G@ME


ORIGINE
Japon
G@ME Affiche

ANNEE
2003
REALISATION

Minoru Isaka

INTERPRETES
Naoto Fujiki
Yukie Nakama
Ryudo Uzaki
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse

Critique G@ME
{Photo 1 de G@ME} G@ME s'aventure sur un terrain classique, n'y apporte rien de nouveau, mais sait malgré tout l'utiliser et rester plaisant à suivre.

Un jeune homme talentueux, employé d'une entreprise spécialisée dans la communication, commence à en avoir ras-le-bol de son parton. Celui-ci vient de refuser un projet dans lequel il s'était beaucoup investi. Un soir, alors qu'il tr{Photo 2 de G@ME} aîne autour de la maison de son patron, il surprend une jeune femme en train de sortir en cachette du jardin. Il la suit, l'accoste et comprend qu'il s'agit de la fille de son patron. Elle vient de fuguer car elle déteste son père. Sur un coup de tête, tous les deux décident d'unir leur haine de cet homme pour lui extorquer une fortune. Ils veulent lui faire croire que safille a été enlevée.

Effectivement, il n'y a rien de bien neuf dans GAME, sauf, peut-être sa propension à vouloir parfois loucher du côté de la romance. En outre, il faut bien admettre que le film n'est pas particulièrement palpitant, en particulier si vous cherchez un thriller haletant. Ici, le rythme est plutôt lent et le film se base beaucoup sur ses personnages qui campent d'ailleurs avec justesse des personnalités attachantes et complexes. Bien sûr, au fur et à mesure qu'il avance, le film se révèle plein de surprises. Là encore, on se doute bien que G@ME ne va pas simplement se terminer avec la livraison de la rançon et que l'on va avoir droit à toute une série de révélations toutes plus incroyables les unes que les autres.

G@ME reste néanmoins un produit séduisant. Même s'il est loin d'être un grand film et qu'il n'excelle vraiment pas dans l'originalité, on le suit avec plaisir. On ne s'y ennuie jamais et on s'attache vraiment beaucoup aux personnages. Le réalisateur a eu totalement raison de se concentrer sur les personnages car ce sont eux qui donnent une âme au film.

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°21
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
G@me DVD Zone 2 43.49 €
Vous aimez G@ME ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette G@ME - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    43.49€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €