Elsa Fräulein SS


ORIGINE
France
Elsa Fräulein SS Affiche

ANNEE
1976
REALISATION

Patrice Rhomm

INTERPRETES
Malisa Longo
Olivier Mathot
Claudine Beccarie
AUTEUR DE L'ARTICLE: Tom Flener
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Tahkhana
Mahakaal
Work of Director: Viktor Alexis
Professionnels pour un massacre
Purani Haveli
Conan le Barbare
Le Locataire
Mad Max 2
Massacre à la Tronçonneuse
Picnic at Hanging Rock

Critique Elsa Fräulein SS
{Photo 1 de Elsa Fräulein SS} Elsa Ackermann (Melisa Longo), fidèle sujet d'Adolf Hitler, est parachutée responsable d'un train-bordel qui traverse les paysages ravagés par la guerre pour livrer des prostituées aux officiers allemands. En même temps, elle a pour mission d'espionner et d'éliminer les officiers qui ont perdu l'espoir dans le 3e Reich, et qui, semble-t-il, ne sont que trop prêts à raconter leurs doutes à la première prostituée disponible. Entre-temps, son compagnon, le major Holbach (Olivier Mathot), perd non seulement ses illusions quant aux bonnes intentions de son Führer mais également son cœur pour la belle Liselotte (Patrizia Gori).

Si la trame de base rappelle sérieusement le TRAIN SPECIAL POUR HITLER, filmé par Alain Payet pour la mêm{Photo 2 de Elsa Fräulein SS} e Eurociné, c'est que les deux œuvres furent filmées simultanément, dans les mêmes lieux, et avec un grand nombre des mêmes acteurs. Comme Eurociné avait la chance de pouvoir se procurer un train à vapeur d'époque, on décida d'en profiter au maximum et de faire deux films autour de cette machine.

Il serait illusoire de ne pas vouloir lier cette production au succès du fameux ILSA, SHE WOLF OF THE SS de 1974. Après le triomphe mondial de ce plus fameux des films de nazisploitation, il ne fut que naturel pour une boîte comme Eurociné de sauter dans le train (si vous pardonnez le jeu de mot) pour se réserver sa part du gâteau. Ainsi, même si Malisa Longo n'arrive jamais aux chevilles de Dyanne Thorne (qui, avec l'aide de ses deu{Photo 3 de Elsa Fräulein SS} x atouts majeurs, dévore littéralement la majorité de ses scènes dans ILSA), elle constitue néanmoins un ersatz respectable.

En effet, Melisa Longo se joue à la tête d'un ensemble d'acteurs maladroits mais honnêtes. Son Elsa reste une présence forte et assez agréable à regarder, aussi bien en état habillé que déshabillé. De son côté, elle n'a donc rien à se reprocher. Le problème est que le reste des protagonistes n'arrive pas à suivre et on a donc des performances en rien notables et vite oubliées. On note une exception, Olivier Mathot, qui semble avoir décidé de ne pas faire dans la dentelle. Tandis que Malisa Longo offre une présence restreinte mais forte, son collègue abandonne toute subtilité et sa performance est un régal. Son major Holbach crie, grogne, boude, c'est un bonheur d'observer cet acteur sans la moindre retenue. Certes, on est loin du bon jeu d'un Al Pacino, mais on s'amuse.

Patrice Rhomm, de son côté, offre tout ce qui est possible avec le budget qu'il avait à sa disposition. La mise en scène est purement fonctionnelle, met en lumière ce qui est important et nous cache ce qui est préférable de dissimuler. Ainsi, à l'intérieur des compartiments, il ne change que rarement d'angle pour cacher le fait qu'on filme dans un bâtiment et certainement pas dans un train.

Reste que l'histoire aurait pu nous donner plus de « substance ». En effet, comparé à un ILSA, SHE WOLF OF THE SS, cette ELSA française se retient. La violence est trop rare et quand finalement elle accepte le rendez-vous, elle reste étrangement restreinte et non-sanglante pour un produit de ce genre. Le sexe se limite surtout aux filles se baladant nues et à de courtes séances de touche-touche. D'un autre côté, les costumes et les voitures d'époque sont assez fidèles, et la reconstruction historique sur un niveau esthétique doit être louée. De plus, on sait maintenant que les nazis avaient une fâcheuse tendance à oublier leurs armes dans les endroits les plus inopportuns, fait que beaucoup de livres sur l'époque préfèrent nous cacher.

ELSA FRÄULEIN SS se révèle être finalement un produit assez agréable mais qui aligne insuffisamment de sexe et de violence pour vraiment plaire aux fans hardcore du genre.

Tom Flener
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Elsa Fraulein Ss DVD Zone 1 32.40 €
Elsa Fraulein Ss DVD Zone 2 14.90 €
Vous aimez Elsa Fräulein SS ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette ELSA FRAULEIN SS - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    32.40€
  • Pochette Elsa Fraulein SS - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    14.90€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €