Blood Orgy of the She Devils

Female Plasma Suckers


ORIGINE
Etats-Unis
Blood Orgy of the She Devils Affiche

ANNEE
1972
REALISATION

Ted V. Mikels

INTERPRETES
Lila Zaborin
Victor Izay
Tom Pace
Leslie Mc Ray
William Bagdad
Ray Miles
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes

Critique Blood Orgy of the She Devils
{Photo 1 de Blood Orgy of the She Devils} De nos jours, quelque part aux Etats-Unis, la mystérieuse Mara organise des séances de magie noire en compagnie d'une poignée d'adeptes exclusivement de sexe féminin. Lors de rituels, la sorcière, assistée par Toruke, son fidèle serviteur, hypnotise ses « élèves », et la cérémonie s'achève par la mort d'une victime, toujours un homme. Mara s'est donnée pour mission de venger les femmes qui furent torturées et exécutées durant l'Inquisition pour actes de sorcellerie. Ses disciples sont généralement la réincarnation de femmes ayant autrefois péri dans d'atroces souffrances.

La dernière personne à intégrer les rangs de cette confrérie s'appelle Lorraine. Son intérêt pour les sciences occultes intrigue fortement Mark, son petit ami. Ce dernier est invité à une séance{Photo 2 de Blood Orgy of the She Devils} de spiritisme, au cours de laquelle Mara parle aux morts et fait apparaître un spectre. A la suite de cette expérience, le couple va se confier auprès du Dr Helsford, spécialiste des sciences occultes...

Si l'on évoque les grands noms du cinéma bis américain des années 60/70, Ted V. Mikels vient immédiatement à l'esprit. Sa polyvalence dans le métier force d'ailleurs le respect puisqu'en plus de sa fonction de réalisateur, l'homme (né en 1929, et toujours en pleine forme à ce jour) fut également cascadeur (à ses débuts), acteur, caméraman, scénariste, producteur et même compositeur ! Hélas, la plupart de ses films n'ont pas été distribués en France, à l'exception du mémorable « ASTRO ZOMBIES » et du non moins sympathique « SUPER FLICS EN JUPON » (« THE DOLL SQUAD{Photo 3 de Blood Orgy of the She Devils} »).

Passionné de magie, Ted V. Mikels réalise tout naturellement en 1972 un film axé autour de la sorcellerie : « BLOOD ORGY OF THE SHE DEVILS ». Il s'entoure pour cela de certains habitués de ses films au niveau de la distribution, parmi lesquels Victor Izay et William Bagdad, et confie le rôle de Lorraine à la très jolie Leslie Mc Rae qui, après un petit rôle dans « Coffy », incarnera la fameuse Cleopatra dans « LA COURSE A LA MORT DE L'AN 2000 » de Paul Bartel. Dans la peau de Mara, la fameuse sorcière, Lila Zaborin (dont cela reste l'unique incursion dans le 7ème Art) parviendrait presque à donner au film de Mikels une tournure inquiétante. Presque, seulement, car l'œuvre de Mikels est avant tout du Bis distrayant, réalisée avec beaucoup d'imagination et{Photo 4 de Blood Orgy of the She Devils} très peu de moyens, ce qui le rapproche de certains confrères comme Al Adamson ou Andy Milligan.

Et en matière de kitsch, « BLOOD ORGY OF THE SHE DEVILS » n'est pas avare, avec son générique cheap à coups d'effets stroboscopiques et de couleurs flashy, les adeptes de Mara se livrant à de suggestives mais ringardes danses tribales (peut-être un hommage à certains films des années 1950, comme le fameux « FEMMES DEMONS » de Richard E. Cunha), le ton solennel et plein d'emphase de la sorcière, la même Mara se transformant en chat puis en chauve-souris, sans oublier les éclairs bleus projetés par la confrérie de magiciens s'opposant aux agissements de la sorcière.

Ted V. Mikels se permet également quelques flashbacks renvoyant à l'époque de l'Inquisition, où une poignée de bourreaux au look de bikers se livrent à des séances de tortures envers de malheureuses victimes (dont une violemment lapidée par la foule, lors d'une scène particulièrement réaliste). Malgré ses maladresses, des raccords douteux et le jeu parfois limité de certains acteurs, le film s'avère distrayant, agréable à suivre à condition, évidemment, d'apprécier ce type de cinéma. De plus, certains fans reconnaîtront probablement, dans des rôles assez brefs néanmoins, la française Annik Borel qui restera à jamais « LA LOUVE SANGUINAIRE » (de Rino Di Silvestro) et John Rico, qui composait l'infâme Capitaine dans « LES DEMONIAQUES » de Jean Rollin. Autant de raisons qui poussent à aller visionner cette œuvre fort sympathique, et sans prétention, de Ted V. Mikels.

Philippe Chouvel
20/07/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Blood Orgy Of The She-devils DVD Zone 1 12.35 €
Die Blutorgie Der Satanstöchter DVD Zone 2 25 €
Vous aimez Blood Orgy of the She Devils ?
Tags du film
Cheap, Kitsch
En vente sur Sin'Art

  • DVD Zone 1
    12.35€
  • Pochette Die Blutorgie der Satanstöchter - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    25€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €