Happy Birthdead

Happy Death Day


ORIGINE
Etats Unis
Happy Birthdead Affiche

ANNEE
2017
REALISATION

Christopher Landon

INTERPRETES
Jessica Rothe
Israel Broussard
AUTEUR DE L'ARTICLE: Sophie Schweitzer
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Satanachias
La nuit Nanarland 2nd édition
England is mine
Jawbone
Mr Robot - saison 2
L'au-delà
Le bon, La brute et le Truand
Les yeux sans visage
Mulholland Drive
Suspiria

Critique Happy Birthdead
{Photo 1 de Happy Birthdead} Tree Gelbman est une étudiante membre d'une sororité. Elle est belle, et mène une vie insouciante au milieu du campus. Le jour de son anniversaire, elle se réveille chez un inconnu, après une nuit d'ivresse et de folies, et finit par se faire tuer au soir par un individu masqué armé d'un couteau. Se réveillant aussitôt à nouveau dans le lit de l'inconnu, elle réalise qu'elle revit la même journée qui s'achève systématiquement par sa mort. Il va lui falloir résoudre son propre meurtre.

HAPPY BIRTHDEAD est une nouvelle production de la maison Blumhouse. Cette dernière s'est fait connaître en produisant les sagas INSI{Photo 2 de Happy Birthdead} DIOUS, PARANORMAL ACTIVITY ou encore AMERICAN NIGHTMARE. Le concept de ce petit studio dédié à la production de films d'horreur est de produire des films reposant sur une idée forte et ne demandant qu'un petit budget. En revanche, ils laissent les pleins pouvoirs au réalisateur. Ce qui explique le succès de leurs franchises. Récemment ils ont produit GET OUT de Jordan Peele.

HAPPY BIRTHDEAD est réalisé par l'auteur des PARANORMAL ACTIVITY 2, 3 et 4 qui a également réalisé THE MARKED ONES, le seul spin off de la franchise se déroulant au Mexique. Véritable membre de l'écurie de Blumhouse, il est donc logique que son{Photo 3 de Happy Birthdead} film soit produit chez eux.

Le film est situé pile poil entre UN JOUR SANS FIN de Harold Ramis et SCREAM de Wes Craven. Ainsi l'humour est très présent, presque trop. L'héroïne, comme Bill Murray dans UN JOUR SANS FIN, a conscience assez vite de ne pas forcément être une personne très bien et donc de ce qu'il faut changer pour sortir de la boucle temporelle. Et l'on retrouve également une horreur très méta comme dans la saga de Wes Craven puisque l'héroïne est tout à fait consciente de ce qu'il pourrait lui arriver si par exemple elle allait dans la ruelle une seconde fois. Ce qui fait de HAPPY BIRTHDEAD une comé{Photo 4 de Happy Birthdead} die horrifique plutôt originale.

Du fait de la modernité du propos, un soupçon de féminisme par ici, de lutte des classes par là, puisque l'inconnu sympa chez qui elle se réveille est un geek pas très riche contrairement à ses camarades de sororité, une critique contre la mode qui voudrait qu'on soit maigre et qu'on se laisse dicter son alimentation par les magazines de mode, jusqu'à la blonde intelligente qui n'a pas l'intention de se laisser tuer, (et qui n'est pas sans rappeler l'héroïne de VERONICA MARS par son ton sarcastique) tous les ingrédients sont là pour que HAPPY BIRTHDEAD soit un film cool.

Et c'est peut-être là sa limite. Si SCREAM est resté dans les annales du cinéma d'horreur c'est parce qu'il révolutionnait un genre éculé en jouant avec ses codes mais en lui en donnant également de nouveaux. Il déconstruisait le genre pour le rebâtir donnant naissance au neo slasher. Ici, HAPPY BIRTHDEAD se contente d'être drôle. Trop, puisqu'il dédramatise les situations et ne laisse pas assez de temps pour que la peur puisse s'installer. Ceci dit, sa mise en scène et le jeu des acteurs est tout à fait honorable. Le film est un très agréable spectacle, une bonne série B plaisante à regarder mais qui n'a rien de révolutionnaire.

Sophie Schweitzer
07/12/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
Vous aimez Happy Birthdead ?
Trailer Happy Birthdead
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €