Fureur sur le Bosphore

Agente 077 dall'oriente con furore
From the Orient with Fury


ORIGINE
Italie, France, Espagne
Fureur sur le Bosphore Affiche

ANNEE
1965
REALISATION

Sergio Grieco

INTERPRETES
Ken Clark
Margaret Lee
Franco Ressel
Fabienne Dali
Evi Marandi
Philippe Hersent
AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe Chouvel
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'enfant miroir
The Mutilator
La dernière orgie du troisième Reich
Sex Wars
La falaise mystérieuse
Danger Diabolik
Femina Ridens
La Dame Rouge Tua 7 Fois
Les Démons
L’Abominable Docteur Phibes

Critique Fureur sur le Bosphore
{Photo 1 de Fureur sur le Bosphore} Lors d'un séjour en Turquie pour raisons professionnelles, le professeur Kurtz est kidnappé par une mystérieuse organisation. Le scientifique a élaboré le rayon Beta, une arme terrifiante en mesure de désintégrer n'importe quelle matière, vivante ou non. Les responsables de l'enlèvement laissent dans la chambre d'hôtel du savant le cadavre d'un sosie afin que tout le monde pense qu'il a été assassiné. Un plan astucieux, mais pas suffisamment pour tromper les services secrets américains, qui flairent la supercherie. Heston, le chef de la CIA, charge donc son meilleur agent, Dick Malloy, de retrouver le professeur Kurtz. Une mission périlleuse pour notre espion de choc et de charme, qui va le conduire de Paris à Istanbul...

FUREUR SUR LE BOSPHORE est le deuxième long métrage d'une trilogie consacrée à l'agent 077 Dick Malloy. Il a été réalisé par Sergio Grieco comme le premier (OPERAT{Photo 2 de Fureur sur le Bosphore} ION LOTUS BLEU), le cinéaste assistant Alberto de Martino pour le troisième volet (MISSION SPECIALE LADY CHAPLIN). Le metteur en scène italien a tourné pas moins de sept films d'espionnage entre 1965 et 1968, tous sous le pseudonyme de Terence Hathaway, devenant ainsi l'un des spécialistes du genre communément appelé « eurospy », inspiré des James Bond.

C'est l'acteur américain Ken Clark qui endosse la panoplie de l'agent secret. Lui aussi jouera en maintes occasions dans les films d'espionnage italiens, après s'être fait préalablement remarqué dans des péplums et westerns (sans oublier sa prestation dans ATTACK OF THE GIANT LEECHES, quand il était encore aux Etats-Unis). La Turquie, très prisée dans les films d'espionnage, aura déjà été une terre d'accueil pour Ken Clark, après FBI APPELLE ISTANBUL (1964). Il a également incarné Coplan dans AGENT SECRET FX 18 et sera présent dans l{Photo 3 de Fureur sur le Bosphore} es trois films consacrés à l'agent Dick Malloy. Certainement satisfait de cet acteur charismatique et sympathique, Sergio Grieco l'engagera par la suite dans COUP DE FORCE A BERLIN et TRAHISON A STOCKHOLM.

FUREUR SUR LE BOSPHORE n'est ni le meilleur ni le pire des « eurospy ». Il possède les recettes classiques ayant fait le succès des James Bond, à savoir un héros séducteur et bagarreur, un méchant bien typé, une arme destructrice menaçant le monde, quelques femmes fatales, des hauts lieux touristiques et, bien sûr, des gadgets. Dick Malloy est ainsi équipé d'une ceinture faisant office d'appareil photo et d'une paire de bretelles avec lesquelles il peut envoyer des messages en morse à l'antenne de la CIA (il fallait y penser). Moins original, mais très efficace, le camp adverse dispose d'un briquet capable de lancer une fléchette empoisonnée.

Voilà pour l'aspect positif. Côté nég{Photo 4 de Fureur sur le Bosphore} atif, on constate que les coups de théâtre et les scènes d'action ont une fâcheuse tendance à se répéter, Malloy passant son temps à échapper à ses ennemis avant de les retrouver, d'être fait prisonnier puis de se libérer. Les bagarres et diverses poursuites sont par conséquent nombreuses mais sans grande originalité, et parfois même monotones. Qui plus est, le thème musical principal revient systématiquement en ces occasions, tel un leitmotiv, accentuant le sentiment de déjà vu chez le spectateur.

Fort heureusement, le film se rattrape avec un casting où l'on reconnaîtra quelques habitués du cinéma de genre parmi lesquels Fernando Sancho et Franco Ressel, sans oublier l'acteur français Philippe Hersent qui effectua lui aussi une belle carrière en Italie, l'achevant en 1978 avec le SELLA D'ARGENTO de Lucio Fulci. Chez les femmes, il faut attendre plus d'une heure avant que la ravissante Margaret Lee (LE TRONE DE FEU, LA CLINIQUE SANGLANTE) n'apparaisse enfin à l'écran. Mais avant cela, on aura eu le plaisir de voir deux autres femmes « fatales », la blonde Evi Marandi et la brune Fabienne Dali, qui possèdent le point commun d'avoir tourné toutes deux pour Mario Bava, la première dans LA PLANETE DES VAMPIRES, la seconde dans OPERATION PEUR.

Faute à un scénario peu original et une réalisation assez mollassonne, FUREUR SUR LE BOSPHORE est loin de valoir en qualité le troisième et dernier volet consacré à Dick Malloy, MISSION SPECIALE LADY CHAPLIN. Il se regarde néanmoins sans déplaisir, et son côté peu spectaculaire est compensé par sa palette d'acteurs qui semblent ne pas s'être ennuyés lors du tournage. Et puis, Ken Clark possède un réel capital sympathie, on lui pardonnera volontiers son jeu d'acteur limité. Il a, et c'est déjà un atout, le physique de l'emploi.

Philippe Chouvel
14/06/2014
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
From The Orient With Fury DVD Zone 1 39.00 €
From The Orient With Fury DVD Zone 1 20.15 €
Vous aimez Fureur sur le Bosphore ?
Tags du film
Espionnage
En vente sur Sin'Art
  • Pochette From The Orient With Fury - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    39.00€
  • Pochette From The Orient With Fury  - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    20.15€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €