Captifs


ORIGINE
France
Captifs Affiche

ANNEE
2010
REALISATION

Yann Gozlan

INTERPRETES
Zoé Felix
Arie Elmaleh
Eric Savin

Voir Captifs en streaming VOD

Critique Captifs
{Photo 1 de Captifs} Depuis quelques temps, les français de Sombrero parviennent à proposer des films de genre cent pour cent hexagonaux malgré les difficultés inhérentes à ce type de productions. Avec plus ou moins de succès public, critique et artistique, le duo Thomas Verhaeghe/ Alain Benguigui est à l'origine de titres comme MUTANTS ou encore VERTIGES, et supervisent actuellement le tournage du premier film d'horreur français en 3D, DERRIERE LES MURS. Pour CAPTIFS, ils laissent sa chance à Yann Gozlan, jeune réalisateur, auteur de deux courts-métrages et qui co-signe également le scénario avec Guillaume Lemans, scénariste du remarqué POUR ELLE de Fred Cavayé.

Leur mission dans un hôpital d'Ex-Yougoslavie terminée, trois médecins français p{Photo 2 de Captifs} rennent la route pour rentrer chez eux. Obligés de couper court à travers une forêt pour cause de chemin miné, ils sont enlevés par de mystérieux ravisseurs. Détenus dans une cave aménagée en cellules, les trois humanitaires sont plutôt bien traités, et même soignés. Dans quel but ?

Du propre aveu de son réalisateur, CAPTIFS est un film de genre à l'ancienne, un survival dans les règles de l'art, conçu avec un classicisme assumé. En effet, dès les premières images, la démarche esthétique de Yann Gozlan prend forme à travers d'élégants mouvements de caméra et un découpage académique. Tendu et cauchemardesque, cette mise en bouche annonce un film soucieux de raconter son histoire de la manière la plus efficace possible, sans{Photo 3 de Captifs} esbroufe et avec la plus grande honnêteté. Cette intention louable ne sera jamais démentie, et tout le film transpire cette volonté à l'aide de cadrages réfléchis, mesurés et pertinents qui s'avéreront particulièrement efficaces pour maintenir la tension et le suspens. Aidé par des comédiens que l'on n'attendait pas forcément dans ce type de productions, Yann Gozlan commence fort. Archétypaux, ses personnages sont solidement campés et incarnés par un trio d'acteur qui n'a pas à en faire des tonnes pour faire saisir leur caractérisation. Ainsi, Zoé Felix, Arié Elmaleh et Eric Savin (ce dernier faisant partie de ces excellents comédiens de seconds rôles dont on ne se souvient jamais du nom) permettent d'emblée de crédibiliser{Photo 4 de Captifs} l'intrigue et de favoriser l'identification et l'empathie. Malheureusement, à partir du moment où le titre du film prend tout son sens et que notre trio est séquestré, les choses se gâtent. La période de captivité des personnages s'étend de manière beaucoup trop longue, occupant la majeure partie du métrage. Certes, il existe de nombreux films de prisons, mais dans ces cas-là, il se passe quelque chose. Ici, les personnages angoissent, attendent mais surtout tournent en rond et le spectateur avec eux. Les tenants et aboutissants sont compris depuis longtemps, on se doute bien du motif de leur séquestration (encore un cliché sur les pays de l'Est que n'aurait pas renié le Eli Roth de la période HOSTEL) et lorsque cette révélation arrive enfin, on ressent un certain soulagement en se disant que les choses vont enfin s'emballer. Las, les personnages repartent pour un tour, envisageant mollement de s'échapper avant de se rendre compte que c'est impossible, et ainsi de suite jusqu'à un final attendu, conçu comme une réponse (attendue, elle aussi) au prologue et dans lequel l'héroïne résout enfin son traumatisme d'enfance. Tout ça pour ça semble être le leitmotiv qui revient en boucle alors que défile le générique. Certes, le réalisateur tire magnifiquement partie de l'étroitesse de son budget et s'impose comme un excellent technicien. Malheureusement pour lui, son scénario est bien trop plat pour laisser exploser son talent. Vivement son prochain film !

Nassim Ben Allal
21/09/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Nassim Ben Allal
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
John dies at the end
Cul-de-sac
Répulsion
La charge de la brigade légère
Mondwest
Les Aventures de Jack Burton
Les Frissons de L’angoisse
The Killer
The Thing
Y’a-t-il Un Pilote Dans L’avion?


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Captifs DVD Zone 2 20 €
Captifs BLURAY Zone B 25 €
Vous aimez Captifs ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Captifs - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
  • Pochette Captifs - BLURAY  Zone B
    BLURAY Zone B
    25€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €