Bottom Feeder


ORIGINE
Canada
Bottom Feeder Affiche

ANNEE
2006
REALISATION

Randy Daudlin

INTERPRETES
Tom Sizemore
Wendy Anderson
Charles Fitzpatrick
Amber Cull
Critique Bottom Feeder
{Photo 1 de Bottom Feeder} Quel plaisir de retrouver Tom Sizemore! Ce comédien au physique massif, second couteau de premier choix dans de grandes productions telles que HEAT de Michael Mann, IL FAUT SAUVER LE SOLDAT RYAN de Steven Spielberg ou encore A TOMBEAU OUVERT de Martin Scorcese, avait déserté le grand écran depuis quelques temps suite à des problèmes judiciaires. Son retour, il l'effectue à la manière d'un Rutger Hauer en quittant les seconds rôles de superproductions pour des premiers rôles de série B. Et le bougre ne s'arrête pas de tourner, notamment dans un certain STILETTO où il rejoint d'autres « gueules » du cinéma américain aux parcours chaotiques, Tom Berenger et Michael Biehn. Alors oui, retrouver Tom Sizemore{Photo 2 de Bottom Feeder} est un plaisir, mais ce BOTTOM FEEDER vaut-il vraiment le coup d'œil ?

Premier long de Randy Daudlin, spécialiste des effets de maquillages, qui signe également le scénario, BOTTOM FEEDER a donc tout, à priori, de la petite série B sympa et efficace à défaut d'être innovante.

Lorsqu'un savant découvre le sérum qui permet aux tissus humains morts de se régénérer, c'est l'occasion pour Charles Deaver, mafieux notoire et brûlé au dernier degrés, de recouvrer un visage humain. Méfiant, il décide d'inoculer le produit à son créateur afin d'observer d'éventuels effets secondaires. Bien ( ?) lui en a pris car le savant se transforme alors en une créature humanoïde assoiffée de chair humaine. S'enfuya{Photo 3 de Bottom Feeder} nt dans les égouts, elle se retrouve à la fois pourchassée par les hommes de main de Deaver et en chasse d'une équipe de nettoyeurs emmenée par le charismatique Vince Stoker. Comme dans les égouts, personne ne vous entend crier, tout ce petit monde va devoir ruser pour survivre...

Croisement entre ALIEN et LA CREATURE DU CIMETIERE, BOTTOM FEEDER (le titre fait références aux poissons et autres créatures sous-marines qui remontent à la surface pour se nourrir) peine à se hisser au rang de série B agréable. C'est bien dommage, car les intentions sont là, mixant diverses influences populaires comme le comics (la naissance de la bête), les références à de nombreux films de monstres, d'un point de vue scéna{Photo 4 de Bottom Feeder} ristique comme esthétique. Hélas, cela ne suffit pas et BOTTOM FEEDER peine à trouver sa propre voie, écrasé par ses références. Privé de rythme (la première demi-heure est très longue), le film de Randy Daudlin se perd dans une exploration sans fin de couloirs plongés dans la pénombre. Tom Sizemore assure au maximum et porte littéralement le film sur ses épaules. Les autres comédiens sont tous aussi bons, excepté le SDF jamaïquain dont le faux accent devient lourd à mesure que passent les minutes. Jouant à la fois sur des effets de mise en scène pour provoquer la peur et quelques effusions de sang, il semble que le film prend bien garde de ne pas devenir gore et ce, malgré deux belles décapitations. Du coup, BOTTOM FEEDER a le « bottom » entre deux chaises et la désagréable impression de tiédeur qui s'en dégageait devient de plus en plus vivace. Reste quelques bons moments comme la naissance du monstre et sa mise à mort ou encore le twist final qui, malgré son classicisme absolu, demeure assez efficace.

Ainsi, BOTTOM FEEDER laisse un goût d'inachevé et on se prend à rêver d'une version unrated si tant est qu'elle existe où le film se transformerait en un monument de fureur souterraine gore et intense, où Tom Sizemore ferait figure d'ultime guerrier. Et dans laquelle le monstre serait amputé de cette oreille d'éléphant ridicule qui le décrédibilise malgré un grand soin apporté à sa conception.

Nassim Ben Allal
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nassim Ben Allal
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
John dies at the end
Cul-de-sac
Répulsion
La charge de la brigade légère
Mondwest
Les Aventures de Jack Burton
Les Frissons de L’angoisse
The Killer
The Thing
Y’a-t-il Un Pilote Dans L’avion?


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Bottom Feeder DVD Zone 1 22.04 €
Evil Beast DVD Zone 2 18.50 €
Mutant Assassin DVD Zone 2 15 €
Vous aimez Bottom Feeder ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Bottom Feeder - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    22.04€
  • Pochette Evil Beast - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    18.50€
  • Pochette Mutant Assassin - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €