I Spit on your Corpse, I spit on your Grave


ORIGINE
USA
I Spit on your Corpse, I spit on your Grave Affiche

ANNEE
2001
REALISATION

Eric Stanze

INTERPRETES
Emily Haack
Scot Spookytooth
Shaun Snow
John Specht
Critique I Spit on your Corpse, I spit on your Gr
{Photo 1 de I Spit on your Corpse, I spit on your Grave} Derrière ce titre extrêmement racoleur se cache l'un des derniers films d'Eric Stanze. Il se situe délibérément dans la même veine que son SCRAPBOOK. Quand on pense à SCRAPBOOK, on se rappelle l'interprétation d'Emily Haack. Elle rempile également dans ce film, ce qui est plutôt rassurant lorsqu'on sait qu'il louche visiblement du côté du cultissime DAY OF THE WOMAN (aka I SPit on Your Corpse).

Emily Haack interprète ici une jeun{Photo 2 de I Spit on your Corpse, I spit on your Grave} e fille qui s'est amourachée du frère d'un dangereux psychopathe. Celui-ci s'est d'ailleurs retrouvé enfermé par erreur ; on lui a mis sur le dos les crimes de son frérot. Il réussit néanmoins à s'échapper de prison et compte bien se venger de ceux qui l'ont envoyé derrière les barreaux. Emily Haack ne l'entend pas de cette oreille, elle liquide son ex et prend sa place pour torturer les trois hommes enlevés par son ancien petit ami.

Ce film a des airs du style d'Eric Stanze. Le problème, c'est que l'on n'y retrouve que les défauts. Alors que l'on pensait avoir touché le fond avec THE UNDERTOW, réalisé par l'un des protégés d'Eric Stanze et faisant également partie de la collection Sub-Rosa Extreme, I SPIT s'avère plus ennuyeux encore. En fait de Sub-Rosa Extreme, il semble plutôt s'agir de Extrême Somnolence. Il faut le voir pour le croire, même Jess Franco n'aurait pas osé ! Des plans d'un cimetière par-ci, des plans d'une église par-là, et encore des plans à rallonge d'un arbre... C'est sans fin. Et quand à notre grand soulagement, la caméra arrête de faire des plans « arty du pauvre » avec des filtres qu'Eric Stanze adore tellement qu'il nous les refourgue à toutes les sauces, c'est pour suivre des scènes de dialogues interminables. Lorsque le film tente enfin de faire honneur à son étiquette « extrême », c'est pour nous balancer des scènes de punition et d'humiliation complètement ineptes, gratuites, et exécutées visiblement sans aucune conviction. Emily Haack tente bien de relever un peu le niveau, mais même son jeu sonne faux. D'après les deux films que nous avons pu voir jusqu'à aujourd'hui, le label Sub-Rosa Extreme dont l'objectif est de sortir des films franchement glauques semble être une pure arnaque !

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°21
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Indie Eye
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
I Piss On Your Grave Epuise/out Of Print VHS NC €
I Spit On Your Corpse, I Piss On Your Grave DVD Zone 1 52.00 €
I Spit On Your Corpse, I Piss On Your Grave Official Director's Version DVD Zone 1 28.54 €
Vous aimez I Spit on your Corpse, I spit on your Grave ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette I Piss on Your Grave EPUISE/OUT OF PRINT - VHS
    VHS
    NC€
  • Pochette I Spit on Your Corpse, I Piss on Your Grave - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    52.00€
  • Pochette I Spit on Your Corpse, I Piss on Your Grave Official Director's Version - DVD  Zone 1
    DVD Zone 1
    28.54€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €