Dressage

Education perverse


ORIGINE
France
Dressage Affiche

ANNEE
1986
REALISATION

Pierre B. Reinhard

INTERPRETES
Véronique Catanzaro
Cornélia Wilms
Patrick Guillemin
Sylvie Novak
Henri-Jacques Huet
André Nader
Pierre Doris
Critique Dressage
{Photo 1 de Dressage} Lors d'une bien triste soirée chez le Baron Plessis du Regard (Patrick Guillemin), une jeune femme mélancolique, Nathalie (Véronique Catanzaro), lui raconte comment elle va se venger de son père, Charles Leroy-Merville, notable qui a abandonné sa mère alors qu'elle était enceinte. Engagée comme professeur particulier pour l'éducation de Sophie (Sylvie Novak), la fille bien-aimée de son géniteur, Nathalie compte bien pervertir son innocente demi-sœur de 17 ans. Enthousiasmé par cette vindicte personnelle, le Baron dévoile alors à ses invités son projet. Il compte détruire la réputation d'un parlementaire d'extrême droite, le colonel Montvilliers, en le piégeant avec une femm{Photo 2 de Dressage} e. Pour cela, il organise un petit concours afin de désigner la plus perverse de ses amies, puis de lui confier ce rôle important. Après quelques strip-teases, l'anglaise Eliane (Cornélia Wilms) remporte la palme en se contentant de promettre de s'offrir toutes les nuits à ceux qui voteront pour elle.

Nathalie, tout en initiant la naïve Sophie au sexe, charme son père pour parfaire son plan machiavélique. De son côté, Eliane devient la préceptrice de Robert, le fils puceau du colonel, qu'elle excite durant la journée et surveille la nuit afin qu'il ne se livre pas à la masturbation, le laissant perpétuellement frustré mais obéissant. Elle se livre également au jeu de la séducti{Photo 3 de Dressage} on envers le colonel, qui, bien que sensible à ses charmes, est plus préoccupé par son projet de placer une bombe au ministère...

"L'éducation est un dressage" peut-on lire sur un tableau noir lors de la première leçon dispensée par Eliane à Robert. Malgré cette sévère maxime, il n'est point question de sadomasochisme dans DRESSAGE. Amateurs du genre, de violence à caractère sexuelle, de cuir, chaînes et autres ustensiles du plaisir dans la souffrance, passez votre chemin car ce ne sont pas les quelques dessous chics et autres bandeaux sur les yeux qui vont vous satisfaire. Le film est une comédie érotique, hélas pas franchement drôle, ni follement affriolante, le genre d{Photo 4 de Dressage} e bande qui, de nos jours, serait susceptible d'être diffuser en première partie de soirée à la télévision durant les mois d'été.

Desservies par une photographie terne et sombre qui ne met jamais en valeur les personnages, les scènes érotiques sont des plus classiques : dénudations corporelles calculées en faignant l'inadvertance, lecture des écrits du Divin Marquis et exhibitionnisme complice. Quant à l'intrigue, même si elle n'est pas réellement comique, elle parvient parfois à nous extirper quelques sourires, notamment lors des scènes où le toujours jovial Pierre Doris, dans le rôle du majordome en chef, tente de se taper la petite bonne mais est toujours interrompu au moment crucial.

Le coupable de ce DRESSAGE bien gentillet est bien connu des fans de cinéma bis puisqu'il s'agit de Pierre B. Reinhard. Ici en petite forme, il aura pourtant été capable de plus excitant avec ENTRECUISSES (1977), de plus déviant avec LE NAIN ASSOIFFÉ DE PERVERSITÉ (1987) et LE PENSIONNAT DES PETITES SALOPES (1982, seul (?) film porno français en relief) et plus drôle avec LA REVANCHE DES MORTES VIVANTES (1986), qui reprend d'ailleurs la majorité du casting de cet opus.

Malgré tout ses défauts, le film se laisse voir assez facilement, d'un œil distrait, à condition de ne pas être trop regardant sur la qualité et, surtout, de n'avoir rien de plus important à faire.

Éric Peretti
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Éric Peretti
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Black Movie 2015 : Toutes les couleurs de la vie
Black Movie 2015 : Toute la noirceur du monde
Black Movie 2014
Anahita Ghazvinizadeh : Rencontre avec une réalisatrice à suivre
Alfonso Acosta : Discussion autour d’une première œuvre
Café Flesh
Cannibal Holocaust
New York 1997
Punishment Park
Ré-Animator


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Dressage DVD Zone 2 21.50 €
Vous aimez Dressage ?
Tags du film
Erotique, France
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Dressage - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    21.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €