Eyes of Cristal


ORIGINE
Italie
Eyes of Cristal Affiche

ANNEE
2004
REALISATION

Eros Puglielli

INTERPRETES
Luigi Lo Cascio
Lucia Jimenez
Simon Andreu
Eusebio Poncela
Critique Eyes of Cristal
{Photo 1 de Eyes of Cristal} Deux policiers enquêtent sur un tueur en série qui exécute un macabre rituel. Dans le même temps, une jolie étudiante, persécutée par un inconnu, sollicite l'aide du plus jeune des deux, un inspecteur à l'humeur bien sombre.... Les affaires seraient-elles liées ?

Voici un film dont le scénario, adapté d'un roman italien, est dense et remarquable. Cosigné Franco Ferrini, collaborateur habituel des gialli de Dario Argento, il apparaît nettement plus intéressant que ceux des derniers thrillers du Maître. Peut-être cette richesse est-elle due à l'origine littéraire de l'histoire... Ainsi les personnages sont forts, développés et, de plus, extrêmement bien campés par des acteurs très convaincants. On est loin du jeu parfois embarrassant de certains protagonistes des films de Argento. Bien sûr, rien ne s'avère profondément{Photo 2 de Eyes of Cristal} original mais le tout est tellement soigné que cela force l'admiration. Autre petit défaut : l'histoire d'amour entre le flic et la victime désignée est convenue et facile... ce qui ne l'empêche pas de pleinement fonctionner ! Ils sont tellement mignons, ces deux-là qu'on a envie que ça marche pour eux !

La réalisation de Eros Puglielli est à cette image : précise et ultra efficace, en totale harmonie avec la belle photographie. Car ce film témoigne d'un sens profond de l'esthétique, sans jamais tomber dans le tape-à-l'oeil ou dans les effets gratuits.

Nous sommes ici en présence d'un psycho-thriller à l'argument ésotérique, aux références alchimiques. Tendu et nerveux, il se révèle aussi d'une réelle profondeur. Le tueur fou est vraiment dérangé et le sort qu'il réserve à ses victimes est proprement terrifiant. Comm{Photo 3 de Eyes of Cristal} e dans la scène où il découpe une jambe à une femme encore vivante... Si son projet, bien malsain, n'a rien de profondément inédit (il crée, avec des morceaux prélevés sur ses victimes, une poupée de chair empaillée comme d'autres psychopathes cherchaient, dans d'autres films, à rassembler des puzzles humains), il n'en demeure pas moins profondément dérangeant. L'ambiance parfois onirique est pesante.

Les meurtres sont fort réussis. Ils étonnent parfois, comme quand un couple en train de faire l'amour se fait massacrer au fusil, avec le voyeur qui les épiait. La scène est extrêmement bien réalisée et très brutale. Un autre meurtre sur fond d'opéra, tout aussi violent, se révèle plus classique, plus « argentesque ». Tout le début du film est un modèle, les scènes passionnantes s'y enchaînent rapidement : intervention m{Photo 4 de Eyes of Cristal} usclée des deux flics lors d'une tentative de viol, mort d'un animal et séance de taxidermie, et enfin, le fameux triple meurtre ...

OCCHI DI CRISTALLO est au carrefour du psycho-thriller actuel, tel qu'il se pratique aux U.S.A, et du giallo classique où des gens comme Dario Argento et Sergio Martino ont si bien réussi dans les années 70. C'est véritablement un giallo d'aujourd'hui, sérieux, ténébreux et parfaitement réussi. Tout ce que des films comme LE SANG DES INNOCENTS ou THE CARDPLAYER ne sont pas, hélas. Franchement, il y a beaucoup à attendre d'un homme comme Eros Puglielli, qui a apparemment commencé sa carrière hors du cinéma de genre. Espérons qu'il va à nouveau se frotter au giallo ou, en tout cas, au polar, car il a bien du talent. Peut-être qu'une voie pour le cinéma policier italien d'aujourd'hui, giallo ou non, réside dans l'adaptation des nombreux romans noirs qui sont actuellement écrits en Italie. Des psycho-thrillers de Carlo Lucarelli comme Loup-Garou (court roman aux scènes de meurtres très giallo) ou Almost Blue (adapté sous le même titre par Alex Infascelli, médiocrement, il y a quelques années), ont déjà donné naissance à des films, et il n'y a pas de raison pour que cela s'arrête. Ce procédé peut au moins garantir une certaine richesse dans l'intrigue et les personnages.

OCCHI DI CRISTALLO avait déclenché des rires et des sifflements lors d'une projection au Festival de Venise 2004... Une telle réaction est incroyable tant ce film est l'un des meilleurs thrillers européens de ces dernières années, bien loin d'un petit SIX-PACK français ou des autres tentatives italiennes. Allez comprendre le public, parfois !

Patryck Ficini
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°29
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Wake the Dead
L'Ombre Noire
Le Cabinet du Diable
Les Prédateurs de l'Ombre
Pont-Saint-Esprit, les cercles de l'enfer
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Occhi Di Cristallo DVD Zone 2 26.50 €
Vous aimez Eyes of Cristal ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Occhi Di Cristallo - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    26.50€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €