Dood Eind

Dead End


ORIGINE
Pays-Bas
Dood Eind Affiche

ANNEE
2006
REALISATION

Erwin van den Eshof

INTERPRETES
Everon Jackson Hooi
Anniek Pheifer
Alwien Tulner
Mads Wittermans
Aram van de Rest
Critique Dood Eind
{Photo 1 de Dood Eind} Dès le départ, et avant même de commencer, DOOD EIND bénéficie d'un potentiel de sympathie évident. Le scénario se déroule en Ecosse, dans un château hanté où un fantôme tourmente, non pas une bande d'adolescents décérébrés, mais de vieux amis trentenaires. En outre, le film n'est pas un énième produit américain, coréen, japonais ou HK, mais un film hollandais ! Autre élément sympathique, les producteurs n'ont pas cédé à la facilité et ont fait tourner leur film dans la langue locale. Autant de singularités qui devraient laisser présager un film différent...

Le retour à la réalité sera d'autant plus brutal !

L'histoire se déroule effectivement en Ecosse mais nous n'aurons droit à aucun extérieur, si ce n'est d{Photo 2 de Dood Eind} e nuit, pendant un feu de camp durant lequel nos trentenaires vont finalement s'avérer aussi abrutis que des adolescents boutonneux en se remémorant les dessins animés du Club Dorothée hollandais de l'époque de leur enfance. Quant au château, il va très vite se transformer en un simple labyrinthe dont les décors manqueront singulièrement de style et de personnalité.

Ainsi, une bande d'amis se retrouve pour quelques jours de vacances en Ecosse. Une nuit, alors qu'ils sont en train de se raconter des histoires autour du feu, ils sont attaqués par des molosses. Leur fuite les dirige vers un manoir, apparemment inhabité. En explorant les lieux, ils sont surpris de découvrir que l'agencement des couloirs et des pièc{Photo 3 de Dood Eind} es change après leur passage. Plus tard, ils comprennent qu'ils sont poursuivis par un fantôme et qu'ils doivent rapidement trouver la sortie car les murs s'embrasent sur leurs pas.

C'est avec beaucoup de déception que l'on se rend compte que DOOD-EIND n'est pas à la hauteur de nos espoirs. L'exotisme de ses origines s'efface rapidement pour laisser place à un scénario linéaire où nous suivons la déambulation des protagonistes au sein d'un manoir labyrinthique. Tout comme les décors, les scènes se suivent et se ressemblent. Même les protagonistes, pourtant nombreux, semblent interchangeables. Astucieux, le film avait choisi de nous présenter chacun succinctement durant quelques secondes en les plaçant les uns a{Photo 4 de Dood Eind} près les autres dans un contexte important de leur vie. Ainsi, nous avons une vétérinaire, un passionné de super héros, etc. Quant à la fameuse scène où ils se retrouvent tous autour du feu, elle permet de faire le lien les réunissant. Par la suite, le film n'évoquera plus la personnalité de chacun. Et nos protagonistes, qui tous avaient pourtant quelque chose de spécial, se transforment en simple chair à canon. Au final, on se passionne assez peu pour ce qu'ils vont devenir.

Le fantôme, quant à lui, ne bénéficie pas de plus d'originalité dans sa représentation. Les apparitions de la jeune femme qui hante les lieux se font avec force et fracas... Dans un style moderne qui fait la part belle aux effets ponctuels plutôt qu'à l'ambiance. En revanche, la malédiction qui entoure la revenante est intéressante. L'histoire de cette femme qui accepte de faire appel au Démon pour avoir un enfant aurait sans doute mérité de prendre le pas sur les déambulations des ados sur le retour.

DOOD-EIND est un film au potentiel intéressant sur le papier. Néanmoins, les promesses non tenues suscitées par l'histoire censée se dérouler dans un véritable château écossais sont lourdes de conséquences. Cette déception provient sans doute d'un budget étriqué. Néanmoins, les effets faciles utilisés pour les apparitions du revenant et le rythme répétitif font de DOOD-EIND un film banal alors qu'on attendait un métrage réellement différent des autres.

André Quintaine
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Dood Eind (steelbook Edition) DVD Zone 2 25 €
Vous aimez Dood Eind ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Dood Eind (Steelbook Edition) - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    25€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €