Kagen no Tsuki

Last Quarter


ORIGINE
Japon
Kagen no Tsuki Affiche

ANNEE
2004
REALISATION

Ken Nikai

INTERPRETES
Chiaki Kuriyama
Hiroki Narimiya
Tomoka Kurokawa
Motoki Ochiai
Hideto Takarai
Critique Kagen no Tsuki
{Photo 1 de Kagen no Tsuki} Mizuki est une lycéenne follement amoureuse de son petit ami. Un soir, à une fête d'anniversaire, elle ap-prend que son copain la trompe. Furieuse et déçue, elle rentre chez elle mais entend une mélodie provenant d'une étrange maison. Elle pénètre à l'intérieur et rencontre Adam qui, visiblement, l'attendait. Il lui ap-prend qu'il a écrit cette chanson pour elle, mais Mizuki sait que ce n'est pas possible puisque la mélodie lui rappelle son enfance...

KAGEN NO TSUKI ou LAST QUARTER en anglais{Photo 2 de Kagen no Tsuki} , est une romance qui pousse le scénario un peu plus loin qu'à l'accoutumée. Nous sommes ici entraînés dans une histoire de fantômes avec des relents de réincarnation. En effet, un peu plus tard, Mizuki est la victime d'un accident. Alors que son corps est dans un état comatique, son âme se retrouve dans l'étrange maison où Mizuki a rencontré Adam. Incapable de traverser la porte, elle a également perdu toute mémoire de son passé. Qui est-elle vraiment ? C'est le mystère que vont tenter de rés{Photo 3 de Kagen no Tsuki} oudre une fille et un garçon.

Le métrage complique les choses afin de raconter au final une histoire d'amour assez simple. Si le traitement pourra en étonner quelques-uns, l'histoire, quant à elle, ne possède rien de franchement transcendant. KAGEN est également assez larmoyant et s'étend sur une durée suffisamment longue pour que l'on se pose la question de savoir si les 120 minutes étaient vraiment nécessaires.

Parmi les deux personnages principaux, on reconnaîtra la belle Chiaki Kuriyama,{Photo 4 de Kagen no Tsuki} malheureusement plutôt fade ici. Moins charismatique en frêle jeune fille, on la préfère finalement en écolière hargneuse comme dans KILL BILL ou BATTLE ROYALE. A ses côtés, son grand amour n'est autre que Hyde, chanteur de JRock et leader du groupe L'Arc en Ciel, très populaire au Pays du Soleil Levant. Comme son nom de scène l'indique, la modestie ne l'étouffe pas et ses apparitions dans KAGEN font à chaque fois sombrer le film dans le ridicule. Il se prend vraiment trop au sérieux...

Malgré un scénario plutôt sympathique, KAGEN souf-fre d'une image un peu trop gnangnan et d'interprètes qui n'apparaissent pas ici sous leur meilleur jour. Si la maison théâtre de la rencontre entre Mizuki et Adam est joliment mise en image en apportant une touche poétique à l'ensemble, le reste du métrage reste très impersonnel. Cette impression est également relayée par l'utilisation d'effets spéciaux numériques ratés et du plus mauvais effet dans un film qui veut exalter des sentiments profonds.

André Quintaine
22/12/2009
Cet article est paru dans Sueurs Froides n°30
Cliquer ici pour télécharger ce numéro
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   

Sueurs Froides.fr > Critique > Asian Scans
AUTEUR DE L'ARTICLE: André Quintaine
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Sandy Blanco
Avant l'Aube
Planet of Dinosaurs
Bad Boy Bubby
Amusement
Frayeurs
Freaks
Les Griffes de la Nuit
Made in Britain
Massacre à la Tronçonneuse


Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Kagen No Tsuki Last Quarter DVD Zone 2 47.70 €
Kagen No Tsuki Last Quarter Platinum Box DVD Zone 2 92.70 €
Last Quarter DVD Zone 3 18.30 €
Vous aimez Kagen no Tsuki ?
En vente sur Sin'Art
  • Pochette KAGEN NO TSUKI LAST QUARTER - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    47.70€
  • Pochette KAGEN NO TSUKI LAST QUARTER PLATINUM BOX - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    92.70€
  • Pochette Last Quarter - DVD  Zone 3
    DVD Zone 3
    18.30€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €