Keller the Killer


Keller the Killer Affiche

LITTÉRATURE
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
Dirty Sexy Valley
La Peur
La Nuit de la Vouivre
L'Ordre de la Mort
Trois autres Romans Erotiques de la Brigandine
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire Keller the Killer
KELLER, le héros de LAWRENCE BLOCK, n'est pas un surhomme du meurtre, comme CRYING FREEMAN ou GOLGO 13. Non, KELLER, dans l'enviable profession de tueur à gages, est un simple fonctionnaire (mais très compétent). Il tue pour assurer sa retraite, et surtout, d'ici là, développer la collection de timbres qui est sa vraie passion. Dit comme ça, sa vie paraît peu excitante, mais il faut passer les deux premières nouvelles du BLUES DU TUEUR A GAGES, assommantes (sauf pour les fans de tiercé et de base-ball), pour découvrir un recueil trèsbien écrit, au personnage plus attachant qu'il n'y semble de prime abord. Les rapports qu'il entretient avec sa chef, notamment, sont croustillants et d'une grande drôlerie. Des textes comme KELLER TUEUR DE CHIENS (où il est payé pour descendre un pit-bull bouffeur de caniches !) ou KELLER TROMPE SON MONDE (sur l'amitié trahie) sont tout simplements parfaits. L'évocation du funeste 11 septembre dans KELLER S'ADAPTE, drame national qui perturbe notre tueur américain, est tout aussi réussie. KELLER, qui s'interroge de façon hilarante sur sa possible sociopathie, n'est pas un méchant gars, il est juste profondément amoral. Ses aventures, suite de L'AMOUR DU METIER (POINTS SEUIL aussi), donneraient lieu à une formidable série TV.
Informations

Patryck Ficini
08/11/2008
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez Keller the Killer ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €