Eastern Condors

Condors Commando


ORIGINE
Hong Kong
Eastern Condors Affiche

ANNEE
1987
REALISATION

Samo Hung

INTERPRETES
Samo Hung
Yuen Biao
Haing Ngor
Wu Ma
Yuen Woo Ping
AUTEUR DE L'ARTICLE: JĂ©rĂ´me Vincent
SES DERNIERS ARTICLES

Critique Eastern Condors
{Photo 1 de Eastern Condors} Après le burlesque cataclysmique de SHANGAI EXPRESS, Samo Hung, avec CONDORS COMMANDO, réalise ici un vrai film de guerre. C’est un peu la même histoire que les DOUZE SALOPARDS de Robert Aldrich.

Un commando de fortes têtes, tous condamnés à mort ou à de lourdes peines de prison, est constitué afin de détruire une base militaire située sur une contrée refoulée du Viêt-Nam. Le groupe atterrit au beau milieu de la jungle et prend contact avec deux jeunes guerrières qui doivent guider les hommes jusqu’à la base ennemie. Le parcours sanglant commence, le commando perd ses premiers hommes dans de très violentes escarmouches. Les cadavres se font de plus en plus nombreux au fur et à mesure de l’avancée.

CONDORS COMMANDO est un pur chef-d’oeuvre du film d’action. Samo Hung n’a que faire de la psychologie et préfère l’{Photo 2 de Eastern Condors} action non-stop. Il évite les longs tunnels explicatifs sur tous les membres du commando qui n’auraient fait que ralentir son oeuvre, et va droit au but. Tout est défini au bout de quelques minutes sur la mission et le passé des détenus.

Passé un quart d’heure, le film est un vrai bonheur visuel. Les combats donnent dans la brutalité la plus extrême, ils n’ont plus rien à voir avec les bastons des autres films de Samo Hung. Ce dernier préfère dans le cas présent donner dans le gore spectaculaire avec tête tranchée, traînée sanglante, chairs explosées. Les différentes manières d’envoyer ad patres sont stupéfiantes dans CONDORS COMMANDO : une longue feuille verte devient une arme mortelle. La distribution n’inclut pas seulement Yuen Biao et Samo Hung. Quelques grands réalisateurs, comme Yuen Woo Ping ou Wu Ma, ont pa{Photo 3 de Eastern Condors} rticipé au film de Samo Hung, des réalisateurs. L’acteur de LA DECHIRURE, Haing Ngor, fait également partie de la distribution mais n’endosse pas un rôle primordial. Dick Wyre apporte son talent et son efficacité habituels. De toute façon, on l’appelle toujours pour jouer les méchants, et présentement il est excellent dans le rôle d’un soldat de l’armée vietcong.

Le montage de CONDORS COMMANDO est hallucinant, ce qui rend certaines scènes d’action encore plus intenses. Par exemple lors de la découverte du traître, une jeune guerrière se prend une balle dans le crâne et le sang gicle sur la personne devant elle. On en redemande ! Et Samo Hung ne se fait pas prier. Au moment où les héros attaquent la base, l’un des personnages du commando se suicide d’une façon très impressionnante en avançant, armé de deux M16{Photo 4 de Eastern Condors} , et tirant en même temps sur les soldats. Les cascades physiques de CONDORS COMMANDO seraient humainement impossibles dans un film américain. Samo Hung transforme l’invraisemblable en réel. Je parle surtout de la scène où il saute d’une petite montagne sur une camionnette en marche ! Au fur et à mesure de l’équipée sans espoir de ces hommes, la violence augmente en fureur et en sauvagerie.

Les deux dernières scènes d’action sont grandioses (et filmĂ©es dans un cinĂ©mascope Ă©clatant). L’une se passe sur un pont qui mène Ă un petit camp vietcong. Le commando est bloquĂ©. Des rafales de mitrailleuses les empĂŞchent de progresser sur ce pont. Samo Hung dĂ©cide de prendre par surprise le nid de mitrailleuses. La performance qui suit est tout Ă fait dans le style des films d’action “made in Hong Kong”. Samo se place Ă quelques mètres en arrière du nid et commence Ă courir. Pour donner plus d’efficacitĂ© Ă son action, il rebondit sur des plaques en ferraille qui le projetent dans les airs. Le plan suivant montre les soldats devant leurs mitrailleuses. Le dĂ©lire devient absolu lorsqu’on aperçoit Samo arrivant par voltige sur le toit. Les pauvres soldats sont Ă©tripĂ©s l’instant d’après.

La dernière scène plante le décor très série B des années 60 de la base militaire. La violence atteint alors son paroxysme. La débauche apocalyptique de mitraillages, de combats et de cascades lors de l’affrontement entre l’armée et le reste du commando est tout simplement fantastique. L’amateur de bande-dessinées cruelles et mouvementées sera comblé. CONDORS COMMANDO est incontestablement l’un des meilleurs films (le meilleur ?) de Samo Hung.

JĂ©rĂ´me Vincent
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°7
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible ŕ l'achat sur le site Sin'Art :
Eastern Condors DVD Zone 3 14.70 €
Eastern Condors DVD Zone 2 15 €
Opération Condor DVD Zone 2 15 €
Vous aimez Eastern Condors ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette EASTERN CONDORS - DVD  Zone 3
    DVD Zone 3
    14.70€
  • Pochette Eastern Condors - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
  • Pochette Opération Condor - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjŕ fait, versez votre obole annuelle ŕ l'association Sin'Art : 5 €