El Monstruo Resucitado

The Monster


ORIGINE
Mexique
El Monstruo Resucitado Affiche

ANNEE
1953
REALISATION

Chano Urueta

INTERPRETES
Miroslava Stern
Carlos Navarro
José María Linares-Rivas
Fernando Wagner
Alberto Mariscal
Critique El Monstruo Resucitado
{Photo 1 de El Monstruo Resucitado} En 1953, après plus d'une cinquantaine de films à son actif, le réalisateur Chano Urueta décide de se tourner vers le cinéma horrifique initié 20 ans auparavant par Juan Bustillo Oro (DOS MONJES et EL FANTASMA DEL CONVENTO en 1934) avec EL MONSTRUO RESUCITADO dans lequel l'homme a fait appel à la belle Miroslava Stern (LA VIE CRIMINELLE D'ARCHIBALD DE LA CRUZ de Luis Buñuel) et à José Maria Linares Rivas, un acteur espagnol émigré au Mexique suite à la guerre civile qui a eu son heure de gloire dans les années 30 au travers de pellicules comme LA DOLOROSA Y DESTINO DE MUJER (1934), MADRID SE DIVORCIA (1935) ou bien CENTINELA ALERTA ! en 1937.

Visiblement très influencé par l'univers horrifique des studios Universal, Chano Urueta{Photo 2 de El Monstruo Resucitado} prend d'entrée de jeu le parti de lier EL MONSTRUO RESUCITADO à des œuvres majeures comme LE FANTÔME DE L'OPERA de 1925 et le FRANKESTEIN de James Whale.

En effet, dans la première partie de son film, la rencontre de Nora et du mystérieux Herman Ling est plus ou moins calquée sur la relation paradoxale qui unissait d'Erik et Christine (Lon Chaney / Mary Phiblin) dans le film de Rupert Julian.

Ainsi, la jeune journaliste va apprendre à connaître Herman Ling et comprendre peu à peu sa détresse du fait de sa différence physique (il a été rejeté par sa propre famille, mais aussi par ses collègues de travail). Malgré tout le dégoût que Nora a elle-même pour l'aspect physique d'Herman, la belle est irrésistiblement attirée par{Photo 3 de El Monstruo Resucitado} le génie de cet homme et mue par la pitié à son égard, tout en étant effrayée par ses idées radicales à l'égard du genre humain...

Chano Urueta met parfaitement en valeur l'ambivalence des sentiments de Nora et d'Herman (il tombe amoureux de la journaliste) grâce à une ambiance gothique bien maîtrisée (le manoir aux miroirs brisés, les statues de cire qui rappellent THE MYSTERY OF THE WAX MUSEUM de 1933...) qui trouvera son point d'orgue lors de la fameuse scène de la découverte du visage d'Herman à la manière de celle du FANTÔME DE L'OPERA.

Après s'être senti berné par l'ambition journalistique de sa dulcinée, l'homme défiguré va littéralement changer son état d'esprit et transformer sa colère en vengeance. C'est à partir de c{Photo 4 de El Monstruo Resucitado} e moment là, qu'Urueta abandonne l'univers romantico-horrifique du FANTÔME DE L'OPERA pour se cantonner à celui de FRANKENSTEIN.

Aidé par Mischa, son âme damnée (une sorte d'Igor), Herman Ling décide de redonner la vie à un jeune suicidé Sergueil Rostov (Carlos Navarro) à la manière du Dr. Frankenstein, afin de prendre possession de son cerveau et de lui donner des ordres à distance pour tuer des femmes ressemblant à Nora.

Avec une seconde partie de film plus tournée vers l'action, le réalisateur s'en donne à cœur-joie en alternant les scènes de violence (les meurtres d'Ariel) et la dégénérescence de la conscience d'Herman Ling qui sombre peu à peu dans la folie meurtrière. L'aspect physique de l'homme est aussi repoussant que son esprit. Le monstre est né et il s'accepte lui-même comme tel !

Même s'il emprunte beaucoup au cinéma américain, EL MONSTRUO RESUCITADO possède une personnalité indéniable et une superbe ambiance qu'on croirait issu des années 20 ou 30.

Et au-delà de son approche désuète avec pas loin de soixante ans de recul, il s'avère être une série B bien sympathique au final et une belle photographie du début de cinéma de genre au Mexique dans les 50's. Le film se pose sans conteste comme l'un des éléments moteurs du cinéma horrifique de ce pays puisque de nombreux autres œuvres comme LA BRUJA (1954), LADRON DE CADAVRES (1956), EL VAMPIRO (1957) ou EL BARON DEL TERROR (1961) viendront faire les beaux jours du cinéma Mexicain.

Vincent Trajan
04/07/2014
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
AUTEUR DE L'ARTICLE: Vincent Trajan
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Exterminator
Le Livre De La Jungle
Les Mille et Une Nuits
Le Monstre De Londres
Buck Rogers Au 25e Siècle
28 Semaines Plus Tard
Class 1984
Le Bon, La Brute Et Le Truand
Massacre A La Tronçonneuse
Orange Mécanique


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Il Mostruoso Dr. Crimen DVD Zone 2 19.90 €
Le Monstre Ressuscité DVD Zone 2 13 €
Monster DVD Zone 1 29.25 €
Vous aimez El Monstruo Resucitado ?
Trailer El Monstruo Resucitado
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Il Mostruoso Dr. Crimen - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    19.90€
  • Pochette Le Monstre ressuscité - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    13€
  • Pochette Monster - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    29.25€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €