Blood Island

Bedevilled


ORIGINE
Corée
Blood Island Affiche

ANNEE
2009
REALISATION
Jang Cheol-Soo
INTERPRETES
Ji Sung-Won
Seo Yeong-Hee
Critique Blood Island
{Photo 1 de Blood Island} Hae-Won est une égoïste finie. Les problèmes des autres ne la concernent pas : employée de banque à Séoul, elle refuse dans la même journée un prêt locatif à une vieille en détresse puis de témoigner à charge contre une bande de voyous coupable de meurtre, après s'être précédemment déjà abstenue de porter assistance à la future victime. Un pur produit de la société contemporaine, désolidarisée de ses contemporains. Aussi quand, après un « pètage de plombs », elle se voit forcée de prendre des congés, finit-elle par céder aux invitations répétées de Bok-Nam, une anci{Photo 2 de Blood Island} enne amie d'enfance qui la prie de venir la rejoindre sur leur île natale. Hae-Won n'avait pourtant aucune envie de la revoir, pas plus que les lieux de son enfance. L'île n'est plus habitée de nos jours que par neuf personnes : Bok-Nam et les huit membres de sa belle-famille, laquelle la martyrise et l'exploite à longueur de journées, dans un mépris complet. Bok-Nam supporte stoïquement les brimades, ne connaissant rien d'autre que cette vie et cette île. Hae-Won tout en la mettant en garde et en l'enjoignant de se révolter, reste une fois de plus à l'écart lorsqu'{Photo 3 de Blood Island} il lui est donné d'intervenir, une fois de plus... une fois de trop.

Très beau film que ce BEDEVILLED qui nous offre plusieurs genres en un seul métrage, passant du drame familial au rape and revenge tirant sur le slasher citant alors les principaux éléments de la grammaire de ce dernier style.

Le cinéma coréen, que certains disent passé ne cesse au contraire de nous surprendre. Oh certes, on découvre bien des produits commerciaux sans âmes, comme dans toutes les cinématographies, mais il reste que le pays du matin calme nous envoie régulièrement quelques joli{Photo 4 de Blood Island} es pépites. L'année dernière, THE CHASER, cette année ce BEDEVILLED, tous deux programmés en France à l'Etrange festival 2010 et en Belgique au BIFFF 2011, défricheurs réguliers du cinéma asiatique. L'Etrange festival qui programmait d'ailleurs en 2010 plusieurs coréens : le nouveau Im Sang-Soo (THE HOUSEMAID) et un NO MERCY jouant sur les terres d'OLD BOY mais affaibli par un twist final aisément repérable et totalement improbable.

Pour l'anecdote, on signalera que Jang Cheol-Soo a été l'assistant de Kim Ki-Duk sur... L'ÎLE.

A noter qu'au titre anglophone international, BEDEVILLED, l'éditeur dvd français a, de manière assez absurde, substitué un autre titre... anglophone: BLOOD ISLAND.

BEDEVILLED nous offre deux portraits de femme, celui de l'indifférente et celui de la victime. Le film bifurque en effet au premier tiers et quitte régulièrement Hae-Won pour suivre les malheurs de son amie. Le destin des deux femmes sera relié dans le dernier acte qui révélera le drame joué dans l'enfance des deux protagonistes et expliquera pourquoi la dernière trahison de Hae-Won ne fait que s'inscrire la continuité de son caractère.

Philippe Delvaux
08/09/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Delvaux
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L’étrange couleur des larmes de ton corps
R100
Les diables
Lisztomania
Score
Conan le Barbare
C’est Arrivé Près De Chez Vous
Marquis
Princesse Mononoke
Sacré Graal


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Blood Island DVD Zone 2 20 €
Blood Island BLURAY Zone B 20 €
Vous aimez Blood Island ?
Trailer Blood Island
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Blood Island - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
  • Pochette Blood Island - BLURAY  Zone B
    BLURAY Zone B
    20€
Moteur de recherche