Game of werewolves

Lobos de arga


ORIGINE
Espagne
Game of werewolves Affiche

ANNEE
2011
REALISATION
Juan Martínez Moreno
INTERPRETES
Carlos Areces
Mabel Rivera
Luis Zahera
Secun de la Rosa
Gorka Otxoa
Manuel Manquiña
Critique Game of werewolves
{Photo 1 de Game of werewolves} Imaginez un SHAUN OF THE DEAD à la sauce espagnole, mais uniquement avec des loups-garous ... Des tas de loups-garous !

Cela faisait un moment que nous n'avions pas vu de film de loups-garous convaincant, mais notre attente est enfin comblée grâce à la comédie horrifique LOBOS DE ARGA, alias GAME OF WEREWOLVES.

Le réalisateur Juan Martínez Moreno a réussi à fabriquer un film sensiblement effrayant, légèrement sanglant, mais très drôle et immensément divertissant ... et qui est envahi de nombreux loups-garous poilus et voraces!

Tomás Marino, écrivain vivant à Madrid, est invité à revenir à Arga, le petit village de son enfance, pour une fête en son honneur. Ce n'est pas qu'il soit étroitement lié à Arga, qu'il a quitté à ses quinze ans sans plus jamais y revenir, mais sa vanité est titillée et il espère en outre que ce voyage va lui permettre de renouer avec l'inspiration.

Dès son{Photo 2 de Game of werewolves} arrivée, il découvre qu'une malédiction littéralement monstrueuse plane sur les habitants. Et une légende raconte que celle-ci ne peut être levée que par le sacrifice d'un Marino...

Tout d'un coup, Tomás ne veut plus faire partie des « festivités », mais quand des amis l'aident à s'échapper, ils libèrent accidentellement un loup-garou... et tout l'enfer de se déchaîner.

Le mélange d'horreur et de comédie a souvent été tenté, mais peu de films parviennent à réussir sur les deux tableaux. Cela n'est pas étonnant: les deux genres entrent en concurrence, bien que dans certains cas, l'horreur et la comédie peuvent fonctionner de concert en faisant monter la tension pour ensuite la relâcher brusquement.

Si LOBOS ARGA est un échec à cet égard, c'est qu'il ne devient jamais vraiment effrayant. Il parvient cependant à se révéler sporadiquement terrifiant, à la manière de THE WICKER MAN, en{Photo 3 de Game of werewolves} particulier pendant la construction du récit initial. Et cette atmosphère ne quitte jamais vraiment le film, même pendant ses nombreux moments hilarants. En ce sens, il parvient donc in fine à pousser les bons boutons au bon moment.

Cela fait de LOBOS DE ARGA un spectacle aisément appréciable. La magnifique photographie y est également pour quelque chose, baignant le village rural dans une tonalité orange chaude pendant la journée et bleu pâle lors des pleines lunes. Tomás semble presque avoir remonté le temps de plusieurs décennies et c'est ce que fait également le film.

LOBOS DE ARGA est truffé de passages incroyablement drôles, surtout lorsque les « héros » essayent de déjouer la malédiction par une solution de leur cru. Ces scènes fonctionnent grâce à l'alchimie développée entre les trois principaux acteurs: Gorka Otxoa (qui joue Tomás), Carlos Areces (vu dans «Extraterrestre» et«The Last Circus ») et Secun de la Rosa. Chaque personnage vivant une relation ami / ennemi avec les deux autres, leurs interactions aigres-douces ne cessent de nous divertir. En tant que tel le film est plus proche de SHAUN OF THE DEAD ou HOT FUZZ que de AN AMERICAN WEREWOLF IN LONDON.

Le maquillage des loups-garous est impressionnant. Vers la fin, on peut voir de nombreuses créatures en entier et, bien que les images de synthèse soient utilisées pour gommer les câbles et autres détails, les monstres sont joués par des acteurs costumés et le résultat a fière allure. Les effets spéciaux sont presque tous faits à l'ancienne, ce qui fait des merveilles quand il s'agit de préserver l'atmosphère rétro. Tout cela fait de LOBOS DE ARGA un plaisir à regarder.

Le film n'est pas parfait cependant, car on relève des lacunes dans la narration et certains clichés inhérents au genre. Et bien que la légende entourant la malédiction soit joliment expliquée au début, par le biais d'un roman graphique animé plutôt horrible, elle est répétée presque mot pour mot une demi-heure plus tard. Mais si LOBOS DE ARGA trébuche parfois, il ne tombe jamais.

LOBOS DE ARGA a été présenté au 30e Brussels International Fantastic Film Festival (BIFFF), sous les applaudissements d'une salle hilare. Peu après, la France le découvrait lors de l'édition 2012 de l'Etrange Festival.

En conclusion : une comédie habilement réalisée qui offre une atmosphère agréable, de beaux décors et une armée de loups-garous vraiment impressionnants. Que demander de plus ?



Retrouvez nos chroniques du BIFFF 2012.



Retrouvez notre couverture de l'Etrange Festival 2012.

Grégory Lécrivain
03/06/2012
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Grégory Lécrivain
SES DERNIERS ARTICLES
Eric Valette : interview
Lockout
Killer Joe

Vous aimez Game of werewolves ?
Trailer Game of werewolves
Moteur de recherche