Flashback

Flashback - Mörderische Ferien


ORIGINE
Allemagne
Flashback Affiche

ANNEE
2000
REALISATION

Michael Karen

INTERPRETES
Valerie Niehaus
Xaver Hutter
Alexandra Neldel
Simone Hanselmann
Erich Schleyer...
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Côte
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La Galaxie de la Terreur
Holmes et Yoyo
Flic ou Zombie
Fear the Walking Dead - Saison 1
The Crater Lake Monster
Dark City
Ed Wood
Le Crime Farpait
Le Sixième Sens
Spider-Man 3

Critique Flashback
{Photo 1 de Flashback} Enfant, Jeannette a été témoin du meurtre de ses parents. Aujourd'hui adulte, elle se fait engager comme professeur particulier à sa sortie de l'hôpital psychiatrique. Malheureusement, peu après son arrivée, les morts commencent à s'accumuler.

S'il est un genre codifié dans le cinéma d'horreur qui persévère contre vent et marée, c'est bien le slasher. Héritiers du giallo italien, les films avec un tueur mystérieux et masqué ont connu leurs heures de gloire après le HALLOWEEN de John Carpenter. C'était la période des VENDREDI 13, FREDDY et autres, au début des années 80. Le genre a connu un sursaut d'intérêt avec les SCREAM et SOUVIENS-TOI L'ETE DERNIER, mais s'est vite retrouvé à user{Photo 2 de Flashback} des mêmes sempiternelles ficelles.

Au premier abord, FLASHBACK de Michael Karen ne fait pas exception, puisque nous retrouvons des situations vues et revues : une femme au lourd passif, des adolescents qui ne pensent qu'à faire la fête et des forces de l'ordre totalement dépassées par les événements. Cependant, en adoptant un ton décalé, ce long-métrage d'origine allemande réussit à faire preuve d'une fraîcheur d'autant plus inattendue. En effet, contrairement à ses collègues américains, Michael Karen opte pour une tendance à une subtile auto-dérision. De ce fait, au moment de l'introduction, avec la mort du père et de la mère de la petite Jeannette qui a lieu sous ses yeux, nous ne s{Photo 3 de Flashback} avons pas sur quel pied danser. Filmé en contre-plongée avec des coups de tonnerre en fond sonore, l'effet est si appuyé qu'il en devient presque parodique.

Or, c'est bien cette ironie qui s'amplifie tout au long du métrage et lui donne toute sa saveur. D'ailleurs, il semble que Karen prenne pour modèle, non pas les slashers récents (les sus-cités SCREAM et ses copies par exemple), mais les thrillers qui ont inspiré lesdits slashers : PSYCHOSE d'Alfred Hitchcock (la référence en matière de film de tueur en série) et lorsque l'on parle du maître ès suspense, Brian De Palma n'est jamais loin non plus. On retrouve donc le penchant pour les atmosphères troubles chères à Hitchcock, puisque l{Photo 4 de Flashback} es lieux paraissent si calmes que l'on se doute de l'arrivée inéluctable d'un élément perturbateur : une mystérieuse main qui entre dans le champ, un gros plan sur un objet anodin promis à devenir fatal dans les minutes qui vont suivre ou l'absence d'un personnage qui aurait dû être dans le cadre. L'influence de De Palma, elle, se décèle dans le goût des cadrages outranciers qui achève de rendre l'environnement inquiétant : les gros plans en contre-plongée notamment, qui sont aussi une caractéristique des giallos.

En agissant de la sorte, le réalisateur réussit à alimenter le versant humoristique de son métrage en enchaînant les clichés qui auraient pu être irritants vus au premier degré. Ici, la découverte des corps prête à sourire puisque le caractère grand-guignolesque prend le dessus et achève de faire de FLASHBACK une sorte de cartoon en chair et en os. De cette manière, nous n'avons que faire de la crédibilité ou encore de la cohérence de l'entreprise : un acte absurde provoque un retournement de situation, les réactions excessivement égoïstes des personnages (interprétés par des acteurs cabotins) entraînent la mort d'autrui ou simplement le manque de perspicacité de l'ensemble des protagonistes.

Toujours amusant, FLASHBACK laisse transparaître une bonne humeur communicative. La pellicule ne paie pas de mine mais peut se voir en bon antidote à une journée morose.

André Côte
09/12/2010
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Flashback DVD Zone 2 20 €
Vous aimez Flashback ?
Trailer Flashback
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Flashback - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €