BIFFF 2007 : JOUR 09 : 13/04/07


BIFFF 2007 : JOUR 09 : 13/04/07 Affiche

Critique BIFFF 2007 : JOUR 09 : 13/04/07
{Photo 1 de BIFFF 2007 : JOUR 09 : 13/04/07} Au jour le jour

Petit passage en revue des films vus pour vous au 25e Festival du film fantastique de Bruxelles.

Jeudi 5 avril, l'ouverture en grande pompe se déroule à Tour & Taxis où est projeté le nouveau Danny Boyle, SUNSHINE. Nous préférons nous éloigner du soleil pour fouiner dans les recoins plus obscurs de la cinéphilie fantastique. Le cinéma alternatif NOVA ouvre quant à lui le festival avec LUNACY, le dernier Jan Svankmajer qui mélange allègrement dans la marmite psychanalytique les écrits d'Allan Poe et du marquis de Sade. Le film bénéficiera d'une microscopique sortie salle en Belgique (toujours au NOVA) en mai. Notre avis sur le film, vous pouvez le retrouver sur les pages consacrées au BIFFF.

Grâce à notre don d'ubiquité, nous suivons à la Cinémathèque le début de la rétrospective consacrée à Enki Bilal. Son très beau TICKO MOON est précédé de CINEMAN, un film de montage destiné à la Géode qui entremêle des extraits des 3 films d'Enki Bilal, démontrant la continuité stylistique et thématique à{Photo 2 de BIFFF 2007 : JOUR 09 : 13/04/07} l'œuvre depuis presque 20 ans déjà (BUNKER PALACE HOTEL ayant été écrit plusieurs années avant son tournage). Enki Bilal est présent et s'exprime sur ses thèmes favoris: « je suis moins intéressé par la quête d'immortalité que par la description de régimes tyranniques pour qui cette quête est essentielle ».

En deuxième partie de soirée, nous restons un peu interloqué par le foutraque GLAMOROUS LIFE OF SACHIKO HANAI (qui a eu, si nous ne nous trompons pas, les honneurs d'une programmation sur ARTE il y a peu) : un peu pinku, beaucoup de délire. Toujours sur notre site, Philippe Mertens vous en livre plus avant ses impressions.

Vendredi, SPECIAL nous introduit dans le quotidien d'un super héros... ou plutôt d'un paumé qui se prend pour le héros que la vie ne lui donne pas l'opportunité d'être. La fable est plus sociale que fantastique et s'attache à nous montrer une Amérique des perdants. On pense un peu à THE ASSASSINATION OF RICHARD NIXON.

Avec NOS A{Photo 3 de BIFFF 2007 : JOUR 09 : 13/04/07} MIS LES TERRIENS, Bernard Werber s'attaque aux documentaires scientifiques par le biais d'une parodie où l'homme serait sujet d'étude de la part d'extraterrestres curieux. Hors l'argument, pas grand-chose de fantastique non plus dans ce qui relève plus d'un pavé jeté dans la mare du discours scientifique admis. Nous « critiquons ce film critique » par ailleurs sur le site.

A 20h00, les choses sérieuses commencent avec THE HOST, l'excellent film de monstre coréen sélectionné l'année dernière à la quinzaine des réalisateurs du festival de Cannes. Superbe film qui mêle un discours cohérent à une œuvre de distraction totalement assumée. A découvrir en chronique sur notre site ou sous peu dans les salles.

22h00... heure parfaite pour une série B. PLANE DEAD remplit parfaitement son office. Ca vous botte, vous, un film de zombies dans un avion ? Nous oui et on se fend même d'une chronique pour le signaler. Allez, bientôt un cross-over avec des serpen{Photo 4 de BIFFF 2007 : JOUR 09 : 13/04/07} ts morts-vivants ? Même qu'on pourra appeler ça Dead snake on a plane, ou Snake on a dead plane ou la morsure de l'avion de l'apocalypse ou toute autre (serpent à) sornettes !

Mais LE plat de résistance de cette journée, c'est le film de minuit : avec DOG BITE DOG, le BIFFF marque le coup et ses spectateurs ; et Hong Kong revient régner sur les terres du polar hard boiled. Nous restons muets d'admiration et Philippe Mertens s'épanche pour nous au long d'une critique enthousiaste.

Philippe Delvaux

Aujourd'hui, vendredi 13 avril, THE KOVAK BOX nous offre la possibilité de retrouver Timothy Hutton, le héros de LA PART DES TENEBRES, au cœur d'une série de suicides qui surviennent dans un hôtel où il est descendu à Majorque. DAY WATCH est la suite de NIGHT WATCH, cet ovni débarqué de Russie il y a deux ans. Angélique Boloré vous en propose une critique. 1, 2, 3 WHITEOUT suit une jeune chercheuse qui trouve un emploi chez un inventeur solitaire qui étudie l'obscurité positive... Avec THE RETURN, nous retrouvons cette fois-ci Sarah Michelle Gellar confrontée à son passé... L'article est en ligne ! Dans un tout autre genre, Troma et Lloyd Kaufman présentent leur nouveau rejeton : POULTRYGEIST, la première comédie horrifique avec des poulets zombies, de l'aveu même de son réalisateur ! Deux grosses rétrospectives sont également au programme de ce jour avec les projections de MANIAC et de I SPIT ON YOUR GRAVE. Nous mettons en ligne une critique du film culte de Meir Zarchi, ainsi que, en bonus, une nouvelle critique de l'un des Masters of Horror qui sera diffusé demain soir.

Cliquez ici pour consulter l'article sur Day Watch

Cliquez ici pour consulter l'article sur The Return

Cliquez ici pour consulter l'article sur I Spit on Your Grave

Cliquez ici pour consulter l'article sur Sounds Like


22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €