Dans l'Ombre du Loup

Kiryun Hanako No Shogai


ORIGINE
Japon
Dans l'Ombre du Loup Affiche

ANNEE
1982
REALISATION

Hideo Gosha

INTERPRETES
Tatsuya Nakadai
Tetsuro Tamba
Masako Natsume
Shima Iwashita
AUTEUR DE L'ARTICLE: Chrystelle Cavaglia
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le Samouraï du Crépuscule
Truck
Prison On Fire 2
Mudori
Shaolin Vs Wu-Tang
Créatures Célestes
Edouard Aux Mains D’argent
Le Labyrinthe De Pan
Totoro
Wolf Creek

Critique Dans l'Ombre du Loup
{Photo 1 de Dans l'Ombre du Loup} Inspiré d'un roman de Tomiko Miyao, DANS L'OMBRE DU LOUP fait partie d'une trilogie sur la rude destinée des femmes dans le milieu de la pègre japonaise entre 1920 et 1940. Dans les années 80, le réalisateur de GOYOKIN rencontre des difficultés personnelles et professionnelles qui le poussent à mettre un terme à sa carrière. Mais grâce à la Toei, Gosha se lance avec succès dans le drame social, malgré le petit budget qui lui est accordé, et réalise ce film de yakuza vu du coté de la vie quotidienne d'une famille déchirée par le sort.

En 1918 sur l'île Shikoku, le père d'une modeste famille de marchand, trop nombreuse pour subvenir à ses besoins, décide de faire adopter un de ses fils par le chef des yakuza : Masagoro Kiryuin dit Onimasa (Tatsuya Nakada{Photo 2 de Dans l'Ombre du Loup} i), afin de bénéficier de sa protection. Celui-ci, charmé par une de ses filles, adopte le frère et la sœur mais le jeune garçon fugue dès la première nuit. Matsue reste alors seule dans sa nouvelle famille. Elle grandit dans le milieu difficile qu'est celui de la mafia, entre un père peu soucieux d'elle et une mère aigrie et froide. Elle trouve cependant de l'affection auprès du second de son père et de ses maîtresses...

Dans ce métrage est abordé le thème de la condition de la femme dans la société japonaise de l'entre deux guerres. Nous suivons ainsi l'histoire émouvante et tragique de Matsue, qui grandit dans le milieu masculin et cruel de la pègre où l'émancipation de la femme, déjà difficile à l'époque, n'est guère acceptable chez les yaku{Photo 3 de Dans l'Ombre du Loup} zas voulant maintenir les traditions féodales dans un Japon se modernisant. Citons en exemple la scène où Matsue demande l'autorisation à son père de s'inscrire au lycée. Bien entendu, il refuse en disant que les filles n'ont pas besoin d'étudier ; alors qu'elle a été reçue à l'examen d'entrée.

Gosha nous peint également de manière réaliste le déclin de la mafia face au gouvernement. D'ailleurs, Onimasa se fera arrêter par la police et finira sa vie en prison. Les luttes de clans ne sont que des rivalités intestines entre les familles de yakuzas pour se garantir les faveurs du grand patron. C'est ainsi que Onimasa, victime des manigances de son rival, est rejeté du milieu par le Chef Suda (Tetsuro Tamba).

La narration toujours soignée de Gosha reste l{Photo 4 de Dans l'Ombre du Loup} inéaire, malgré une séquence d'ouverture des plus tristes qui annonce le ton et l'ambiance du film ; cette même séquence étant également le point de chute de l'histoire. Les longs plans séquence servent à merveille la mise en scène posée et le sens du détail propre au réalisateur. Les cadrages en gros plans sur le visage des personnages apportent une dimension particulière. Surtout pour Onimasa dont les yeux très expressifs apparaissent comme ceux du démon, filmés de près.

Tatsuya Nakadai incarne de façon déconcertante ce yakuza poignant et terrifiant qui ne laisse rien paraître de ses sentiments profonds pour sa femme ou sa fille adoptive mais déborde volontiers d'amour pour son unique descendance : Hanako (Kaori Tagasugi). Il a tendance à surjouer son rôle, ce qui le rend encore plus terrifiant.

Le protagoniste central est Matsue (Masako Natsume), femme forte et décidée mais également sage, réfléchie et sensible qui saura tenir tête à son père. L'interprétation sincère de Masako donne réellement vie à son personnage, le rendant émouvant et attachant.

A travers cette atmosphère étouffante lourde de tristesse qui règne tout au long du métrage, on ressent le confinement et l'isolement des personnages ainsi que leurs destinées tragiques.

DANS L'OMBRE DU LOUP demeure un film acerbe et triste, dans lequel Gosha expose et critique de manière réaliste les revers de la société japonaise à travers l'histoire tragique d'une jeune femme témérère. Une œuvre soignée, intéressante, réalisée avec talent.

Chrystelle Cavaglia
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Dans L'ombre Du Loup DVD Zone 2 20 €
Vous aimez Dans l'Ombre du Loup ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Dans L'Ombre Du Loup - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €