L'étrange Mr Slade

Man in the Attic


ORIGINE
Etats-unis
L'étrange Mr Slade Affiche

ANNEE
1953
REALISATION

Hugo Fregonese

INTERPRETES
Jack Palance
Constance Smith
Frances Bavier
Byron Palmer
AUTEUR DE L'ARTICLE: Sophie Schweitzer
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
One Body too many
L'Ampoule Hors-série n°2
Winterheim
La nuit a dévoré le monde
Le fils du pendu
L'au-delà
Le bon, La brute et le Truand
Les yeux sans visage
Mulholland Drive
Suspiria

Critique L'étrange Mr Slade
{Photo 1 de L'étrange Mr Slade} 1888. Alors que Jack L'Éventreur fait régner la terreur dans les bas-fonds de Londres, un scientifique nommé Slade prend pension dans le grenier aménagé de la famille Harley. Les habitudes étranges de son locataire poussent la maîtresse de maison à soupçonner celui-ci d'être le tueur au scalpel qui sème la terreur dans les rues. Pourtant, Lily, nièce des Harley, se sent au contraire attiré par le mystérieux Mr Slade.

Cinquième adaptation du célèbre roman THE LODGER écrit en 1913 par l'auteure anglaise Marie Belloc Lowndes, L'ETRANGE MR SLADE est mis en scène par l'argentin Hugo Fregonese. Ce dernier succède ainsi à Alfred Hitchcock et John Brahm. Réalisé en studio, avec un budget relative{Photo 2 de L'étrange Mr Slade} ment réduit, le film repose sur le charisme de ses deux acteurs principaux. Le physique particulier de Jack Palance inspire la fascination plus que la crainte et, face à lui, Constance Smithe incarne parfaitement l'ingénue dont la touchante naïveté trouble autant le tueur que la police.

La spécificité du film est de revoir l'affaire de Jack L'Éventreur sous l'angle de la psychologie et de la criminologie modernes. De la suspicion de la logeuse au caractère de l'étrange Mr Slade en passant par les méthodes de l'inspecteur, chaque personnage répond plus ou moins à un archétype psychologique.  La paranoïa de madame Harley suscitée par les médias en est l'exemple parfait : chaque nouvel arti{Photo 3 de L'étrange Mr Slade} cle paru ne fait que renforcer les doutes de la logeuse qui reposent au final sur très peu sur des faits. A l'inverse, le policier adopte des méthodes plus scientifiques et modernes, comme la recherche d'empreintes digitales, et se base uniquement sur les faits.

Chaque motivation des personnages sous-tendu par sa psychologie. Le policier s'intéresse au foyer des Harley parce qu'il est attiré par la jolie Lily. La logeuse, persuadée que son locataire est Jack L'Éventreur, fait tout pour le « coincer » avec ses méthodes maladroites. À l'inverse, Mr Harley est un homme raisonnable et sensé qui oppose une psychologie plus factuelle à celle sensitive et impulsive de sa femme. Quant à Mr Slade,{Photo 4 de L'étrange Mr Slade} contrairement aux précédentes adaptations où il avait un aspect sombre plus prononcé, dans la version de Fregonese, c'est un être intelligent et cultivé parfaitement conscient de la chasse à l'homme qui a lieu autour de lui et d'être suspect aux yeux de sa logeuse. A la différence des autres adaptations, Mr Slade n'a pas perdu son frère par la faute d'une chanteuse de cabaret, mais est l'enfant d'une comédienne de music-hall infidèle. Plus finement joué également, Slade dissipe les soupçons du spectateur en lui opposant la vision d'un homme élégant, charmant, bien qu'impressionnant.

Bien que L'ETRANGE MR SLADE garde une atmosphère gothique par ses décors, surtout lors des nuits des meurtres et de leur découverte, c'est résolument un film noir des années 50. La journée, les jeux d'ombres de la nuit s'apaisent pour laisser place à des ambiances moins « gothiques ». Il faut dire que le film a une certaine luminosité portée par l'histoire d'amour naissante entre Mr Slade et Lily. C'est cette dernière qui apaise les tensions par son ouverture d'esprit et sa compassion, notamment à l'égard de sa prédécesseur, ancienne gloire du music-hall.

En conclusion, L'ETRANGE MR SLADE est une variation intéressante de Jack l'Eventreur, et plus globalement, il paraît être un film marquant l'évolution du polar qui plus tard verra naître des thrillers psychologiques sur des tueurs en séries.

Sophie Schweitzer
26/04/2018
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Retrospective
Vous aimez L'étrange Mr Slade ?
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €