Ghost House


ORIGINE
Corée du Sud
Ghost House Affiche

ANNEE
2004
REALISATION

Kim Sang-Jin

INTERPRETES
Cha Seung-Wan
Jang Seo-Hee
Jang Hang-Seon
Son Tae-Yeong
Critique Ghost House
{Photo 1 de Ghost House} Un jeune homme emménage dans une nouvelle maison. Elle est très bon marché, trop bon marché peut-être...

Dès la première nuit, le fantôme qui hante les lieux lui fait part de son mécontentement de voir sa paix troublée. Les fourchettes, les plats et autres poêles se mettent à danser au-dessus de l'évier. Le canapé met une trempe à notre infortuné et les couteaux finissent de{Photo 2 de Ghost House} lui faire prendre la porte. Bien sûr, personne ne le croit et surtout pas les flics. Il ne se laisse pas abattre pour autant, mais, chaque nuit, c'est une nouvelle épreuve et la maison hantée a toujours le dernier mot. Un soir, il finit même foudroyé par un éclair. Lorsqu'il rentre chez lui, il se rend compte qu'il est désormais capable de voir les fantômes et que celui qui hante sa demeure, une jolie jeune femme, n'est pas aussi terrifiant que ça.

C'est du gros cinéma mainstream que nous proposent les auteurs de GHOST HOUSE. Dénué de toute forme d'originalité, le film est bien entendu terriblement convenu, niais et gentil tout plein ; On frise parfois la romance à l'eau de rose, c'est pour dire.

Heureusement, tout n'est pas à jeter aux orties. Il y a quelques scènes impressionnantes comme le combat avec le canapé ou encore l'invasion de la maison par des poulets. Ces quelques scènes réussissent à rendre le film sympathique et à le placer quelque peu au-dessus de la moyenne de cette catégorie de produits de consommation. Si vous êtes indulgent et que vous êtes de bonne humeur, GHOST HOUSE peut s'avérer quelque peu divertissant. C'est quand même bien dommage, d'autant plus pour un film qui s'annonçait un peu débridé. Plus encore que son côté mainstream assez irritant, son principal défaut réside dans le fait qu'il manque singulièrement de folie. A aucun moment hilarant, ni même vraiment drôle, GHOST HOUSE n'emballe jamais véritablement. Il est trop mou et visiblement réalisé sans verve.

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°24
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Ghost House DVD Zone 3 27.00 €
Ghost House DVD Toutes zones 13.95 €
Vous aimez Ghost House ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette GHOST HOUSE - DVD  Zone 3
    DVD Zone 3
    27.00€
  • Pochette GHOST HOUSE - DVD  Toutes zones
    DVD Toutes zones
    13.95€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €