Countdown


ORIGINE
Russie
Countdown Affiche

ANNEE
2004
REALISATION

Yevgeni Lavrentyev

INTERPRETES
Aleksei Makarov
Louise Lombard
Vyacheslav Razbegayev
Yegor Pozenko
Yuri Tsurilo
Viktor Verzhbitsky
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Critique Countdown
{Photo 1 de Countdown} Du septième art russe, on connaît les merveilleux contes filmés durant la période soviétique. Depuis quelques temps, la Russie revient parmi les pays exportateurs de films et l'on a pu voir récemment NIGHTWATCH et DAYWATCH, deux films qui démontraient, de part leurs effets spéciaux, la volonté de l'ex-pays communiste d'entrer de plain-pied dans la mondialisation.

Avec COUNTDOWN, les Russes abordent désormais l'action avec en thème support le terrorisme international.

On sait que le pays de Poutine a du mal à se défaire des problèmes liés à la Tchétchénie et qu'il aimerait bien que la communauté internationale considère ces rebelles comme de véritables terroristes, liés à la nébuleuse islamiste. Le cinéma étant un merveilleux moyen de communication, il n'est pas étonnant que COUNTDOWN soit utilisé comme vecteur afin de propager{Photo 2 de Countdown} cette idée.

Le film de Yevgeni Lavrentyev raconte la mise en place et l'exécution d'une diabolique attaque terroriste. Ensemble, des groupuscules tchétchènes et islamistes mettent au point un plan dont l'issue sera la destruction de Rome où se déroule l'un des sommets du G8. Pour cela, ils devront faire diversion en prenant en otage les spectateurs qui assistent à une représentation au Cirque de Moscou.

Comme souvent dans ce genre de film, les motivations des uns et des autres sont assez confuses. La première partie, qui suit la mise en place de l'attaque du Cirque, est d'ailleurs handicapée par ce défaut. On se perd entre les personnages, leurs intentions et leur champ d'action qui se déroule dans différents pays. La réalisation n'aide pas non plus à la compréhension en usant parfois d'ellipses.

Quoi qu'il en soit, ce qu'il{Photo 3 de Countdown} faut retenir et qui est en revanche clairement indiqué dès la deuxième partie, c'est que les Tchétchènes et les Islamistes sont responsables et qu'ils ne feront preuve d'aucune pitié, comme en atteste le lieu dans lequel ils ont décidé d'élire domicile pour la suite des opérations : un cirque où l'on trouve naturellement beaucoup d'enfants.

Heureusement, un Bruce Willis russe va faire son apparition et mettre tout le monde d'accord. Il sera aidé par un gentil Tchétchène, cousin d'un ministre, mis en place là-bas par le gouvernement russe...

On ne peut pas dire que COUNTDOWN soit particulièrement objectif. Sans parler de propagande, difficile de nier que le film n'est pas partisan. A ce titre, la petite phrase qui arrive en conclusion lors du générique de fin ne laisse pas de place au doute : « Il ne reste plus qu'un combat à{Photo 4 de Countdown} mener, c'est celui contre le terrorisme, et nous irons jusqu'au bout ». COUNTDOWN est également exempt de toute forme de patriotisme afin de bien marquer la volonté de la Russie de s'inscrire dans le monde occidental en proie à la menace terroriste. Ce n'est pas un hasard si le plan pour détruire Rome débute à Moscou. Nous sommes tous dans le même bateau semble nous dire le réalisateur.

Son message simpliste mis à part, COUNTDOWN s'avère un film d'action plaisant à regarder. Une fois passée la confuse première partie, le film enchaîne sur la prise d'otages. On a droit à ce moment-là aux considérations d'usage du genre : « Doit-on prendre d'assaut le cirque au risque de perdre des otages ou parlementer avec les terroristes ? » Le suspense est subtilement entretenu et le film ne fait pas sous-produit désargenté. On pourra d'ailleurs s'en persuader lors du final qui a bien plus de gueule que celui de DES SERPENTS DANS L'AVION... Si vous avez trouvé l'atterrissage de l'avion décevant dans le blockbuster US, vous serez comblé par l'atterrissage de celui de COUNTDOWN. Evidemment, les personnes adeptes de films catastrophes, seront déçues que les terroristes n'aient pas eu les moyens de mettre en application ce qu'ils avaient prévu pour en terminer avec Rome, mais il ne fallait pas rêver non plus.

En faisant fi de son message, on peut assurément trouver son bonheur dans COUNTDOWN. Ce film d'action old school (pas d'effets numériques à l'horizon) s'avère finalement très bien rythmé et livre son lot de suspense, d'action et de dépaysement avec des passages se déroulant à la campagne, en ville et même dans les airs. Bref, du cinéma d'action efficace à coup sûr.

André Quintaine
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Countdown DVD Zone 2 20 €
Vous aimez Countdown ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Countdown - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €