Blood Machines


ORIGINE
France
Blood Machines Affiche

ANNEE
2019
REALISATION

Raphaël Hernandez
Savitri Joly-Gonfard

INTERPRETES
Elisa Lasowski
Anders Heinrichsen
Christian Erickson
AUTEUR DE L'ARTICLE: Sophie Schweitzer
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The art of self defense
Paradise Hills
La petite fille au bout du chemin
Come to daddy
The field guide to evil
L'au-delà
Le bon, La brute et le Truand
Les yeux sans visage
Mulholland Drive
Suspiria

Critique Blood Machines
{Photo 1 de Blood Machines} Deux employés d'une compagnie sont chargés de traquer et tuer une machine montrant des signes de rébellion. Le film commence alors que les deux chasseurs atterrissent sur une planète inconnue où le vaisseau qu'ils chassaient s'est échoué. Mais une tribu locale constituée uniquement de femmes tente de protéger la machine à l'agonie. Après avoir enfin réussi à abattre la machine, ils assistent à un étrange rituel procédé par les femmes. Rituel qui permet à l'âme de la machine de s'envoler, âme qui prend la forme d'une femme nue. Les deux chasseurs décident de poursuivre ladite âme sans se rendre compte qu'elle les entraîne bien plus loin qu'ils ne sont jamais allés.

BLOOD MACHINES est une aventure de science-fiction dantesque (littéralement puisque plusieurs références à l'enfer et au parcours des âmes après la mort est évoquée). Le film mélange les références, on pense{Photo 2 de Blood Machines} à la DIVINE COMÉDIE de Dante, à l'univers post-apo punk de MAD MAX ou de CHERRY 2000, mais aussi aux grands récits de science-fiction qui questionnent l'existence d'une intelligence artificielle dans des quêtes quasi bibliques comme ROBOCOP ou encore BLADE RUNNER. Ces références filmiques très années 80 ne vous étonnerons sans doute pas puisqu'elles apparaissaient déjà dans le précédent travail du duo Seth Ickerman, le clip de Carpenter Brut TURBO KILLER.

Justement la musique de Carpenter Brut résonne tout au long du moyen-métrage. Jusqu'au logo du groupe qui est imprimé dans la machine infernale, comme un pentacle servant à un rituel obscur. La magie et même la magie noire sont présentes évidemment. Ce petit mélange de science-fiction et de fantastique est justement tout le sel de cette œuvre unique en son genre qui lorgne parfois du côté du psychédélique (les{Photo 3 de Blood Machines} images de nébuleuses que la caméra explore sur la musique lancinante et envoûtante de Carpenter Brut). L'on pourrait même y voir une messe noire, et du satanisme avec la présence de la croix renversée sur l'âme de la machine rebelle. Symbole d'autant plus perturbant que cette âme a tous les aspects d'un ange innocent.

Film de 50 minutes, durée pouvant évoluer selon les versions, BLOOD MACHINES est le premier moyen-métrage de Seth Ickerman (un pseudonyme rassemblant un duo de choc en les personnes de Raphaël Hernandez et Savitri Joly-Gonfard) qui avait réalisé auparavant le clip TURBO KILLER, où l'on retrouvait déjà le même univers et la même imagerie très années 80, avec des filtres sur l'image évoquant le cinéma d'exploitation qu'on retrouve également ici. Ils ont également conçu un trailer pour feu le festival Mauvais Genre. Mais ce qui les a fait vraiment connaîtr{Photo 4 de Blood Machines} e est leur fan-film KAYDARA qui prenait place dans l'univers de MATRIX mais démontrait déjà une certaine patte d'auteur ainsi qu'un talent de débrouille pour donner naissance à un univers imaginaire avec beaucoup de patience, de travail et pas beaucoup de moyens.

Avec BLOOD MACHINES, le duo passe aux choses sérieuses. Pour ce film d'une cinquantaine de minutes (lorgnant donc du côté du long métrage), le duo a fait appel à des professionnels. Que ce soit l'équipe technique, avec Philip Lozano le chef opérateur qui a récemment travaillé sur la série MARIANNE, l'équipe décoration menée par Julien Richard qui a construit en dur les différents vaisseaux et machines où se baladent les héros, ou encore les différents studios de postproduction ayant œuvré sur les quelques 500 plans travaillés en numérique. Bien sûr, c'est aussi ses acteurs qu'on remarque. Joëlle Berckmans était déjà présente dans TURBO KILLER où elle incarnait une forme d'ange dans le corps d'une femme. Elle est rejointe par Elisa Lasowski (VERSAILLES, LES PROMESSES DE L'OMBRE, HYENA) et Natasha Cashman (L'ARNACOEUR, CHERI et SYDNEY FOX L'AVENTURIERE). Côté masculin, le duo de chasseurs est incarné par Anders Heinrichsen qui joue à la perfection le type trop sûr de lui qu'on a déjà vu dans VALERIAN de Luc Besson et par Christian Erickson (JEANNE D'ARC, HITMAN, LES LIAISONS DANGEREUSES).

Le film devrait faire le tour des festivals (l'Etrange Festival, Austin, etc...) avant de connaître, on l'espère, une longue vie sur les plateformes de VOD et les chaînes de télévision. Un Blu-ray devrait sortir comportant toutes les versions ainsi que le making of très attendu. En effet, Seth Ickerman partage volontiers sa manière de faire ses films à travers des making of passionnants.

Sophie Schweitzer
20/11/2019
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
Vous aimez Blood Machines ?
Trailer Blood Machines
Tags du film
Clip, univers, sf, musical
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €