Byleth Le Démon de l'Inceste

Byleth il demone dell'incesto


ORIGINE
Italie
Byleth Le Démon de l'Inceste Affiche

ANNEE
1971
REALISATION

Leopoldo Savona

INTERPRETES
Mark Damon
Claudia Gravy
Aldo Bufi-Landi
Critique Byleth Le Démon de l'Inceste
{Photo 1 de Byleth Le Démon de l'Inceste} Un jeune noble (Mark Damon) est amoureux fou de sa soeur. Elle est mariée et sait cet amour immoral et impossible. Des meurtres sont perpétrés dans le village, meurtres qu'un prètre impute au démon Byleth, dont les possédés sont voués à l'assassinat et à l'inceste. Dans cette histoire, il conviendra de faire la part du diable...

Leopoldo Savona, honnête faiseur de westerns spaghettis dont on retiendra surtout le révolutionnaire KILLER KID, signe avec BYLETH un film audacieux, comme le bis italien a aimé nous en offrir.

Si le contexte historique, décors et costumes très soignés, renvoie au gothique, BYLETH est en fait une sorte de giallo avec meurtres à l'arme blanche, héros dérangé, érotisme et (légère) enquête... sur fond de possession démoniaque ! On{Photo 2 de Byleth Le Démon de l'Inceste} ne saura pas au final si Mark Damon, héros de nombreux westerns qui faillit bien être Django à la place de Franco Nero, est possédé par le démon Byleth ou, simplement, un tueur psychopathe impuissant et perturbé par l'amour incestueux qu'il voue à sa soeur.

Mark Damon, trop souvent considéré comme un beau gosse de plus, interprète un personnage difficile sans jamais tomber dans le grotesque ou l'excès. Sa prestation digne d'éloges ne surprendra pas ceux qui se souviennent du méchant qu'il composa génialement dans TUE ET FAIS TA PRIERE, de Carlo Lizzani.

Leopoldo Savona étonne par une réalisation constamment élégante, notamment dans les nombreuses scènes de sexe, jamais vulgaires, toujours esthétiques et sensuelles. La photo elle-même est belle, et l'écl{Photo 3 de Byleth Le Démon de l'Inceste} airage magnifie notamment les chairs en mouvement.

BYLETH, bien plus qu'un giallo gothique, est autant un film romantique qu'un film érotique. La musique passionnée, qui épouse talentueusement des scènes fortes, en est un aspect marquant.

Le sujet principal de BYLETH est l'inceste, l'un des derniers vrais interdits avec la pédophilie. Malgré un thème qui peut aisément faire trébucher dans le scabreux ou le trash, Savona garde constamment le cap de ce qu'il veut réellement faire éprouver au spectateur. BYLETH évoque aussi certaines B.D italiennes horrifico-érotiques de qualité qui portaient parfois sur des sujets hors normes, comme il y en eut dans les Terrificolor et Outre-tombe. Car, affirmons-le une fois encore, tout n'était pas à jeter chez Elvifran{Photo 4 de Byleth Le Démon de l'Inceste} ce, loin s'en faut !

BYLETH est avant tout l'histoire d'un amour fou, qui défie les convenances et les réalités de l'âge adulte. Certes, Mark Damon ne peut aimer d'autre femme que sa soeur dont il est épris depuis l'enfance. Mais, au fond, il n'est anormal que dans le contexte bien particulier d'une société qui ne tolère pas l'assouvissement de ce tabou dit universel et fondamental. Davantage qu'un pervers, Damon est un amant tragique, victime d'un amour impossible qui le plonge dans une souffrance noire. Et (là on glisse dans l'aspect « épouvante » de BYLETH) le contraint à tuer des jeune femmes dont, au fond, il ne voudra jamais. Cette passion coupable et réprouvée renvoie peut-être au roman gothique anglais, comme le fameux MOINE de Lewis.

Tout en en repoussant l'idée, sa soeur, qui s'est remariée avec un homme plus âgé (image du père ?), souhaiterait, comme on le voit à la fin ou lors de tendres jeux auxquels ils se livrent, partager davantage qu'un sentiment fraternel avec lui. Mais, prisonnière des conventions sociales, elle ne le peut. Le temps de l'enfance où l'on croit que tout sera possible n'est plus. Elle a grandi ; lui, non. Au fond, Damon est resté l'enfant qu'il était, encore lié à sa soeur par des serments iraisonnés qu'il se sent incapable de renier.

Pour Mark Damon, il ne reste q'une solution : tuer le démon Byleth, cavalier noir sur un cheval blanc toujours accompagné d'éclats de tonnerre. Tuer Byleth... et mourir.

Car les êtres à part n'ont définitivement pas leur place en notre monde.

Patryck Ficini
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Wake the Dead
L'Ombre Noire
Le Cabinet du Diable
Les Prédateurs de l'Ombre
Pont-Saint-Esprit, les cercles de l'enfer
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Byleth DVD Zone 2 27.50 €
Vous aimez Byleth Le Démon de l'Inceste ?
Tags du film
Giallo
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Byleth - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    27.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €