Haven


ORIGINE
U.S.A.
Haven Affiche

ANNEE
2010
REALISATION

Adam Kane

INTERPRETES
Emily Rose
Lucas Bryant
Eric Balfour
Nicholas Campbell
John Dunsworth
AUTEUR DE L'ARTICLE: Vincent Trajan
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
The Exterminator
Le Livre De La Jungle
Les Mille et Une Nuits
Le Monstre De Londres
Buck Rogers Au 25e Siècle
28 Semaines Plus Tard
Class 1984
Le Bon, La Brute Et Le Truand
Massacre A La Tronçonneuse
Orange Mécanique

Critique Haven
{Photo 1 de Haven} Diffusé aux Etats-Unis depuis le mois de juillet 2010 sur la chaîne Syfy (en France depuis octobre 2010), HAVEN est une série (très) librement adapté du court roman de Stephen King, "Colorado Kid".

Audrey Parker (Emily Rose), un agent du FBI, est envoyée à Haven, une petite ville du Maine pour y arrêter un malfrat. Au fil de ses pérégrinations et de ses rencontres avec un flic local, Nathan Wournos (Lucas Bryant) et l'électron libre Duke Crocker (Eric Balfour), elle va se confronter à de nombreux éléments paranormaux (les "troubles") et se découvrir un lien obscur avec ce lieu. Pour en savoir plus sur elle-même et faire ressortir les éléments enfouis dans son passé, Audrey se décide à prendre un congé et rester à Haven pour mener sa propre enquête...

On le sait depuis belle lurette, adapter une œuvre de Stephen King n'est pas une{Photo 2 de Haven} chose facile. Loin de là. Et même si quelques films et téléfilms ont su tirer leurs épingles du jeu (SHINING, LES VAMPIRES DE SALEM, ÇA...), on ne compte plus les ratages plus ou moins cuisants (LES LANGOLIERS, LE FLEAU...).

C'est pourquoi, les créateurs Sam Ernst et Jim Dunn ont décidé de prendre pas mal de liberté avec le roman initial, afin d'y rajouter de nombreux éléments narratifs différents pour ratisser un large public. Ainsi, l'épisode pilote posera plusieurs jalons (action, mystère, humour...) qu'on retrouvera tout au long de la saison, pour donner ses chances à HAVEN, et le placer dans le sillage direct des séries du moment (THE FRINGE, HARPER'S ISLAND, SUPERNATURAL), tout en jouant habilement avec l'estampillage "Stephen King".

Tourné en majeure partie au Canada dans des décors naturels, HAVEN bénéficie d'une lumière assez{Photo 3 de Haven} crue et parfois saturée qui rappelle sans peine TWIN PEAKS. Ajoutez à cela quelques situations volontairement décalées ainsi que des seconds personnages pour le moins étranges (les frères Teagues), et l'ombre de la série de David Lynch devient plus que prégnante...

Or, ce seront les seules comparaisons qu'on pourra faire avec TWIN PEAKS, car il faut bien avouer qu'HAVEN se situe un énorme cran en dessous (tant au niveau du scénario que de la qualité de la réalisation...).

De même, la série nous ramène souvent à X-FILES, avec des enquêtes sur des évènements paranormaux, des secrets enfouis, la recherche d'un parent disparu etc. Ici aussi, HAVEN ne va pas tenir la distance face à l'œuvre de Chris Carter car certains épisodes, qui démarrent sur des très bonnes idées s'essouffleront assez vite, par manque de véritable ressort scénaristiques. HAVEN se rapprochera tout au plus des épisodes lambda d'X-FILES (ceux où n'intervient pas la théorie du complot), à cause d'un fil directeur - pourtant sous jacent dans le pilote - trop souvent aux abonnés absents...

De fait, HAVEN se perd un peu dans les oripeaux de son propre récit et se traîne en longueur. Rien de rédhibitoire en soit, mais avec des effets CGI souvent franchement ratés ("Welcome To Haven", "As You Were Here"...) et des personnages qui manquent d'épaisseur, on n'est pas loin du naufrage (pour son premier épisode l'année dernière, la série n'a pas manqué d'être taxée de "pire feuilleton à venir de l'été"...).

Cependant, force est de constater qu'on se prend à suivre assez facilement les aventures d'Audrey Parker au bout de quelques épisodes, tant l'esprit qui s'en dégage s'avère entraînant. En effet, HAVEN s'appréhende vraiment sur la longueur et ce, malgré tous les défauts inhérents à son financement (ainsi qu'à son exploitation commerciale par Syfy) et un récit qui manque de concision.

Ceci dit, la très bonne interprétation des acteurs (Eric Balfour en tête), la mise en équation des "troubles" et les relations entres les différents personnages gomment sans peine les points faibles de la série.

Avec son budget étriqué, son scénario qui n'avance pas vite et l'utilisation un peu abusive du nom de Stephen King, HAVEN se place malgré lui comme le parent pauvre de TWIN PEAKS et de X-FILES tout au long de cette première saison et ne décolle pas vraiment.

Cependant, il faut bien avouer que la série s'avère intéressante à la longue et les nombreuses bonnes idées qui viennent s'y greffer nous invitent à nous plonger dans la seconde saison de HAVEN...

Vincent Trajan
04/07/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Haven (l'intégrale De La 1ère Saison) DVD Zone 2 40 €
Vous aimez Haven ?
Trailer Haven
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Haven (L'intégrale de la 1ère Saison) - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    40€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €