Asylum


ORIGINE
Grande-Bretagne
Asylum Affiche

ANNEE
1972
REALISATION

Roy Ward Baker

INTERPRETES
Peter Cushing
Herbert Lom
Barry Morse
Critique Asylum
{Photo 1 de Asylum} Réalisateur anglais né à Londres, Roy Ward Baker fait partie de ces réalisateurs qui ont oeuvré pour la Hammer Films. Il réalise par exemple le fameux 3ème volet de la série des Quatermass en 1967 avec LES MONSTRES DE L'ESPACE. Ensuite, après un passable film de science-fiction, MOON ZERO TWO, il aborde le thème du vampirisme avec VAMPIRE LOVERS où il dévoile la beauté plastique d'Ingrid Pitt, puis plus tard, le côté sado-masochiste de Christopher Lee à l'occasion des CICATRICES DE DRACULA. Il signe aussi un ambigu DR JEKYLL ET SISTER HYDE avec Ralph{Photo 2 de Asylum} Bates où le thème de Stevenson était mélangé avec celui de Jack L'Eventreur et de Burk et Hare. Ici en 1972, il réalise ASYLUM d'après une histoire écrite par Robert Bloch qui paraîtra dans la collection Marabout Fantastique sous le titre de Au Seuil de l'Epouvante ! Présenté à la 2ème Convention du Film Fantastique de Paris en 1973, ASYLUM fait partie de la grande tradition des films à sketches qui firent les délices de la firme Amicus : HISTOIRES D'OUTRE TOMBE, LA MAISON QUI TUE, LE TRAIN DES EPOUVANTES, FRISSONS D'OUTRE TOMBE, LE CAVEAU DE LA TE{Photo 3 de Asylum} RREUR...

Avec un générique outrancièrement arrosé d'une musique de Tchaïkovski, l'histoire s'ouvre sur la venue de Docteur Martin à l'asile de Dunsmoor où il doit reconnaître parmi les malades, l'ex-directeur devenu fou... 4 sketches sur le thème de la démence humaine et, une fois de plus, Robert Bloch (auteur du scénario de PSYCHOSE d'Hitchcock) prouve qu'il est le maître incontesté dans ce domaine ! A travers une atmosphère étouffante qui règne dans l'austère demeure, on partage avec le héros (Robert Powell) sa visite à 4 malades frappés par une f{Photo 4 de Asylum} olie meurtrière... Un mari qui assassine sa femme pour les beaux yeux de sa maîtresse. Une histoire sanguinolente à ne pas raconter... Un tailleur harcelé par son débiteur fabrique un mystérieux costume qui a le pouvoir de donner la vie... Une dépressive croit avoir une amie, mais le produit de son imagination va assassiner son frère et la gouvernante... Un docteur, pour se venger de celui qui l'a supplanté dans ses fonctions, fabrique des automates obéissant à sa volonté... Le casting est excellent : Richard Todd en mari assassin, Barry Morse en tailleur fatigué affronte le grand Peter Cushing qui cache un terrible secret dans sa maison, Charlotte Rampling croule sous le joug de son amie Britt Ekland et pour finir, Herbert Lom est le fabriquant de poupées....

En attribuant le Prix du Meilleur Film à ASYLUM, le Festival du Film Fantastique de Paris ne pouvait faire un choix plus judicieux. L'oeuvre de Roy Ward Baker est un hymne à la décadence humaine nous prouvant que personne n'est à l'abri de la psychose. En regardant ASYLUM, vous frissonnerez devant le machiavélisme de chacun de ces héros...

Eric Escofier
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°33
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Eric Escofier
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Frankenstein 1970
Monolith Monsters
Leech Woman
The Deadly Mantis
L'Oasis des Tempêtes
La Malédiction d’Arkham
Le Bal des Vampires
Le Cimetière des Morts-Vivants
Les Maîtresses de Dracula
L’Empreinte de Frankenstein


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Asylum DVD Zone 2 24.50 €
The Amicus Collection: Asylum DVD Zone 1 18.59 €
Vous aimez Asylum ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Asylum - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    24.50€
  • Pochette The Amicus Collection: Asylum - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    18.59€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €