BROKEN DVD #5 - 2014


ORIGINE
FRANCE
BROKEN DVD #5 - 2014 Affiche

ANNEE
2014
REALISATION

Lewis Eizykman
Quarxx
Marc Lahore...

AUTEUR DE L'ARTICLE: Patrick Barras
SES DERNIERS ARTICLES
Giallo A venezia
À la recherche du plaisir
La longue nuit de l'exorcisme
Humanoids from the deep
Incarnate

Critique BROKEN DVD #5 - 2014
{Photo 1 de BROKEN DVD #5 - 2014} Toute patate de canapé accro à Youtube, qui aurait surfé sur les délires du Sieur Francis Caïbrel devrait, ne serait-ce que par un simple effet de persistance rétinienne, avoir imprimé le nom de BROKEN. Fort probable également qu'une partie des spectateurs fréquentant divers festivals de courts métrages ait fait de même.

Broken est une structure audiovisuelle indépendante fondée fin 2004 et qui se définit comme possédant au départ « un univers marqué, une identité forte et unique en son genre. Basés sur un humour à la fois populaire et dérangeant... ». Sketches et courts métrages « témoignent d'un regard acide et incisif sur la société. »

Le DVD Broken n°5 regroupe l'ensemble de la production de Broken Production de 2011 à 2014. Au menu, sept courts métrages entr{Photo 2 de BROKEN DVD #5 - 2014} e humour caustique, « trashitude » déjantée et poésie surréaliste, quatre clips de rock énervé et grunge énergique, deux séries de films expérimentaux réalisés sous contraintes et de nombreux bonus.

En ce qui concerne les sept courts métrages présentés ici, force est de reconnaître qu'ils s'inscrivent parfaitement dans la ligne définie plus haut. Entre hargne, refus des conventions et volonté de faire perdurer un esprit initié par des gens comme John Waters ou par je journal HARA KIRI, entre autres, sept petites perles qui offrent des visions personnelles et franchement décalées de la société actuelle. L'ensemble trouvant son point d'orgue avec le NUIT NOIRE de Quarxx, œuvre brutale, sale et parfois dérangeante. La descente aux enfers nocturne d'une galerie{Photo 3 de BROKEN DVD #5 - 2014} de personnages pathétiques qui ne se refuse aucune outrance ou débordements graphiques. Débordements, ou plutôt glissements vers l'absurde qui caractérisent également les autres courts métrages

Alors bien sûr, on pourrait parfois trouver le trait un peu grossier, trop appuyé ou encore bêtement potache et maladroit, mais on pourrait du coup aussi penser à la bande dessinée comme source d'inspiration pour les trois réalisateurs (source affirmée et assumée par Quarxx, d'après certaines interviews qu'il donne). Semblent alors convoqués pèle-mêle des auteurs comme Tronchet ou Goossens... mais surtout Vuillemin (sauf qu'il s'agirait plus ici du Vuillemin d'avant LES SALES BLAGUES DE L'ECHO...). Oui, en terme d'humour teigneux, absurde et irrévérencieux, il semblerait bien{Photo 4 de BROKEN DVD #5 - 2014} qu'il faille s'orienter du côté de ces gens-là.

On n'est peut être pas dans la citation consciente ou le pastiche clairement affiché, mais on ne peut s'empêcher de penser qu'il y a un peu de Goossens dans L'ETAL, ou du Tronchet dans LA GALETTE DES TROIS et dans MAXIMILIEN, tous trois de Lewis Eizykman ; ou encore une fois du Vuillemin première période dans le DO de Marc Lahore...

Du côté des clips musicaux, on peut retenir celui de FLAMES du groupe Wonderflu. Un petit court-métrage à part entière qui met en scène les pastiches photographiques de bon nombre de pochettes d'albums célèbres et dont l'esprit « bricolo » n'est pas sans rappeler celui des personnages du SOYEZ SYMPAS, REMBOBINEZ de Michel Gondry.

Depuis janvier dernier, on a beaucoup parlé de liberté d'expression... Ce que propose BROKEN, c'est avant tout une liberté de ton, de moins en moins répandue. Une liberté qui ne consiste pas simplement à dire des gros mots dans un film ou sur un plateau télé pour paraître cool et dans l'air du temps, mais qui est basée sur de vrais partis pris quant à ce que l'on montre et décide d'exprimer. On a moins parlé de cette nuance et c'est peut être bien elle qui pourrait se voir plus menacée et remise en question à terme. BROKEN et ses auteurs optent du coup, (comme le met en avant une jaquette inspirée des emballages de produits médicaux) pour un « Concentré de solution visuelle - Morphine et acide sulfurique » qu'il est recommandé de s'administrer par voie rectale. Et au final, ça fait du bien à vos yeux...

EFFET GARANTI !

Patrick Barras
01/11/2015
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Indie Eye

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Broken Dvd 5 DVD Toutes zones 7 €
Vous aimez BROKEN DVD #5 - 2014 ?
Trailer BROKEN DVD #5 - 2014
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Broken DVD 5 - DVD  Toutes zones
    DVD Toutes zones
    7€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €