Karanlik Sular

Serpent's Tale


ORIGINE
Turquie
Karanlik Sular Affiche

ANNEE
1993
REALISATION

Kutlug Ataman

INTERPRETES
Gönen Bozbey
Metin Uygun
Daniel Chace
Semiha Berksoy
Eric Pio
AUTEUR DE L'ARTICLE: Éric Peretti
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Black Movie 2015 : Toutes les couleurs de la vie
Black Movie 2015 : Toute la noirceur du monde
Black Movie 2014
Anahita Ghazvinizadeh : Rencontre avec une réalisatrice à suivre
Alfonso Acosta : Discussion autour d’une première œuvre
Café Flesh
Cannibal Holocaust
New York 1997
Punishment Park
Ré-Animator

Critique Karanlik Sular
{Photo 1 de Karanlik Sular} Pour la plupart des cinéphiles, le cinéma turc s'est résumé durant des années au seul nom de Yilmaz Güney. Alors qu'aujourd'hui le réalisateur Nuri Bilge Ceylan tend à reprendre ce rôle emblématique de représentant du pays aux yeux des grands festivals de films, l'accessibilité à un catalogue international permise par le support dvd confirme que nos deux ambassadeurs sont en réalité les arbres cachant une forêt cinématographique variée.

Kutlug Ataman, surtout connu chez nous pour LOLA ET BILIDIKID (1999), signe avec KARANLIK SULAR un premier long métrage au sujet ambitieux : la recherche d'un manuscr{Photo 2 de Karanlik Sular} it divin dont les mots renferment un poison mortel, mais également le secret de l'éternité...

Pour narrer cette quête, le scénario va prendre une forme labyrinthique et l'adjonction de diverses intrigues transversales, en se greffant à la base du récit, vont ainsi en ouvrir les frontières, amenant toujours d'autres interrogations. Il est vrai que les personnages qui parcourent le film en quête du mystérieux manuscrit sont tous plus étranges les uns que les autres. On croise ainsi au détour de l'histoire un tueur à gages américain travaillant pour une multinationale et un jeune homme qui lui demande d{Photo 3 de Karanlik Sular} e se mettre en contact avec sa mère en lui remettant une vieille boussole avec d'étranges inscriptions. A la suite de leur première rencontre, Lamia, commence alors à douter sérieusement de la mort de son fils qui s'était noyé quelques années plus tôt. Pour compliquer le tout voici qu'interviennent également une princesse byzantine vampire âgée plus de 800 ans mais qui a l'apparence d'une petite fille et les membres d'une secte persuadés de pouvoir fonder la dernière religion sur terre en déchiffrant les écrits divins...

C'est donc au sein de cet amas de personnages que le spectateur, hypnotisé par u{Photo 4 de Karanlik Sular} ne mise en scène veloutée aux images joliment baroques que n'aurait pas renié Mario Bava, va se perdre, se noyer. KARANLIK SULAR, que l'on peut traduire par eaux obscures, porte admirablement son titre tant il nous plonge dans un maelström d'intrigues. Finalement impossible à résumer littéralement, le film propose sans cesse de nouvelles hypothèses intéressantes mais n'y apporte jamais de conclusions définitives. Le traitement trop éthéré du récit finit alors par laisser une impression d'inachevée, à limite du foutage de gueule.

Lorsque le générique final débute, l'impression d'être passé à côté d'une grande œuvre se fait fortement sentir. Pour ceux qui n'ont pas décroché, le sentiment d'avoir assisté à quelque chose de beau, bien qu'un peu vain, paraît une bien triste consolation. Tout juste peut-on se consoler en pensant au jeu de mot (involontaire ?), du titre international, Serpent's Tale qui devient alors Serpent's Tail...

KARANLIK SULAR, avec son intrigue teintée d'un fantastique feutré, n'est pas le film idéal pour découvrir le cinéma de genre turc. Il est plutôt à réserver à ceux qui veulent voir une œuvre atypique, certes pas entièrement réussie mais loin d'être ratée.

Éric Peretti
22/12/2009
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
Karanlik Sular Epuise/out Of Print DVD Zone 2 NC €
Vous aimez Karanlik Sular ?
Trailer Karanlik Sular
En vente sur Sin'Art
  • Pochette Karanlik Sular EPUISE/OUT OF PRINT - DVD  Zone 2
    DVD Zone 2
    NC€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €