Homecoming


ORIGINE
USA
Homecoming Affiche

ANNEE
2005
REALISATION

Joe Dante

INTERPRETES
Jon Tenney
Thea Gill
Terry David Mulligan
Critique Homecoming
{Photo 1 de Homecoming} HOMECOMING, le sixième épisode, est réalisé par Joe Dante (souvenez-vous de GREMLINS en 1984) qui nous conte ici une histoire de zombies pas comme les autres.

USA, 2008. Le pays se trouve actuellement en guerre contre l'Irak et en pleines élections présidentielles. Sur une route de campagne, un couple roule à vive allure. Il s'agit de David Murch (Jon Tenney), le responsable de la campagne électorale côté républicain, et de sa maîtresse Jane (Thea Gill), une conservatrice bien connue du grand public pour son dernier livre sur les médiats et la politique. Ils se sont rencontrés récemment à un célèbre talk-show, une{Photo 2 de Homecoming} émission de télé très populaire. David et Jane, complètement sur les nerfs, commencent donc à se disputer dans la voiture quand un homme surgit au beau milieu de la route. Voulant l'écraser en criant : « c'est un des leurs », Jane donne un grand coup de volant et envoie le véhicule au talus. C'est à ce moment-là qu'un camion arrive. Elle sort alors un fusil du coffre et se met à tirer sur ce qui semble être des morts-vivants...

Le scénario s'avère original pour un film de zombies puisque dans HOMECOMING les morts ne reviennent pas à la vie pour dévorer les vivants mais pour voter. Ils ont été appelés, en quelque so{Photo 3 de Homecoming} rte, par le vœu « sincère d'un homme qui voulait revoir son frère ». Sur un fond de magouilles politiques qui n'est pas sans rappeler les polémiques décomptes des voies lors de certaines élections, les cadavres se réveillent pour accomplir leur ultime mission.

En revanche, la mise en scène demeure très classique en reprenant la technique du flash-back. La première scène est en fait la dernière et tout l'épisode n'est qu'un souvenir. Cela dit, ça fonctionne très bien et tient le spectateur en haleine jusqu'au bout. L'ambiance fantastique repose principalement sur deux faits extraordinaires : les zombies et l'appel qu'ils ont reçu. Pour une fois, ce n'est pas un virus qui contamine les vivants en les transformant en revenants mais des morts qui sont rappelés à la vie. Le ton est léger. Ainsi quelques scènes font sourire notamment lorsqu'un des zombies terrorise tout le monde au bureau de vote.

Les personnages principaux apparaissent convaincants et bien décrits. David, un homme respecté et surmené, et l'ambitieuse Jane sont prêts à tout pour arriver à leurs fins. Ils sont amants et pour peaufiner le caractère du couple, le réalisateur n'hésite pas à nous montrer leur intimité avec une petite scène coquine surprenante... Quant aux zombies, ils sont dignes des plus grands films du genre pour leur maquillage et leur apparence. Par contre, leurs capacités sont tout autres. Certes, ils marchent lentement mais certains peuvent parler, d'autres frapper et tous voter. Même s'ils n'ont pas besoin de se nourrir de chair humaine vivante, la violence est présente dans l'acharnement qu'ont les gens à les cribler de balles.

HOMECOMING est donc un récit divertissant sur les zombies, dans lequel les vivants semblent plus violents que les morts-vivants. De plus, cet épisode se révèle être une bonne satire des connivences entre politiques et médias.

Chrystelle Cavaglia
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°31
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
AUTEUR DE L'ARTICLE: Chrystelle Cavaglia
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Le Samouraï du Crépuscule
Truck
Prison On Fire 2
Mudori
Shaolin Vs Wu-Tang
Créatures Célestes
Edouard Aux Mains D’argent
Le Labyrinthe De Pan
Totoro
Wolf Creek


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Masters Of Horror : Vote Ou Crève (edition Collector) DVD Zone 2 15 €
Vous aimez Homecoming ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Masters of Horror : Vote ou crève (Edition Collector) - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    15€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €