Ghost of Mae Nak


ORIGINE
Thaïlande
Ghost of Mae Nak Affiche

ANNEE
2005
REALISATION

Mark Duffield

INTERPRETES
Pataratida Pacharawirapong
Siwat Chotchaicharin
Porntip Papanai
Critique Ghost of Mae Nak
{Photo 1 de Ghost of Mae Nak} La légende de Mae Nak contée dans ce film est tirée d'une légende thaï du 19e siècle. Le film la transpose dans notre présent. Cette triste histoire nous raconte la romance qui lie Mae Nak à Por Mak. Même s'ils auront un enfant, le bonheur ne sera pas au rendez-vous. Por Mak est envoyé à la guerre où il sera blessé tandis que sa femme succombe, avec son enfant, des suites de l'accouchement. Alors qu'il revient au pays, Por Nak n'est pas au courant du décès de sa femme. Ainsi, lorsqu'il la retrouve et qu'il reprend son existence avec elle, il n'imagine pas vivre avec un fantôme... Jusqu'au jour où sa femme fait tomber{Photo 2 de Ghost of Mae Nak} une tasse et la rattrape en allongeant le bras d'une façon démesurée. Dès lors, Mae Nak se met à éliminer tous ceux qui veulent briser son bonheur.

Cette histoire a déjà inspiré une vingtaine de films et l'on ne compte pas moins de cent adaptations pour la télévision. Chacune d'elle arrange bien évidemment la légende à sa sauce. La première adaptation voit le jour en 1952 sous le titre de MAE NAK, tout simplement, et l'une des dernières est sortie en 1999. NANG NAK rencontra un large succès et remporta de nombreux prix lors de festivals asiatiques.

Il reste que dans ce contexte de vengeance, les intentions dudit s{Photo 3 de Ghost of Mae Nak} pectre sont plutôt obscures. Nous avons droit à deux trames, totalement indépendantes l'une de l'autre et ce sur toute la durée du métrage. Dans la première, Mae Nak prend possession de Mak qui sombre dans le coma à la suite d'un terrible accident de voiture. Un accident provoqué par une poursuite entre Mak et des cambrioleurs. Puis, Mae Nak s'atèle ensuite à une quête secondaire dans laquelle elle entreprend de châtier gravement les responsables du coma de Mak. Ses intentions sont louables et se concrétisent à l'écran via différentes morts, mises en scène de manière plutôt inégale et que ne renieraient pas les films{Photo 4 de Ghost of Mae Nak} de la série DESTINATION FINALE. L'influence de la trilogie initiée par James Wong semble du reste assez évidente lors de certaines scènes, en particulier dans la façon de filmer les meurtres. A ce titre, le film nous offre l'une des morts les plus graphiques lorsqu'une vitre tombe du ciel et coupe littéralement en deux la pauvre victime. Cette séquence fait immédiatement penser à DESTINATION FINALE 2. Il s'agit là d'un vrai moment de bonheur qui reste malheureusement unique dans le métrage. N'allez cependant pas imaginer que Mark Duffield n'y met pas du sien car en réalité son film nous proposera deux ou trois autres scènes plutôt bien vues. La séance d'écriture automatique durant laquelle un médium entre en contact avec un esprit qui prend possession de sa main pour écrire un message important est par exemple particulièrement réussie ; et ce à tous points de vue. Finalement, il reste, qu'outre ces quelques séquences trop rares, le film ne marquera sans doute pas les esprits et se perdra bien vite dans la masse des productions horrifiques asiatiques. La faute en incombent sans doute à son scénario trop confus et une mise en scène assez molle qui manque de peps. Un film d'horreur qui ne suscite pas la peur, c'est fort dommage !

Xavier Adam
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans
AUTEUR DE L'ARTICLE: Xavier Adam
SES DERNIERS ARTICLES
The Stink of Flesh
Zombie Commando
Chaos
Deadly Nam
The Butcher 1 & 2


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Ghost Of Mae Nak DVD Zone 1 24.38 €
Ghost Of Mae Nak DVD Zone 2 20 €
Vous aimez Ghost of Mae Nak ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Ghost of Mae Nak - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    24.38€
  • Pochette Ghost of Mae Nak - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €