L'Affaire du Vampire

Vampiriquement vôtre


L'Affaire du Vampire Affiche

LITTÉRATURE
AUTEUR DE L'ARTICLE: Patryck Ficini
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
L'Hiver du Magicien
Le Colt et l'Etoile
Le Gros
Les Spectres d'Eiffel
Le Jeu
Django
Frayeurs
Goldfinger
Keoma
L’Au-delà

Critique Littéraire L'Affaire du Vampire
« Quelque chose, dans l'obscurité, était à sa poursuite. Une troupe nombreuse. Il ne savait ce que c'était. Son imagination lui représentait des êtres informes, munis de griffes et de crocs, et son corps fuyait devant eux, dans la nuit. » (P. 6)

La super série T.V. des sixties DES AGENTS TRES SPECIAUX se fait attendre en DVD par chez nous. On a juste eu droit à quelques (excellents) téléfilms en coffret.

En attendant (car cette série bondienne en diable n'est plus guère rediffusée à la télé), on se procurera avec joie les romans qui s'en inspirent, avec des histoires inédites. Une bonne quinzaine traduite à l'époque, il y a de quoi faire. Comment ne pas apprécier des titres de chapitres aussi déments que LES LOUPS GAROUS NE GRIMPENT PAS AUX ARBRES ou AU COEUR DES TENEBRES OU ATTENDENT LES NON-MORTS ?

DAVID MACDANIEL, apparemment fort apprécié des fans, signe L'AFFAIRE DU VAMPIRE, un étonnant roman d'espionnage (enfin, faut le dire vite) mais surtout un superbe exemple de « fantastique expliqué ». NAPOLEON SOLO et ILLYA KURIYAKIN baignent dans une atmosphère roumaine très bien rendue. Une Roumanie de cinoche, comme transcendée par les studios HAMMER.

Bien écrit, avec de très bonnes scènes purement « épouvante » (des attaques de loups téléguidés, notamment), L'AFFAIRE DU VAMPIRE ne ménage pas sa peine pour nous faire croire aux créatures de la nuit 150 pages durant. La situation s'éclaircit dans les derniers chapitres, avec un méchant et un final bondiens au possible - et même un combat d'hélicos ! Que les fans se rassurent : le THRUSH est de la partie. Le THRUSH ? c'est le SPECTRE de la série, l'organisation criminelle internationale contre laquelle luttent nos AGENTS TRES SPECIAUX.

Dans le genre « fantastique expliqué », L'AFFAIRE DU VAMPIRE est meilleur qu'un DOMINIQUE ARLY standard (et aussi bien moins sexy !) et l'une des rares fusions entre l'espionnage pop et le vampirisme. A dévorer, d'autant que FORREST ACKERMAN et un descendant de DRACULA sont de la partie ! Regrettons juste une action un peu linéaire, qui manque de vrais rebondissements sans pour autant susciter un quelconque ennui.


Informations

Patryck Ficini
07/05/2011
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Chroniques Infernales
Vous aimez L'Affaire du Vampire ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €