Des Fleurs et des Vagues

Hana to doto


ORIGINE
Japon
Des Fleurs et des Vagues Affiche

ANNEE
1964
REALISATION

Seijun Suzuki

INTERPRETES
Tamio Kawaji
Akira Kobayashi
Naoko Kubo
Chieko Matsubara
AUTEUR DE L'ARTICLE: Michaël Guarné
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Chaw
Tiger Cage 3
Tiger Cage 2
Tiger Cage
Mad Detective
Le Tombeau des Lucioles
Mulholland Drive
Old Boy
Shaun of the Dead
Taxi Driver

Critique Des Fleurs et des Vagues
{Photo 1 de Des Fleurs et des Vagues} Seijun Suzuki faisant dans la sobriété ? C'est en tout cas ce qu'on peut ressentir à la vue de ce métrage abordant le thème classique de la guerre entre gangs. Le film tend néanmoins plus vers le mélodrame que le "yakuza eiga" pur et dur à la Fukasaku de par la présence d'amours impossibles...

Car DES FLEURS ET DES VAGUES, c'est avant tout l'histoire de Kikuji, yakuza ayant pris la fuite avec Oshige, la femme qui allait épouser le chef de son clan. Se cachant dans le quartier tokyoïte d'Asakusa, cette dernière devient serveuse tandis que son amant travaill{Photo 2 de Des Fleurs et des Vagues} e comme terrassier sur des chantiers. Les deux tourtereaux attendent tant bien que mal que la situation se tasse mais on n'échappe pas à son passé si facilement, et un mystérieux tueur à gages masqué à la Zorro est aux trousses de Kikuji...

Au premier abord, ce Suzuki semble être le plus posé, voire le plus sobre des 9 films sortis chez HK Vidéo. On pourrait qualifier la mise en scène de réaliste si on la compare à la plupart de ses autres œuvres. Ici, le réalisateur ne laisse pas de place à l'humour comme il a pu le faire dans ELEGIE DE LA BAGARRE.Il préfère à juste raison se concentrer sur le devenir de deux personnages qui s'aiment mais que tout sépare. Le ton est poétique mais le film n'est pas dénué de suspense pour autant. La situation devient même de plus en plus tendue au fur et à mesure que les policiers et les yakuzas à la recherche de Kikuji se font plus nombreux. Et l'assassin masqué finit par côtoyer sa cible sans s'en apercevoir...

En y regardant de plus près, on s'aperçoit que DES FLEURS ET DES VAGUES contient en fait tous les éléments qui font la force de ses autres films. Il emprunteà plusieurs genres par lesquels Suzuki est passé. On citera le mélodrame, le film de gangsters, de yakuzas, de vengeance... Notons également la présence d'une femme de caractère, autre particularité des longs métrages du réalisateur. Tout comme Yumiko Nogawa dans LA BARRIERE DE CHAIR et HISTOIRE D'UNE PROSTITUEE, l'actrice interprétant Oshige possède une grâce qui confère un charisme certain à son personnage. N'oublions pas non plus la composante sociale de l'œuvre, avec ces ouvriers sous payés bossant d'arrache-pied qui se voient impliqués malgré eux dans une guerre de gangs. Quant aux couleurs utilisées, elles s'avèrent moins bariolées que dans LE VAGABOND DE TOKYO ou LA MARQUE DU TUEUR. Mentionnons cependant le magnifique combat d'ouverture se déroulant lors d'un coucher de soleil, ainsi que la séquence finale au décor de studio enneigé.

DES FLEURS ET DES VAGUES n'est donc pas le plus fou des Suzuki. Mais si l'ambiance semble plus conventionnelle qu'à l'accoutumée, les cadrages et la narration sont toujours autant maîtrisés et Suzuki a su rendre attrayante une histoire a priori convenue d'avance...

Michaël Guarné
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°30
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Coffret Seijun Suzuki Volume 3 Epuise/out Of Print DVD Zone 2 NC €
The Flowers And The Angry Waves DVD Zone 2 24 €
Vous aimez Des Fleurs et des Vagues ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Coffret Seijun Suzuki Volume 3 EPUISE/OUT OF PRINT - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    NC€
  • Pochette The Flowers and the Angry Waves - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    24€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €