Au-delà du Cauchemar

Le Manoir des Perversions


ORIGINE
France
Au-delà du Cauchemar Affiche

LITTÉRATURE
ANNEE
1974
AUTEUR

Arly Dominique

AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Trois autres Romans Erotiques de la Brigandine
Massacre à Odessa
Heca-Tomb
Johnny Metal et le Dé de Jade
Wake the Dead
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire Au-delà du Cauchemar
« A deux doigts, sous la peau, la carotide. De longues goulées de sang, encore et encore. Jusqu'à satiété, jusqu'à s'en écrouler, ivre. Ah ! attaquer ce cou à grands coups de dents , comme le fait une panthère, ses griffes enfoncées pour immobiliser la proie. » (P. 144)

Dominique Arly, c'était un peu, toutes proportions gardées, le Jess Franco de la collection Angoisse, un joyeux obsédé sexuel qui ne perdait jamais une occasion de mettre en scène dans ses romans d'épouvante de jolies jeunes filles peu farouches. Sans misogynie la plupart du temps, il est bon de le préciser. Au contraire, Arly aimait inconditionnellement lesfemmes modernes et affranchies. Ce sont elles, d'ailleurs, qui se prennent en mains et mènent la danse dans AU-DELA DU CAUCHEMAR.

Cet auteur de romans policiers, spécialiste en Angoisse du Fantastique expliqué, créa ainsi un personnage terriblement original de détective de l'occulte, une belle fille libérée, très 1968, du nom de Rosamond Lew. Une sorte d'Emma Peel (flingue, judo, mini-jupe) spécialisée dans les cas les plus improbables, qui vécut quelques aventures pour le moins sympathiques comme L'IMMONDE BANSHEE.

Rosamond n'est cependant pas l'héroïne de AU-DELA DU CAUCHEMAR, le dernier Angoisse de Dominique Arly avant la fin de la collection culte du Fleuve Noir (plus que 3 romans, dont un Marc Agapit).

Nous suivons ici deux jeunes gens perdus dans une tempête de neige et réfugiés dans un étrange hôtel, plus proche en fait d'un hôpital psychiatrique (un vieux motif de l'épouvante : tomber de mal en pis). Un savant fou s'y livre à de redoutables expériences oniriques pour permettre à ses cobayes d'exprimer leur véritable personnalité. On croise ainsi une folle de Dieu, ex prostituée, une nymphomane belle comme Marylin Jess et une vampire faussement ingénue mais réellement perverse - au sens sexuel du terme. Dès le début, beaucoup de sexe donc.Jamais de porno mais un érotisme léger, parfois pervers et S.M comme l'atteste l'extrait suivant :

« Les coups de la justicière n'avaient cependant pas une grande vigueur : les flancs, les seins de Chéryl ne se zébraient que de traces roses. (...) Les lanières claquaient, éparses, sur le ventre de la pêcheresse ; elle demeurait immobile mais son corps tressaillait. Suffoqué, Patrick s'aperçut qu'elle n'émettait pas une plainte mais un véritable murmure de volupté. » (P. 81-82)

Arly, c'est souvent très chaud, et ce n'est pas le voyeur invisible de PERFIDE ASMODEE qui dira le contraire !

Bien écrit, AU -DELA DU CAUCHEMAR est une sorte de voyage érotique dans les phantasmes et les névroses d'une bande de fous furieux, jouets pervers tombés entre les mains d'un scientifique dévoyé. L'intrigue est légère (comme les filles), malgré une sacrée surprise dans les derniers chapitres, mais les personnalités en présence sont suffisamment marquantes pour intéresser le lecteur jusqu'au bout. Ce, malgré un savant fou peu charismatique il faut l'avouer.

AU-DELA DU CAUCHEMAR est l'un des tout meilleurs Arly, un vrai professionnel de l'écriture qui achevait très bien sa carrière d' « Angoisseur » avant d'aligner des Special Police pour encore quelques années.

Patryck Ficini
23/11/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Au-delà du Cauchemar ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €