Insects

Insect
Hmyz


ORIGINE
Tchéquie
Insects Affiche

ANNEE
2018
REALISATION

Jan Svankmajer

AUTEUR DE L'ARTICLE: Philippe DELVAUX
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Maquia : when the Promised Flower Blooms
Human, time, space, and Human
Parallel
The Scythian
Freehold
Conan le Barbare
C’est Arrivé Près De Chez Vous
Marquis
Princesse Mononoke
Sacré Graal

Critique Insects
{Photo 1 de Insects} Un metteur en scène a bien du mal à faire répéter ses comédiens amateurs, pour monter une nouvelle adaptation du classique tchèque « De la vie des insectes ».

L'octogénaire Jan Svankmajer s'offre un dernier tour de piste avant de raccrocher : INSECT(S) (imdb annonce le titre INSECT, Offscreen a quant à lui opté pour la graphie au pluriel) sera donc son dernier film. Voire, car en la matière, on a connu des changements d'attitude, n'est-ce pas M. Miyazaki !

Mais donné comme testamentaire, INSECTS prend tout son sens et livre un témoignage du métier de cinéaste par une mise en abime limpide : derrière ce metteur en scène de théâtre bougon et confronté aux péripéties de son métier, c'est bien entendu Svankmajer qui nous parle de la création artistique et de ses impondérables. Toute œuvre se situe quelque part entre la vision d'un artiste et les contingences{Photo 2 de Insects} de sa réalisation.

Ce thème est d'ailleurs explicité puisque l'équipe de réalisation du film, Svankmajer y compris, apparait régulièrement à l'écran pour montrer le processus d'élaboration du film. Une dimension « méta » donc : Svankmajer se filme en train de filmer INSECTS qui parle d'un metteur en scène dirigeant ses acteurs. Dis comme ça, ça semble compliqué, mais à l'image, le résultat se révèle au contraire assez ludique.

... et drôle également. Ce comique absurde qui traverse une bonne partie de l'œuvre du surréaliste tchèque, entre les costumes ridicules des comédiens et la direction d'acteurs (celle de la pièce de théâtre, entendons-nous) à l'avenant, l'irruption des séquences d'animation, tout concoure au bizarre.

Le cinéma de Svankmajer repose sur une logique de construction : une idée développée sur une mécanique qui se déroule tout le mét{Photo 3 de Insects} rage durant. C'était évident dans ses courts métrages (forme qui repose souvent sur ce système, et plus encore en animation), mais Svankmajer l'avait transposée dans la plupart de ses longs métrages : LA LEÇON FAUST, LES CONSPIRATEURS DU PLAISIR, OTESÁNEK et LES FOUS (ŠÍLENÍ).

INSECT réfère à deux classiques de la culture tchèque. D'une part, même si la citation n'est pas directe, on ne peut s'empêcher de penser à la « Métamorphose » de Franz Kafka, les protagonistes d'INSECTS semblant tous peu ou prou aliénés par leur rôle, et tout spécialement le Bousier, poursuivi par sa boule, devenue géante.

D'autre part, et c'est cette fois explicite, la pièce de théâtre objet des tourments de tout ce petit monde est « De la vie des insectes» (Ze života hmyzu), montée en 1921 par les frères Josef & Karel Čapek. Cette pièce satyrique fut en son temps un échec public,{Photo 4 de Insects} conspué de surcroit par la critique. Les auteurs, pourtant monuments artistiques tchèques, connurent une mise à l'index après-guerre par le régime communiste, ce qui a dû faire écho auprès d'un Svankmajer qui œuvra sous ce même régime et dû composer et ruser avec la censure (voir à ce titre son chef d'œuvre « LES POSSIBILITÉS DU DIALOGUE »).

Sinon, les affres d'un metteur en scène en pleine création ont fait l'objet d'autres œuvres marquantes au cinéma. Si vous creusez la thématique, vous verrez qu'elle a souvent inspiré les réalisateurs... l'envie de parler de soi, de son métier ! Sans donc tout citer, on vous renverra simplement au Woody Allen de COUP DE FEU SUR BROADWAY, au BABY OF MACON (Peter Greenaway) et évidemment au fabuleux et oscarisé BIRDMAN d'Alejandro González Iñárritu.

A la base, Svankmajer est plutôt un animateur. Sa direction d'acteurs et sa mise en scène s'en ressentent, cherchant à appliquer au film en prise de vue réelle la logique -démiurgique - de l'animation. La confrontation au réel et à ses contingences ne peut qu'engendrer des frustrations dont on se dit qu'elles s'expriment particulièrement dans ce personnage de metteur en scène de théâtre devant gérer des talent d'acteur pour le moins perfectibles.

INSECTS a été présenté en clôture du festival Offscreen, dans le très déglingué et génial cinéma NOVA de Bruxelles (lecteur cinéphile non Bruxellois, si tes pas te conduisent un jour dans la capitale de l'Europe, viens jeter un œil au NOVA, c'est une expérience), écrin parfait pour les images superbement décrépites concoctée depuis toujours par Svankmajer. Le NOVA qui aura donc montré, en sortie classique, rétro ou festival, tous les films ou peu s'en faut de Jan Svankmajer.

Philippe DELVAUX
07/04/2018
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Review
Vous aimez Insects ?
Trailer Insects
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €