Diable des villes, ogre des champs


Diable des villes, ogre des champs Affiche

LITTÉRATURE
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'Hiver du Magicien
Le Colt et l'Etoile
Le Gros
Les Spectres d'Eiffel
Le Jeu
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire Diable des villes, ogre des champs
PEUCHATRE ET GESIRAC est un recueil de nouvelles dans l'esprit de CLAUDE SEIGNOLLE (pour le côté rural de nombre d'entre-elles) et de GERARD PREVOT ou THOMAS OWEN pour le style éminemment poétique de quelques autres. MICHEL RULLIER a écrit ces textes entre 1966 et 1972. Incroyablement il a fallu attendre 2009 et LA CLEF D'ARGENT pour en tirer un recueil. Et pourtant, l'ensemble aurait fait un fort bon MARABOUT à la glorieuse époque de cette maison d'édition culte dans le domaine. Quel meilleur compliment lui adresser ? RULLIER est un vrai écrivain, au style constamment maîtrisé et élégant. Qu'est-ce qui a empêché la publication de ces nouvelles auparavant ? Si RULLIER n'avait été si pris par sa profession première, nul doute, à lire CEUX QUI REGNAIENT A CHARN HILL, qu'il aurait pû écrire de sacrés bons ANGOISSE aussi : on dirait du grand B.R BRUSS ! Outre ce texte superbement satanique, qu évoque même THE WICKER MAN, citons aussi les excellents LA NUIT DES CHATS et LE DIABLE, sans omettre la nouvelle-titre PEUCHATRE ET GESIRAC, une histoire d'ogresse agréablement cruelle. MICHEL RULLIER mérite qu'on l'encourage. Qui sait ? peut-être a-t-il encore quelques petits bijoux dans ses cartons ou d'autres histoires en tête, qui ne demanderaient qu'à être couchées sur le papier ?
Informations

Patryck Ficini
14/03/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Diable des villes, ogre des champs ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €