Attack the Gas Station


ORIGINE
Corée du Sud
Attack the Gas Station Affiche

ANNEE
1999
REALISATION

Kim Sang Jin

INTERPRETES
Lee Seong Jae
Yu O'Sung
Kang Sung Jin
Yu Gee Tae
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Critique Attack the Gas Station
{Photo 1 de Attack the Gas Station} Voilà un film de jeunes et les lecteurs assidus de Sueurs Froides connaissent ma répulsion pour les adolescents boutonneux au cinéma. Pourtant, cet ATTACK THE GAS STATION pourrait presque me reconcilier avec ce genre de films.

Le début donne le ton. Quatre jeunes branchés débarquent en pleine nuit dans une station-service avec la ferme intention de vider les caisses. Une question s'affiche à l'écran : « Mais pour-quoi dévalisent-ils la station-service ? » La réponse ne met pas longtemps à apparaître: « Pour s'amuser ».

En effet, c'est bien pour le fun qu'ils volent l'argent de ces honnêtes citoyens et, d'ailleurs, cela leur a tellement plu qu'ils y retournent le lendemain soir !

Le film se concentre alors sur cette seule nuit, où nous allons apprendre à côtoyer toute une galerie éclectique de personnages.

ATTACK THE GAS STATION aurait p{Photo 2 de Attack the Gas Station} u se laisser voir comme un film à message, démagogique :

« Regardez ces jeunes comme ils sont malheureux, ce n'est pas de leur faute, etc, etc ». Mais ce n'est pas du tout le cas. Si message il y a, il est d'un tout autre ordre. En réalité, le film se permet rapidement de nous introduire le passé des quatre adolescents par le biais de flash-back qui montrent que la société et leurs parents n'ont pas cru en leur rêve. Par exemple, l'un désirait devenir joueur de base-ball, l'autre chanteur dans un groupe de rock. Lorsque l'un d'eux trouve dans l'une des pièces de la station-service des panneaux vantant la mise en chantier « d'une meilleure Corée », il ne peut réfréner son envie de détruire le panneau.

ATTACK OF THE GAS STATION fait apparaître la contradiction qu'il y a dans la volonté de la société coréenne de construire une nouvelle Coréemais sans aider les gens à se surpasser, sans vouloir bousculer les idées reçues. Ainsi, dans le film, on voit le dirigeant de la station-service qui, afin de se débarrasser des quatre braqueurs, n'hésite pas à leur conseiller de s'attaquer à la bijouterie qui se trouve à quelques mètres de là. Les clients de la station-service sont tous irrespectueux envers les personnes qui les servent et, il y a toujours les petites frappes qui viennent rançonner le jeune qui est au collège mais qui travaille le soir à la station pour financer ses études. Etc.

Au cours de la nuit, les quatre adolescents vont abuser de leur position de pouvoir afin de changer les choses, afin de rendre plus juste la micro société qui s'est agglutinée dans la station. D'autant plus que les quatre garçons quitteront finalement les lieux avec une jolie petite somme d'argent. Le magot leur permettra de réaliser ce dont ils avaient tant envie.

Mais ne vous méprenez pas. On ne suit pas les tribulations des quatre adolescents comme s'ils faisaient le bien autour d'eux. Les choses sont heureusement plus subtiles. Il y a également quelques notes d'ironie bien venues. Celle que je préfère arrive lorsque les quatre adolescents découvrent qu'il n'y a pas d'argent à voler. L'idée est alors de prendre simplement la place des employés. C'est-à-dire de servir eux-mêmes les clients et d'empocher l'argent. Ils doivent alors apprendre à se servir d'une pompe à essence et à encaisser les remarques des clients pas vraiment sympathiques. Ils ne font rien d'autre que de travailler !

ATTACK THE GAS STATION recèle également quelques scènes hallucinantes comme celle où un combat général s'engage dans la station. S'opposent alors différentes bandes de jeunes. Les quatre braqueurs se trouvent au milieu de la cohue. Afin de s'en extirper, l'un d'eux s'empare des tuyaux qui servent à remplir les réservoirs à essence des voitures et asperge tout ce petit monde de gasoil. Il lui suffit alors d'allumer son zippo pour remettre de l'ordre.

Certes, ATTACK THE GAS STATION est un film social, il est conventionnel (entendez, il ne s'agit pas d'un film trash), mais il est bon ! Les personnages sont sympathiques, attachants. On les adopte tout de suite. La réalisation est excellente, sans effet de style inutile. Quant au scénario, il ne ménage aucun temps mort. Il se passe toujours quelque chose et l'ennuie ne pointe jamais le bout de son nez. Je ne peux que vous conseiller ce petit bijoux, il n'y a pas que le kung fu, le polar et la category 3 dans le cinéma du Sud Est asiatique.

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°13
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Attack The Gas Station DVD Zone 3 20.75 €
Vous aimez Attack the Gas Station ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette ATTACK THE GAS STATION - DVD  Zone 3
    DVD Zone 3
    20.75€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €