Flight to Mars


ORIGINE
USA
Flight to Mars Affiche

ANNEE
1951
REALISATION

Lesley Selander

INTERPRETES
Interprètes : Arthur Franz
Cameron Mitchell
John Litel
Marguerite Chapman
Morris Ankrum...
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Côte
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La Galaxie de la Terreur
Holmes et Yoyo
Flic ou Zombie
Fear the Walking Dead - Saison 1
The Crater Lake Monster
Dark City
Ed Wood
Le Crime Farpait
Le Sixième Sens
Spider-Man 3

Critique Flight to Mars
{Photo 1 de Flight to Mars} Une équipe de scientifiques accompagnée d'un journaliste embarque pour un voyage spatial vers Mars. Le but de la mission est d'aller observer au plus près la mystérieuse planète rouge.

Plus qu'un voyage dans l'espace, c'est un voyage dans le temps que nous propose le réalisateur Lesley Selander. Artisan un peu oublié (voire mal-aimé) de la série B américaine, il est surtout connu pour ses westerns, qui composent la majorité de sa filmographie. Seule incursion de ce metteur en scène dans la Science-fiction, ce FLIGHT TO MARS se révèle une curiosité sur quelques points : datant des années 50, le métrage nous renvoie à toute une mentalité, autrement dit la manière dont les voyages à bord de fusées étaient perçus.

Ai{Photo 2 de Flight to Mars} nsi, pour mieux apprécier la pellicule de Selander à sa juste valeur, il convient de remettre les choses en contexte. Tout d'abord, en 1951 (et cela les moins de quarante ans ont du mal à le concevoir), les références en matière de Science-fiction cinématographique se résumaient au serial fantaisiste avec FLASH GORDON, bien avant STAR WARS... datant de 1977. Pour une approche plus réaliste, il faut voir du côté d'un certain DESTINATION LUNE (DESTINATION MOON) de 1950. Quant au classique PLANÈTE INTERDITE (FORBIDDEN PLANET), avec un Leslie Nielsen tout jeune et bien loin du lieutenant gaffeur Frank Drebin qu'il sera 30 ans plus tard, il faudra encore attendre 5 bonnes années après l'opus de Selander pour le voir débarq{Photo 3 de Flight to Mars} uer sur les écrans.

En conséquence, si nous pouvons sourire aux moyens rudimentaires mis en œuvre, il faut savoir que les connaissances scientifiques de l'époque ne permettaient pas de concevoir une optique différente : Gagarine, le premier homme à être allé dans l'espace, n'avait pas encore marqué l'Histoire. De telle sorte que les soucis d'apesanteur (la cabine de pilotage a de faux airs de dortoir de colonie de vacances... puisque l'équipe dort sur des couchettes autour de l'ordinateur de contrôle) ou d'autres détails plus techniques ne sont jamais évoqués malgré l'approche réaliste affichée par le métrage.

À cela, il faut rajouter le fait que dans un récit d'aventures classique, la mission aurait été jus{Photo 4 de Flight to Mars} tifiée par l'apparition de quelconques individus aux intentions malveillantes, alors que dans FLIGHT TO MARS, l'expédition n'a d'autre justification que la simple observation. Les scientifiques discutent longuement de la fascination qu'exercent sur eux l'espace et la planète Mars en particulier. Il faudra attendre leur arrivée sur le sol extra-terrestre pour découvrir les habitants (les fameux Martiens) dont certains se révéleront malintentionnés et feront basculer le récit dans une dimension plus romanesque.

Enfin, on remarque dans la distribution la présence d'Arthur Franz, qui venait de débuter 5 ans plus tôt et qui deviendra un visage familier de la Science-fiction en participant, entre autres, à MONSTER ON THE CAMPUS de Jack Arnold, à qui l'on doit des classiques comme L'ATTAQUE DE LA FEMME DE 50 PIEDS (ATTACK OF THE 50 FOOT WOMAN) ou L'HOMME QUI RÉTRÉCIT (THE INCREDIBLE SHRINKING MAN), et à INVADERS FROM MARS, qui a connu un remake signé Tobe Hooper (l'homme derrière MASSACRE À LA TRONÇONNEUSE) dans les années 80.

Quant à ce voyage vers Mars, on en ressort avec une légère déception. Si Selander parvient à maintenir un minimum d'intérêt lors des tirades sur les appréhensions de ses personnages, hélas, une fois sur le sol martien, le manque de moyens se fait cruellement ressentir et le métrage peine à rassasier l'amateur d'aventures spatiales. La faute, sans doute, à un postulat trop ambitieux par rapport aux moyens disponibles.

André Côte
02/09/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Coffret Prestige Destination Mars Epuise/out Of Print DVD Zone 2 NC €
Flight To Mars DVD Zone 2 21.20 €
Vous aimez Flight to Mars ?
Trailer Flight to Mars
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Coffret prestige Destination Mars EPUISE/OUT OF PRINT - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    NC€
  • Pochette Flight to Mars - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    21.20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €