BROKEN DVD #1 - 2006


ORIGINE
France
BROKEN DVD #1 - 2006 Affiche

ANNEE
2006
REALISATION

Maxime Gausset
Florent Guimberteau
Julien Savès
Miguel Ablancourt

Critique BROKEN DVD #1 - 2006
{Photo 1 de BROKEN DVD #1 - 2006} « Miaaaaaam ! Encore du BROKEN !!! », serait-on tenté de s'écrier pour peu que l'on ait déjà apprécié la vision du BROKEN DVD #5 précédemment critiqué dans cette même rubrique.

Ce premier opus compilatoire nous propose un panorama de la production de ces farouches indépendants s'étalant de 2004 (année de leur création) à 2006. Le fait est que de prime abord on peut avoir l'impression que la structure naissante se cherche un peu, en terme de ton et de coloration (et jusque dans le visuel de la jaquette du produit). Ce qui est somme toute assez compréhensible.

La hargne et l'irrévérence débridée qui cimentaient le DVD #5 ne font ici que pointer le bout de leur nez ; mais ce n'est déjà pas si mal et ça reste assez prometteur. On se dit que l'on ne fait que mettre en branle l'alambic et que ça tâtonn{Photo 2 de BROKEN DVD #1 - 2006} e, que ça crachote un peu. Rien que de plus normal, en définitive.

Cette première galette nous propose également assez peu de choses à nous mettre sous la dent. Trois court-métrages, une amorce de mini série, un clip musical et une bande annonce...

Premier court-métrage, CERVEAU ZÉRO (réalisé par Maxime Gausset) est un huis-clos au sens propre, comme d'un point de vue psychologique, où le personnage principal se retrouve en position d'arroseur arrosé à trop vouloir fouiller et contrôler la psyché des autres. Pourvu d'une mise en œuvre et d'une réalisation minimalistes, avec une prédominance de cadres très serrés en accord avec le propos, il se révèle d'une assez bonne facture.

Lui faisant en quelque sorte écho, dans le sens où il adopte également la forme d'un conte philosophico-moral, vi{Photo 3 de BROKEN DVD #1 - 2006} ent ensuite le court de Julien Savès : LA PART DES ANGES. Mais à noter que les deux petits métrages adoptent un ton assez désespéré et une gravité moralisatrice qui pourront peut être les rendre un rien indigestes aux yeux de certains, qui s'attendraient à ne trouver en priorité chez BROKEN que de l'humour potache et décalé.

Le clip reggae fait main et à la maison de Colonel Parker, quand à lui, pourra paraître assez anodin ; mais bon, c'est du fait maison, quoi... (Respect / peace, man!)

La bonne surprise de l'ensemble, c'est bel et bien le travail du dénommé Florent Guimberteau (déjà cadreur sur CERVEAU ZÉRO, et alors accessoirement Président de BROKEN...). Le court M.A.D et le premier épisode de la série MORALACON se révèlent au final des plus jouissifs et féroces. Deux bons petits brûlots éner{Photo 4 de BROKEN DVD #1 - 2006} vés, teintés de situationnisme (allez, on ose), lancés contre ce que la télé produit de pire, contre les abrutis suffisants et tout ce que notre culture tirée vers le bas veut nous faire bouffer de force. Dans le bonheur sauvage, on est là pas trop éloigné du jeu de massacre systématique orchestré dans GOD BLESS AMERICA (autre production indépendante des plus respectables et sympathiques) ; ou encore dans MI GRAN NOCHE de Alex de la Iglesia que nous ne sommes pas près de voir en France (et ça, c'est à en pleurer).

Au final tout ça serait assez proche de l'esprit Punk, si le mot n'était pas aussi galvaudé. Ou alors il faudrait se reporter à la définition qu'en donnait Johnny Lydon/Rotten dans L'OBSCENITÉ ET LA FURREUR de Julian Temple : l'expression farouche et vitale de vraies individualités... Enfin, avant que le « mouvement » ne devienne un simple ramassis de suiveurs incultes et imbéciles. Là, nous sommes au début et l'esprit BROKEN commence juste à poindre... La chose flirte encore avec le bricolage passionné et le goût du fameux « do it yourself » propre aux hirsutes de 76/77 ; et en plus ça fleure bon la bonne vieille caméra DV tri-CCD, la bande de potes enthousiastes.

Au fait... Punk, ça ne pourrait pas tout simplement vouloir dire jeune, au sens noble du terme ?... Alors maintenant, si vous êtes jeune, bachelier au rattrapage 2016 ou inadapté social en devenir, vous vous ruez sur le DVD #1 (et tous les autres) ou sinon peut être bien que BROKEN débarquera vous remonter le coccyx dans la bouche à grand coup de lattes et que votre cul il va faire le bruit de la biscotte beurrée trop fort !

Patrick Barras
08/07/2016
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Indie Eye
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patrick Barras
SES DERNIERS ARTICLES
A Candle for the Devil
BROKEN DVD #3 - 2008
Il rosso segno della follia
Subimago
Thrash Girls


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Broken Dvd 1 DVD Toutes zones 3 €
Vous aimez BROKEN DVD #1 - 2006 ?
Trailer BROKEN DVD #1 - 2006
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Broken DVD 1 - DVD  Toutes zones
    DVD Toutes zones
    3€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €