Citizen Gangster

Edwin Boyd


ORIGINE
Canada
Citizen Gangster Affiche

ANNEE
2011
REALISATION

Nathan Morlando

INTERPRETES
Scott Speedman
Kelly Reilly
Kevin Durand
Critique Citizen Gangster
{Photo 1 de Citizen Gangster} L'action se déroule au Canada, dans l'après deuxième guerre mondiale. Un chauffeur de bus, qui fut héros de la guerre, y rêve de devenir star de cinéma, à tel point qu'il abandonne son métier sur un coup de tête. Hélas, les choses ne se passent pas comme prévu et les dettes s'accumulent pour lui et sa famille. Un jour, il décide de se maquiller pour se rendre méconnaissable et commence à attaquer des banques de manière audacieuse, devenant rapidement l'homme le plus recherché du pays.

Cette histoire, inspirée de faits réels, fait partie de la sélection officielle du Festival International du Film Policier de Liège. Il s'agit du premier long-métrage de son réalisateur, Nathan Morlano, qui avait auparavant fait un court mé{Photo 2 de Citizen Gangster} trage. Il est aussi scénariste de ce film, et a choisi, comme acteur principal, Scott Speedman, vu entre-autre dans les deux premiers UNDERWORLD. Son excellente prestation a été récompensée par le prix du meilleur acteur du festival. CITIZEN GANGSTER a aussi reçu le prix du jury jeune.

Hélas, avec ce CITIZEN GANGSTER, Nathan Morlano oublie quelque chose d'important. Si l'histoire d'Edwin Boyd est romancée, il lui manque un véritable point de vue. Au lieu de faire des choix, le métrage part dans toutes les directions, perdant son spectateur en route. Le début laisse à penser à une satire sociale sur le Canada d'après guerre et sur le devenir des anciens soldats. Avec de très bons acteurs, cette partie est bien écrite et{Photo 3 de Citizen Gangster} intéresse et interpelle. Dommage que le réalisateur ne l'ait pas approfondie pour en faire le thème de son film. Au lieu de cela, cette satire n'est qu'effleurée, esquissée, et ne sert finalement que de justification au basculement du héros. De même, l'importance des médias, dont le personnage principal est devenu la coqueluche de part son comportement provocateur, n'est pas approfondi. Là encore, les petites touches perceptibles sont intéressantes et, si Nathan Morlo en avait fait la thématique de son film, le métrage aurait pu être passionnant, sorte de TUEURS NES du début des médias télévisés. Ainsi, quand le Canada lance une chaîne de télévision nationale, une de ses premières émissions concerne la traque d'Edwin Boyd et{Photo 4 de Citizen Gangster} de sa bande après sa deuxième évasion de prison. Le réalisateur nous plonge dans le documentaire, en noir et blanc, avec une voix off. Le style est intéressant, collant avec la thématique, mais le réalisateur l'abandonne très vite, tout comme son étude des médias.

En ce qui concerne les braquages de banque, il semble hélas que le réalisateur ait voulu trop s'inspirer d'une version non-violente de PUBLIC ENNEMY, et les passages en prison de notre héros ressemblent presque à des vacances. Aucune dureté n'est perceptible, et le réalisateur ne creuse jamais ces séquences, tout comme les évasions, qui semblent d'une facilité déconcertante. Les relations entre Boyd et son père (ancien policier) et l'enquête de police n'est ne sont pas assez fouillées, et là encore le spectateur le regrette, ces idées pouvant se révéler passionnantes. Les enquêteurs semblent ne rien trouver, pour tout à coup tomber sur les héros sans que le spectateur ne sache trop comment, comme si un deus ex machina était à l'œuvre.

CITIZEN GANGSTER est, cependant, nanti d'excellents acteurs, qui parviennent à nous faire ressentir les sentiments complexes qui les traversent au fil du film. Dommage cependant que Nathan Morlano n'ait pas choisi d'approfondir certaines parties de ce film. Le métrage avait en effet tout pour être une fresque criminelle de haute volée, sur fond de misère sociale, mais, en l'état, tout cela ne semble qu'esquissé, provoquant un sentiment d'inachevé.

Yannik Vanesse
28/05/2013
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Yannik Vanesse
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Burbs
La Vallée du solitaire
Les Sentiers de la haine
Holocauste Nazi
Savage Weekend
Alien, le Huitième Passager
Cannibal Holocaust
Halloween (John Carpenter)
Le Masque du Démon
Zombie

Vous aimez Citizen Gangster ?
Trailer Citizen Gangster
Tags du film
Policier, gangster
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €