L'Homme de la Sierra

The Appaloosa


ORIGINE
USA
L'Homme de la Sierra Affiche

ANNEE
1966
REALISATION

Sidney J. Furie

INTERPRETES
Marlon Brando
Anjanette Comer
John Saxon
Emilio Fernández
AUTEUR DE L'ARTICLE: Frédéric Pizzoferrato
SES DERNIERS ARTICLESSES FILMS FETICHES
La huitième femme de Barbe Bleue
Le Virginien Saison 6 volume 1
La comtesse de Hong Kong
La nuit du lendemain
La symphonie des héros
Edward aux Mains d’Argent
Evil Dead
Le Seigneur des Anneaux
Rocky Horror Picture Show
The Killer

Critique L'Homme de la Sierra
{Photo 1 de L'Homme de la Sierra} Quelques années après LA VENGEANCE AUX DEUX VISAGES, Marlon Brando effectue une nouvelle incursion sur les terres du western, cette fois sous la caméra de Sideny J. Furie.

Le pistolero Matt Fletcher veut se ranger, décidé à fonder un ranch et à vivre une existence tranquille. Cependant, alors qu'il se confesse dans une église, Matt est mêlé à une querelle opposant un chef de bande mexicain, Chuy Medina, et son amie Trini. Cette dernière dénonce le comportement inconvenant de Matt afin de provoquer un affrontement entre celui-ci et Chuy, qu'elle souhaite quitter. La jeune femme essaie aussi de voler le cheval de Matt afin de s'enfuir. Pour ne pas perdre la face devant ses hommes, Chuy improvise une histoire en prétenda{Photo 2 de L'Homme de la Sierra} nt que Trini voulait acheter le canasson de Matt. Mais celui-ci refuse d'entrer dans la combine en dépit de l'offre monétaire généreuse du Mexicain. Ce-dernier vole donc le cheval de Matt qui n'a d'autre choix que de tenter de le récupérer.

Réalisé à la fin de la grande époque du western alors que le modèle européen imposait déjà ses codes visuels et narratifs, L'HOMME DE LA SIERRA s'apparente à un compromis entre la manière américaine et les audaces italiennes. Ainsi, la réalisation de Sidney J. Furie reprend certains tics déjà employé dans son IPCRESS DANGER IMMEDIAT : le cinéaste propose des images étranges aux cadrages travaillés et volontiers bizarres, utilise les gros plans (notamment sur les visages crispés, r{Photo 3 de L'Homme de la Sierra} ieurs ou en sueur) et dilate le temps lors de scènes étirées. D'où un rythme particulier, généralement lent en dépit de quelques passages plus nerveux. Etrange parcours d'ailleurs pour Sidney J. Furie qui livra bien plus tard un excellent film fantastique (L'EMPRISE en 1982) avant de se perdre dans la piteuse saga aviatrice des AIGLE DE FER (après un premier opus correct le cinéaste signa les deuxième et quatrième volets) et de se compromettre dans le honteux SUPERMAN IV.

Au sujet de l'influence italienne, finalement plus diffuse que véritablement prégnante, on pointe cependant l'excellente séquence des scorpions, laquelle mérite à elle seule le visionnement du film : décidé à régler leur différend le héros et son ennemi organisent une partie de bras de fer. Pour corser la situation, deux redoutables scorpions sont attachés à la table et menacent de piquer le perdant. Toutefois, en dépit de ce passage et d'une mise en scène proche de Leone et consorts, la thématique demeure davantage dans la tradition américaine avec ce spécialiste de la gâchette désireux de se ranger et cet affrontement entre deux hommes que tout oppose et, en particulier, une jeune femme allant de l'un à l'autre.

Une des grandes originalités de L'HOMME DE LA SIERRA réside également dans la présence - et le jeu - de Brando, lequel livre une composition déstabilisante que l'on peut trouver, au choix, géniale ou agaçante. Le comédien marmonne ses dialogues, cabotine, se lance dans des excès d'enthousiasme (en témoigne la scène où il retrouve son ami mexicain avec qui il veut fonder un ranch) ou, au contraire, parait s'ennuyer et semble curieusement absent. Une véritable performance, à coup sûr marquante et qui confère au long-métrage une indéniable plus-value, tout comme la photographie souvent superbe et joliment retranscrite sur un support blu-ray particulièrement approprié à ces paysages de toute beauté.

Que l'on aime ou pas L'HOMME DE LA SIERRA, il constitue, en tout cas, une intéressante curiosité pour les amateurs du western et une date pour le genre en train de glisser vers la désillusion et le nihilisme incarnés par Sam Peckinpah aux Etats-Unis et Sergio Corbucci en Italie.

Frédéric Pizzoferrato
22/12/2017
Bookmark and Share

Page précédente    Revenir en haut de la page    Imprimer   Creer PDF

Sueurs Froides.fr > Critique > Actu Dvd

Le film est disponible à l'achat sur le site Sin'Art :
L'homme De La Sierra DVD Zone 2 13 €
L'homme De La Sierra [version Intégrale Restaurée - Blu-ray + Dvd] BLURAY Zone B 20 €
Vous aimez L'Homme de la Sierra ?
Trailer L'Homme de la Sierra
Tags du film
Western
En vente sur Sin'Art

  • DVD Zone 2
    13€
  • Pochette L'Homme de la Sierra [Version intégrale restaurée - Blu-ray + DVD]  - BLURAY  Zone B
    BLURAY Zone B
    20€
Moteur de recherche
Tout est bénévole – si ce n’est pas déjà fait, versez votre obole annuelle à l'association Sin'Art : 5 €