2012
REALISATION

Takashi Miike

INTERPRETES
Hiroki Narimiya
Takumi Saitoh
Mirei Kiritani
AUTEUR DE L'ARTICLE: Claire Annovazzi
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Velvet Goldmine
Liam Cunningham
Let us prey
Béatrice Dalle
Kiss of the Damned
Evil Dead
Fight Club
La Grande Bouffe
Mon Voisin Totoro
Une Balle dans la Tête

Critique Ace Attorney
{Photo 1 de Ace Attorney} Phoenix Wright est un jeune avocat qui vient de réussir sa première affaire grâce à son mentor, Mia Fey. Mais quand celle-ci est assassinée, il est le seul à pouvoir défendre sa jeune sœur, Maya Fey, accusée du meurtre. Pour cela, il va devoir affronter une vieille connaissance, le procureur Benjamin Hunter, qui est prêt à tout pour obtenir un verdict "coupable".

ACE ATTORNEY est l'adaptation d'un jeu vidéo CAPCOM très populaire, d'abord sur Game Boy Advance, puis sur DS, à tel point que la série comporte quatre jeux et deux spin-offs centrés sur le procureur Benjamin Hunter En effet, s'il est peu connu du public européen en général, il bénéficie d'une très large communauté de fans aux États-Unis - par le biais du site internet http://www.court-records.net et de son{Photo 2 de Ace Attorney} forum très actif, entre autres -, et bien plus encore au Japon. Déjà adapté en manga et en comédie musicale - par la célèbre troupe Takarazuka qui a la particularité de n'employer que des femmes - et les musiques du jeu interprétées par un orchestre philarmonique pendant un concert qui a eu beaucoup de succès, une adaptation du jeu au cinéma était très attendue par les fans. Et elle ne déçoit aucunement, même si elle aura sans nul doute laissé perplexe une partie des spectateurs du BIFFF venus assister à la projection.

Pris en main par Takashi Miike, qui n'a pas peur d'aller très loin pour obtenir les effets qu'il souhaite, ACE ATTORNEY est un pur bonheur. Nul besoin d'être familier des jeux pour apprécier le film. Le scénario reprend - à quelques modifications près - l'{Photo 3 de Ace Attorney} histoire du premier jeu sans laisser aucun point d'ombre. La mise en image est inventive et rend les scènes de plaidoirie, habituellement très bavardes et soporifiques, particulièrement dynamiques et presque aussi enthousiasmantes que des scènes d'action. Reprenant en partie les visuels du jeu, on peut admirer les avocats se lancer littéralement leurs preuves à la figure par le biais d'écrans holographiques - ce qui ne choque pas, l'histoire étant censée se passer dans un futur plus ou moins proche.

Les personnages hauts en couleur du jeu - de pures caricatures, de vrais personnages "over the top" - ne sont pas du tout atténués. Les costumes et les coiffures improbables sont respectés, donnant un aspect de mauvais cosplay à l'ensemble du cast, mais cela ne semble pas ridicu{Photo 4 de Ace Attorney} le dans ce film somme toute peu réaliste. Les acteurs s'en sortent magnifiquement, avec une mention spéciale pour l'interprète du héros Phoenix Wright, qui parvient avec autant d'efficacité à rendre le côté loufoque du personnage et à être crédible quand il prend de l'assurance, prêt à contre-attaquer avec la défense la plus absurde qui soit le plus souvent.

Au final, le film a un côté anime live très agréable, effet renforcé par l'humour parfois outrancier distillé tout au long du métrage. Tout cela étouffe peut-être un peu les aspects dramatiques qui émaillent les jeux. Car c'est une des raisons de l'engouement des joueurs pour la série ACE ATTORNEY: des personnages sympathiques qui nous émeuvent. Or au milieu de cette cacophonie visuelle et humoristique, on y perd un peu, et seuls les fans des jeux vont s'attacher aux déboires de Phoenix et Benjamin. L'autre point faible du film est de mettre de côté toute une partie du jeu, à savoir l'enquête policière, résumée ici à quelques séquences sans grand intérêt. On voit bien que Miike avait plus à cœur de rendre le côté drôle et fou des séquences de tribunal que de résoudre le mystère développé dans le scénario.

Mais ne boudons pas notre plaisir, tant il est rare de voir des adaptations de jeux vidéo réussies. Le public du Brussels International Fantastic Film Festival était en tout cas globalement ravi. Et s'il fallait ne retenir qu'un mot de ce film, ce serait: "OBJECTION!"

Retrouvez nos chroniques du BIFFF 2012.

Claire Annovazzi
03/05/2012
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
Vous aimez Ace Attorney ?
Trailer Ace Attorney
Tags du film
Jeu vidéo, Japonais
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €