Bloodlines


ORIGINE
USA
Bloodlines Affiche

ANNEE
2007
REALISATION

Stephen Durham
Masao Kingi

INTERPRETES
Grace Johnston
Tracy Kay
Jason Padgett
Molly Berg
Nikki Corinne
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Critique Bloodlines
{Photo 1 de Bloodlines} Dans l'un des nombreux bleds paumés des Etats Unis, une jolie jeune fille est kidnappée par une poignée de cul-terreux. Dépités par l'absence de volonté du Shérif de mener les recherches, les deux frères décident de prendre le problème à bras le corps. Adeptes des armes à feu et du parcours du combattant, ils repèrent très vite l'endroit où leur jeune sœur a pu se faire enlever : il suffit de regarder là où l'on trouve le plus d'avis de recherche ! Ils s'enfoncent alors dans le bois le plus proche, pendant que la jeune fille découvre qu'elle a été enlevée par une famille de dégénérés consanguins. Ceux-ci kidnappent des filles pour les engrosser, après avoir tester leur endurance en les faisant combattre à mort entre elles.

Plus qu'un survival, BLOODLINES est avant tout une bonne tranche de série Z comme on n'en fait plus, malheureusement. Ce petit film serait même parvenu à se hisser au niveau d'une véritable série B s'il avait bénéficié d'un peu plus de moyens.

Contrairement à tant de films amateurs/indépendants actuels qui évitent soigneusement les difficultés en matière de tournage (absence d'extérieurs, refus d'utiliser des effets spéciaux, nombre de protagonistes réduit au strict minimum...), BLOODLINES en donne un maximum à ses spectateurs !

Les extérieurs sont nombreux et l'on a même droit à un final se déroulant de nuit ! Les personnages sont légions, en particulier les filles qui combattent entre elles pour leur survie. Les ef{Photo 3 de Bloodlines} fets spéciaux sont nombreux et variés. A côte de quelques effets gores, nous avons droit à deux rednecks mutants dont les masques sont vraiment très sympathiques. Outre des cascades et des bagarres, nous avons même droit à un homme torche ! Oui, vous avez bien lu... un homme torche !! Quel film peut aujourd'hui se targuer d'une telle cascade ?

Quant au scénario, il joue la carte de la dérision morbide avec cette famille qui pratique l'inceste entre frères et sœurs, mais qui évite de faire des enfants. Les deux mutants sont la preuve parlante qu'il ne s'agit pas d'une bonne idée. Malheureusement, la violence est présente hors champs. Les viols pratiqués par le chef de la famille ne sont donc pas du tout exposés... snif ! En ce qui concerne les différents protagonistes, nous avons également droit à une galerie de personnages déjantés. Le chef de famille est une vraie petite crevure, mais on aimerait bien être dans sa peau. Après tout, il se paie du bon temps, le malin, même s'il joue au gars blasé qui se sacrifie pour donner une descendance à sa lignée. Ses frères, quant à eux, sont aussi laids qu'ils sont stupides. Lorsque leur grand frère est de bonne humeur, il leur livre une des filles qu'il a déjà maltraitée ... et tuée. Les victimes, quant à elles, sont très jolies et dotées de caractères complètement différents. Entre la garce, la gentille éplorée, l'héroïne athlétique et toutes les autres, il y a de quoi faire !

Certes, toutes ces gâteries sont saupoudrées avec retenue et on aurait aimé que le film soit un peu moins long. Sinon, il aurait pu se focaliser moins sur les combats entre demoiselles... d'autant plus qu'elles ne se roulent pas dans la boue et qu'elles ne sont ni en petites tenues, ni même topless.

Malgré cet espace de redondances qui génèrent quelques longueurs, BLOODLINES reste impressionnant, ne serait-ce que par cette générosité tellement rare dans le cinéma d'aujourd'hui et qui nous plonge avec délice dans une période qui rappelle ces petites séries Z déjantées qui fleurissaient dans les années 80. Evidemment, BLOODLINES n'est pas encore assez riche pour pouvoir être consacré film de l'année, mais il inspire éminemment de la sympathie.

André Quintaine
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Indie Eye

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Bloodlines DVD Zone 1 24.64 €
Fight To The Death - Das Kentucky Massaker DVD Zone B 13.50 €
Vous aimez Bloodlines ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Bloodlines - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    24.64€

  • DVD Zone B
    13.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €